Défis et talents des multipotentiels

  • Défis et talents des multipotentiels

    60917a56224e1 bpthumb Zebre15 mis à jour Il y a 1 semaine, 3 jours 6 Membres · 12 Messages
  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    19 août 2018 à 1 h 41 min

    Souvent à la fois investisseurs, enseignants, startuppers, présidents d’associations,… ils [les multipotentiels] sont avides de savoir, tiennent à conserver une vision globale de leurs métiers, une vision transversale, tout en s’intéressant aux détails lorsque cela les passionne. Ils disposent d’une forte capacité à faire des liens entre des domaines qui ne sont distincts qu’en apparence.

    Ils sont souvent devenus multientrepreneurs car de très nombreux employeurs français n’ont pas compris que leur posture répond exactement aux enjeux d’aujourd’hui : sens de l’intelligence collective, transversalité, flexibilité et innovation.

    Source : Les défis et les talents des personnes multipotentielles

  • 5b4d1b1009b78 bpthumb

    veronyx

    Membre
    19 août 2018 à 15 h 26 min

    Merci @olbius, article intéressant, même si non dénué de nombreuses tartes à la crème et autres clichés candides (sur l’hypersensibilite et les horribles pervers narcissiques, kikou lol @jabberwocky).

    En revanche, il fournit une bonne grille d’analyse, que toutes les structures RH possèdent (en général fournis pour la préparation des bilans perso annuels) mais qui sont toujours utiles pour s’auto-évaluer (kikou lol @soto) dans le cadre professionnel, ou même évaluer son degré de satisfaction dans n’importe quel projet. Grille d’analyse quasi (kikou lol @Paulo) adaptée aux multipotentiels (j’aime bien cette terminologie anglo-saxonne assez neutre, pertinente et très signifiante).

    Mais surtout, l’article renvoie aussi à une très chouette TED Talk, sous-titrée et transcrite en français, de la non moins délicieuse Emilie Wapnick:

    L’entendre décortiquer l’impérissable question “Qu’est-ce que tu veux faire, quand tu seras grande?” est un délice particulieremdnt savoureux pour nous z’autres, qui ne savons a priori pas répondre à cette question.
    Jamais.
    Toujours pas.

    Tu sais, toi, ce que tu feras quand tu seras adulte? Vas-y, lâche-toi, on est entre nous.

  • 5c36aecc7594c bpthumb

    jabberwocky

    Membre
    19 août 2018 à 21 h 13 min

    Très bonne piste de réflexion à mon avis. Cette idée de multipotentiels / monopotentiel interroge sur ce qu’est véritablement le “haut” potentiel.

    Supposons en effet – et comme on s’évertue à le penser, qu’il y ait deux types de HP…

    Ne serait-ce pas, dans un cas, qu’une multipotentialité marquée ?
    Et dans l’autre, une monipotentialité tout asusi accentuée ?

    Cette grille de lecture pourrait finalement trancher la question de l’existence des HPE et en finir par la même avec une notion qui induit pas mal de personnes dans l’erreur. Le “E” de HPE prend trop le dessus par rapport au “H” et au “P”. C’est pour cette raison, je crois, que pas mal d’hypersensibles se réfugient derrière cette appellation.

    Le seul bémol que je mets à cette vidéo, c’est cette idée selon laquelle les multipotentiels s’adapteraient plus facilement. Toutes les personnes que je connais et qui correspondent a priori à ce profil éprouvent de grandes difficultés d’insertion ou d’adaptation…
    Mais il est vrai que Emilie Wapnick ne pense à aucun moment aux Hauts Potentiels dans sa “conférence”. Or, les personnes auxquelles je pense le sont.

  • 5cf620226e055 bpthumb

    jeannie

    Membre
    11 février 2019 à 11 h 12 min

    Quelques topos ici et là mais le sujet est très intéressant ! Comme @jabberwocky je m’interroge aussi quant à la facilité à s’adapter. Je me reconnais fort dans ce profil du multipotentiel, toujours passionnée par mille-et-un projets et incapable de me limiter à une seule activité ni un seul centre d’intérêt. Là où cela me joue des tours, c’est que d’avoir chevillée au corps une telle envie de faire sans arrêt des connexions entre tous les domaines, cela m’a importunée dans le monde professionnel. Dans mon cas j’ai été enseignante deux années durant, et tellement pleine d’idéaux et de passions à vouloir transmettre que la confrontation avec la réalité (notamment institutionnelle) a été rude malgré mon ardent désir de tout faire pour correspondre aux exigences. Problème aussi que d’être ultra-sensible au moindre détail et à la logique profonde de chaque chose (logique que je ne trouvais pas forcément).. il faut donc se retenir ou mettre de l’eau dans son vin pour ne pas passer pour l’emm**deuse de service 🙂 Bref un cadeau mais parfois piégé, et il ne s’agit surtout pas d’en vouloir aux autres ni à l’institution : toujours l’éternelle question de jusqu’où doit-on s’adapter et peut-on demander à autrui de s’adapter à nous ~ Un travail d’alchimie au quotidien ^^

  • 5c36aecc7594c bpthumb

    jabberwocky

    Membre
    11 février 2019 à 12 h 38 min

    Un bon moyen d’y voir plus clair est de passer le MBTI @jeanniec .
    Tu peux y accéder ici : https://www.16personalities.com/fr

    Certains profils sont naturellement concernés par la multipotentialité. Je pense bien sûr au mien (ENTP), mais il y en a d’autres. Tu pourras ensuite trouver des axes de travail…
    Je te recommande de le passer plusieurs fois, d’autant que le test n’est pas très bien traduit.

    Pour approfondir la question, tu peux ensuite farfouiller dans l’Antre de la chouette, un site aussi passionnant que drôle que je ne me lasse pas de consulter.
    http://antredelachouette.blogspot.com/

  • eb2623f6821fbf8a0a370219a81ce7da?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    tardy

    Membre
    11 février 2019 à 14 h 18 min

    C’est très intéressant, mais à mon sens il n’existe pas de HP monopotentiel car de par mon expérience les personnes qui sont très bonnes dans un domaine ce n’est qu’une question de plasticité cérébrale, à force de la travailler une plus grande partie du cerveau est adonné à cette tache au détriment d’autre, or coller l’étiquette HP sous entent que ces personnes sont prédestinées (génétiquement ou autre) à cette tâche. Pour moi la définition même du HP c’est d’être multitâches.

    Je me reconnais parfaitement dans la description du multi potentiels faite par Emilie Wapnick, à l’exception près que je ne me suis jamais dis « qu’est ce qui ne va pas chez moi », mais plutôt qu’est ce qui ne va pas chez les autres ou dans cette société. Et j’ai l’impression que c’est ce qui me rends différent des autres HP, plutôt que d’essayer de changer ma nature pour correspondre au monde qui autour de moi, je m’adonne à façonner le monde autour de moi pour qu’il corresponde à ma nature (plus facile à dire qu’à faire j’en conviens^^).

    Je vais essayer de te donner une explication @jabberwocky, peut être que ce qu’il entendait par “s’adaptent plus facilement” était plutôt s’intègre plus facilement. Je vais parler de mon expérience perso : une multi-potentialité implique forcément des connaissances dans des domaines très variés, il y aura donc presque toujours des sujets de conversation communs (ou des compétences communes) entre moi et une personne ou communauté lambda, ce qui facilite grandement l’intégration, et même si ce n’est pas le cas, je suis d’autant plus intéressé par la découverte d’un nouveau domaine, j’ai donc la faculté de m’adapter facilement à peu près n’importe où. Après c’est là où je te rejoins, ce n’est pas tout de pouvoir s’intégrer, faut-il encore le vouloir car très vite j’aurais puisé ce qui m’intéresse chez ces personnes/communautés et je vais trouver qu’elles stagnent, ou au mieux avance au ralenti. Je finis donc toujours par abandonner ces communautés et retourner dans ma solitude que je trouve préférable, car je ne suis pas adapté sur le long terme. En écrivant ces mots ce diction me vient à l’esprit : “tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin” je vais donc aussi loin que je peux avec les autres avant de m’en aller tout seul.

    @jeanniec je te comprends tellement, je pense que l’enseignant est le métier qui me plairaient le plus et celui vers lequel je me serais tourné si seulement il était possible de l’exercer correctement en France. Je suis également d’accord avec ta conclusion, sauf que dans certains cas les institutions ont déjà largement prouvé qu’elles étaient inefficaces et mal structurées de A à Z (comme le système éducatif Français).

  • 5c36aecc7594c bpthumb

    jabberwocky

    Membre
    11 février 2019 à 14 h 45 min

    Merci @tardy pour ton partage. Je commenterais sans doute un peu plus en profondeur, par la suite, ce que tu écris…
    Je ne sais pas du tout si la question des monos et des multi-potentiels est pertinente. Je n’ai pas vraiment de conviction. Je m’interroge, rien de plus.
    J’aimerais juste pointer le cas d’asperger concernés par le haut potentiel. Ces derniers sont connus pour avoir des centres d’intérêt ou des domaines d’expertise restreints…

    L’exemple est un peu tiré par les cheveux, mais je crois malgré tout qu’il y a des différences de cet ordre parmi les HP.
    Est-ce pour autant significatif ?

    Franchement, je ne sais pas.

  • eb2623f6821fbf8a0a370219a81ce7da?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    tardy

    Membre
    11 février 2019 à 15 h 19 min

    Effectivement je suis peux être aller un peu vite sur la question, vu que le cas d’asperger en est surement un contre-exemple.

    Dis-moi @jabberwocky, tu sembles accorder beaucoup d’importance au test MBTI. Pense-tu réellement que ce questionnaire est capable de cerner notre personnalité ? Perso j’ai fait le test et j’ai la personnalité qui m’as été attribué (ENFP) reflète plus ou moins comment je me comporte avec les autres (ce qui pour un test est déjà bien), mais pas ma nature profonde. Je pense que les réponses que l’on met dans le questionnaire importe moins que le pourquoi de ces réponses, et sans ce pourquoi je ne pense pas que l’on puisse déterminer la vrai personnalité d’une personne (je sais pas si c’est très claire). D’autant plus que 16 personnalités pour 7 milliard d’être humain je trouve ça un peu restrictif.

  • 5cf620226e055 bpthumb

    jeannie

    Membre
    11 février 2019 à 16 h 02 min

    @jabberwocky, ah tiens je n’ai jamais fait ces tests-là, je vais zyeuter ça, merci pour les recommandations !
    Intéressant cette nuance entre intégration et adaptation. Vrai que l’intégration me semble aussi plus aisée dans la mesure où (je parle dans mon cas) tous les sujet m’intéressent et donc je me mets vite à la page. La passion pour des sujets multiples aide à se renseigner, à se lancer. Après l’adaptation est toute une vaste affaire sur le long terme pour qu’elle se fasse équitablement entre soi et le groupe.

    @tardy, ah ça, l’éducation Nationale, tout un roman ! Je suis arrivée naïve et passionnée, et me suis pris de sacrées tartes dans les faits et la pratique. Clairement le système scolaire ne va pas bien et n’aide pas des profs passionnés à se plaire dans ce travail. Ni eux ni les élèves ne peuvent être bien en l’état actuel des choses. Après espérons que d’autres groupes / institutions soient moins déconnantes et je reste optimiste.

  • eb2623f6821fbf8a0a370219a81ce7da?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    tardy

    Membre
    11 février 2019 à 16 h 23 min

    @jeanniec Le fait de rester optimiste t’apportera à coup sûr d’autres belles désillusions, mais peux être aussi te permettra de trouver groupes / institutions qui tiennent la route, bonne chance à toi. Pour ma part je suis complètement pessimiste de ce côté-là, mais plus le monde est pourri, plus le combat à mener pour le rendre meilleur sera intéressant et gratifiant (si ça ce n’est pas être optimiste 😉 ).

Affichage des publications 1 - 10 de 12

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant