Autistes et neuro-atypiques en entreprise



  • Autistes et neuro-atypiques en entreprise

    aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=1&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue olbius mis à jour Il y a 2 années, 3 mois 1 Membre · 1 Publier
  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    5 août 2018 à 14 h 31 min

    Dans le secteur des nouvelles technologies, et plus particulièrement dans la Silicon Valley, l’autisme a cessé d’être considéré comme un handicap pour devenir un atout aux yeux des entreprises.

    Extraits :

    “On se focalise à tort sur le cas des hauts quotients intellectuels, les surdoués. Or c’est très réducteur: tous les autistes n’ont pas un haut niveau intellectuel, et tous les surdoués ne sont pas autistes! De plus, au-delà de l’autisme, on constate qu’un certain nombre de troubles neurobiologiques ont pour conséquence de façonner des cerveaux qui perçoivent les choses et pensent différemment.”
    […]
    “Lorsque l’on observe des imageries médicales de cerveaux en action pendant la résolution d’un problème, on constate chez les personnes porteuses de troubles neurobiologiques que ce ne sont pas les mêmes zones du cerveau qui sont stimulées. Dans le cas de personnes surdouées, le nombre de connexions entre les neurones et la vitesse de ces connexions sont supérieures à la normale.”
    […]
    “Les personnes neuro-atypiques dotées de hauts quotients intellectuels excellent par exemple dans la captation et l’interprétation de signaux faibles, pour repérer des tendances émergentes, souterraines et réaliser des projections à cinq ou dix ans en tenant en compte de plusieurs variables. Mais ce n’est pas la seule compétence qui a de la valeur pour les entreprises: celles et ceux qui globalement pensent différemment et observent les choses sous un angle inédit sont très utiles pour identifier des failles, des manques dans une architecture système. Ils peuvent aussi être un facteur d’innovation, de créativité, imaginer des usages auxquels on ne pense pas.”
    […]
    “Les surdoués, dès l’enfance, sont envahis par les questionnements, notamment autour des thèmes de l’éthique, de la justice et de la mort, qui sont pour eux centraux. Ce sont des personnes hyper-empathiques, qui ne supportent souvent plus la vue d’un journal télévisé.”

    Frédéric Vezon, lui-même autiste, cofondateur de la société ASPertise, “l’intelligence atypique”.

    Source : Autistes et neuro-atypiques, un vivier de talents pour le monde de la tech


Affichage des publications 1 de 1

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close