Apprendre à se "poser", à faire une "pause" et se "re-poser" …



  • Apprendre à se "poser", à faire une "pause" et se "re-poser" …

    5e78e446aef93 bpthumb nietzsche mis à jour Il y a 6 mois, 1 semaine 8 Membres · 27 Messages
  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    16 mars 2020 à 10 h 05 min

    Parfois difficile à faire, surtout dans des périodes difficiles ..

    chacun a ses outils, ses moyens, ses solutions, ou ses excuses, ses raisons pour ne pas pouvoir le faire

    Pourtant ça fait tant de bien ! Et pour illustrer cela, je vous pose ( 😉 ) ici un extrait de livre qui décrit, à mes yeux, tellement bien ce que je ressens lorsque je me “pose” ( et je me dis que nous en avons tous besoin pour le moment particulièrement, mais en fait nous en avons besoin tout le temps )

    Je vous souhaite une “pose/pause” dans vos vies Heart

    “Enfin !

    Ah oui ! C’est juste cette seconde-là. On s’affale dans le fauteuil, et le soupir qui monte est fait de toutes les fatigues. Avant l’ébauche du plaisir, c’est l’aveu soulagé de toutes les tensions mêlées, de tous les pas perdus, de toutes les petites dissimulations du jeu social, de toutes les contrariétés.

    Oui, tout cela s’en va dans une bulle de soupir.

    On va enfin se sentir vrai, dans un assentiment du corps entier qui s’étire d’abord, puis très vite commence à se lover, à rechercher douceur et résistance, abandon et soutien.

    La nuque oscille de gauche à droite avant de s’enfoncer dans la béatitude.

    Le dos n’en finit pas de se raidir et de se relâcher, d’épouser au plus près cette structure étrange qui lui veut du bien.

    Dans un lit, le corps s’oublie, s’efface, s’engloutit.

    Dans le fauteuil, c’est bien plus ambigu : on veut tout relâcher sans se déprendre. On ne s’abolit pas. On éprouve sans cesse, on habite les formes. Le bien-être n’est pas fuite, il apprivoise le temps.

    On est là, vraiment là, calé dans une parenthèse infime.

    En amont, tout s’est envolé.

    Quant à l’aval, on se sent bienveillant.

    Bien sûr, on va prêter une oreille attentive aux propos qu’on commence à vous tenir. mais il faut bien aussi ce moment minuscule où l’on n’écoute pas encore.

    On opine du chef, on bat de la paupière, comme pour différer l’instant où il faudra parler soi-même.

    Car on est tout entier à ce dialogue silencieux entre corps et fauteuil.

    Bientôt le plaisir de la sensation va se diluer dans une activité mental retrouvée.

    Alors cueillir en douce ces secondes si pures où le temps disparaît.

    Juste après le soupir, on se sent vraiment bien, tout le corps apaisé dans sa coque profonde. On existe dans l’absolu, sans idées, sans projet.

    On va croiser les jambes, les étendre, bouger pour revenir au bonheur chaud de l’immobilité, dispos et protégé, présent, lointain, caréné au plus près dans cet espace-temps qui obéit.

    Enfin !”

    Extrait du livre “Le trottoir au soleil” de Philippe Delerm

  • 5e8aa3c06fde9 bpthumb

    zelos

    Membre
    16 mars 2020 à 11 h 35 min

    Coucou,

    Je vais être franc, j’ai horreur des pauses.^^

    Je ne pense pas que ce soit nécessaire pour tout le monde si par pause l’on entend comme dans ton texte se reposer/ne rien faire.

    Une activité peut devenir trop envahissante et parfois il faut l’arrêter un moment, mais ça ne veut pas dire ne rien faire, je dirais plutôt compenser par une activité différente histoire de se changer les idées.

    Le silence, l’attente, l’ennui, tout cela m’est insupportable. Car dans ces moments-là, mon cerveau n’ayant rien pour le canaliser part encore plus dans tous les sens. Même si j’ai une très grosse migraine, je vais penser à une chanson dans ma tête, écouter de la musique me fait d’ailleurs du bien dans ces cas-là.^^

    Là, j’ai un gros travail à faire, je vais passer en mode “je carbure”, coder + manger + musique + danser, le tout en simultané ; ça tombe très bien vu l’ambiance de merde. 🙂

    Après, je sais que pour plein de gens, ça leur fait un bien fou les pauses ou tous les trucs genre méditation/yoga, mais ce n’est pas pour moi. Même quand je bosse je préfère faire sans si je peux, ça casse tout le rythme si je dois arrêter au bout de 2 heures.^^

  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    16 mars 2020 à 11 h 59 min

    “ne rien faire”, pour moi, n’existe pas 🙂 c’est juste prendre un instant pour soi, avec soi … 🙂

  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    17 mars 2020 à 9 h 20 min

    j’avoue que pour le moment, ma capacité à “poser” , à me “poser” est mis à rude épreuve au vu du comportement insensé de certaines personnes …mais bon, je serais bouddhiste tibétaine, je les appellerais ” maître de patience ” 😉 ^^

    quoi qu’il en soit, il existe des tas de façons de se “poser”, on les appelle comme on veut, le principal est qu’elles fassent du bien et permettent de se retrouver un peu avec soi, de respirer, de prendre un nouvel air ( de façon métaphorique bien sur) …

    on vit dans une société et une époque où tout doit se faire tout de suite, à l’instant (les progrès technologiques, même si ils sont positifs pour bcp de choses, ne le sont pas pour ce cas là, à mes yeux)

    on dit de plus en plus “qu’on a pas le temps” mais je pense que parfois, c’est juste qu’on ne le prends pas …

    “Je me suis levé de matin en pensant que la journée allait être bonne. je crois que je me coucherai ce soir en me disant que je suis le plus heureux des hommes. Comment ne pas frisonner un peu à cette idée ?

    Je suis riche, incommensurablement riche de ce qui manque à presque tout le monde : le temps. ”

    Journal d’un homme heureux de Philippe Delerm

  • 5f64d2bc7a08a bpthumb

    lolo

    Membre
    17 mars 2020 à 10 h 03 min

    Juste après le soupir, on se sent vraiment bien, tout le corps apaisé dans sa coque profonde. On existe dans l’absolu, sans idées, sans projet.


    @isabelle, ça ressemble fort à une invitation à la sieste là… mais “sans idées” c’est quand même difficile à imaginer.

    Des pauses, je dois en faire, mais inconsciemment et tout au long de la journée. Dès qu’une activité commence à peser (et c’est vite arrivé) j’en change tout simplement. Et si à un moment donné, j’ai un œil qui se ferme, je ne lutte plus, je me laisse aller. Bon Ok, je ne le fais que si je suis assise, hein !

    Lorsque c’est une activité assise, je peux y rester des heures mais dès que je suis levée, j’ai beaucoup de mal à me fixer. Je passe souvent d’une pièce à l’autre, de la maison au jardin, sans discontinuer. En fait, à bien y réfléchir, ce n’est même pas que ça commence à m’ennuyer, c’est que mes yeux se sont posés ailleurs ou qu’une idée m’a traversé l’esprit.

    Je tonds la pelouse… mais entre temps j’ai taillé un arbre, désherbé un coin du jardin, changé de place aux outils, remis des graines pour les oiseaux, trié quelques camélias fanés qui décidément font taches dans le paysage, rentrée dans la cuisine me désaltérer mais répondu à un mail, rangé quelques trucs dans la buanderie, balayé le garage….

    Difficile de se recentrer sur une activité unique.

  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    17 mars 2020 à 10 h 21 min

    @LoLo je ne dis pas que c’est facile, en effet 🙂 A mes yeux le “sans idées” veut dire “centrer sur une sensation , qu’elle soit physique ou “émotionnelle” .. se mettre dans une “bulle” et ressentir tout ce qui vient, un peu comme (si je peux faire une image) s’assoir au bord d’une rivière et regarder tout ce qui passe, coule dans cette riviére ) …

    En tout cas, pour moi, c’est un peu ça 🙂

    Et si je fais une activité ( je ne dis surtout pas que je parviens à faire ça tout le temps ! mais des fois je “ressens” le besoin de faire cette “pause” “pose” ), je laisse aussi mon “envie” me guider, si j’ai envie de faire une activité et d’en faire une autre en même temps , ou d’en commencer une qui va en engendrer une autre et bien je laisse “faire” 🙂 (je parle de ton exemple du jardinage)

    l’important est que , quoi que l’on fasse, ça permette, pour moi en tout cas, un moment de bien-être, tout simplement .. un moment de “non prise de tête”, de “lâcher prise” (j’avoue que je ne trouve pas vraiment les bons mots, donc j’en mets plusieurs ^^ )

  • 5e8aa3c06fde9 bpthumb

    zelos

    Membre
    17 mars 2020 à 10 h 31 min

    @isabelle1970

    Personnellement, je suis le plus heureux quand je fais plusieurs choses à la fois, quand une pensée/activité en entraîne une autre ou plus avant de reprendre la précédente.^^

    Sinon, avec le perfectionnisme et le souci du détail, je dis souvent “j’aime me prendre la tête”. 🙂

  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    17 mars 2020 à 10 h 40 min

    @zelos je pense malgré tout que je dois être consciente d’une chose par rapport à moi : l’âge et mes 50 ans de vie, de choses vécues, parce que malgré tout, avant j’étais beaucoup plus “bouge dans tous les sens, pense et réfléchis tout le temps” mais au bout d’un certain temps, d’un temps certain, tu as besoin de “pauses” parce que tu te sens épuisée (et je ne parle pas physiquement, je parle mentalement, psychologiquement)

    C’est donc un “besoin ” presque vital pour moi en fait 🙂 (mon vécu n’y est pas pour rien non plus, ni ma santé d’ailleurs mais si j’avais appris à le faire + tôt, je me dis que peut-être ça serait moins un “besoin” maintenant 🙂 )

  • 5e62202b56807 bpthumb

    cineaste

    Membre
    17 mars 2020 à 10 h 43 min

    <div>Premier jour de confinement …</div><div>

    </div><div>La circulation n’a jamais été aussi calme à Paris.</div><div>

    </div><div>La supérette Carefour City juste en bas de chez moi (sans doute de même pour toutes les autres enseignes de distribution alimentaire, hormis peut-être les épiceries de luxes pour bobo parisiens, et autres Biocop ?) est en train de vider littéralement tous les stocks de marchandises entreposées au sous sol de l’immeuble, les employés munis de masques et de gants s’affairent à regarnir les rayonnages, accumulant des piles d’emballages de cartons dans les couloirs, qu’ils ont à peine le temps d’évacuer, au fur et à mesure des achats compulsifs de dernière minute …</div><div>

    </div><div>Du coup j’ai suivi le mouvement également, modérément certes avec des produits courants de première nécessité sans plus, juste de quoi tenir environ trois semaines (est-ce bien raisonnable ?) en confinement total ou presque, puisque je compte quand même sortir de temps à autre de chez moi me balader, au Jardin des Plantes si ce n’est pas fermé au public, sans prendre les transports en commun bien-sûr, ou bien un peu plus loin de chez moi encore, prendre un peu d’air frais moins pollué par la circulation automobile ?</div><div>

    </div><div>J’attends les premiers rayons de soleil dans les jours à venir, pour saisir certains instants photographiques incertains, à la fois suspendus et en léger retrait du trouble ambiant ?</div><div>Certains de mes collègues jardiniers municipaux me parlent de rester “scotché” devant leur “playstation”, devant “Netflix”, ou bien même avec une pointe d’ironie de faire la fête chez, et vider toutes les boissons alcoolisées en réserve ?</div><div>

    </div><div>Non personnellement je ne vais pas passer ma vie devant mon écran de PC, et ma connexion fibre optique à haut débit …</div><div>

    </div><div>Seulement ralentir le rythme, prendre le temps de réaliser toutes ces petites choses remises au lendemain, ou fractionnées par épisodes, pendant les week end non travaillés, faute de mieux ?
    </div>

  • 5e8aa3c06fde9 bpthumb

    zelos

    Membre
    17 mars 2020 à 11 h 01 min

    @Cineaste

    hormis peut-être les épiceries de luxes pour bobo parisiens

    Haha, j’ai un épicier en bas de chez moi (c’est de là que viennent les bonbons), quand j’ai vu la queue à Auchan, j’ai dit “laisse tomber” et j’y suis allé ; il a tout son stock de bouffe et de PQ lui héhé, hors de prix par contre (3.75 les 4 rouleaux). Y a pas trop le choix en ce moment malheureusement. :/ C’est là que je faisais mes courses quand j’étais déprimé et que j’avais la flemme de traverser la rue 200 mètres plus loin pour aller à Auchan.

    Y avait un vieux monsieur avec sa canne et son cadis justement, qui a eu la même réaction que moi et m’a sorti “J’ai même pas essayé en voyant le monde en face (Auchan), les gens sont barjos”.

    J’espère que tout le monde ne vas pas aller piller l’épicerie, j’ai entendu le vieux appeler quelqu’un pour lui dire “Viens ici, c’est nickel y a personne”. Faut garder les bons tuyaux !

    Smiling Imp

  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    17 mars 2020 à 11 h 07 min

    @Cineaste @zelos j’ai aussi une épicerie “bobo” en face de chez moi, produits bio et/ou locaux. j’y vais parfois pour les produits locaux mais là, en effet, je vois de ma fenêtre ( comme une “mamy concierge xDDD”) + de gens que d’habitude et avec des “profils” différents (d’habitude et pour être un peu “caricaturale” ce sont des personnes qui viennent à vélo, avec leur sac en toile de jute ou autre, avec leurs enfants sur le porte bagage et pieds nus et habillés en “marque bio” … bon je caricature un peu beaucoup mais c’est pas méchant ^^ )

  • 5e8aa3c06fde9 bpthumb

    zelos

    Membre
    17 mars 2020 à 11 h 13 min

    @isabelle1970
    @Cineaste

    Ha, vous parliez des épiceries bio, j’avoue que je n’avais pas trop saisi l’allusion avec le terme “bobo”.

    Non, moi, c’est la classique épicerie arabe hors de prix (dieu merci car j’ai horreur de tout ce qui est bio) et ouverte jusqu’à minuit tous les jours même le dimanche. Du genre de ce sketch des inconnus^^.

  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    17 mars 2020 à 11 h 16 min

    @zelos ha mais non, pour moi, ce sont des “nights shop” (oui, ouverts parfois le jour ^^ ) mais c’est un peu l’inverse des épiceries “bobo” ^^

  • 5e8aa3c06fde9 bpthumb

    zelos

    Membre
    17 mars 2020 à 11 h 27 min

    Y en a partout en France d’épiceries comme ça ouvertes de 10h00 du matin à minuit 7 jours sur 7 et jours fériés.

    Je viens de penser à un truc, je vais commander des trucs sur Amazon. Z’ont l’air d’avoir des trucs essentiels à la vie de tous les jours en stock, et pour la bouffe je suis livré vendredi par Carrefour.^^

    En plus, j’ai Amazon Prime, donc livré la journée sans frais supplémentaires, niark niark.

  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    17 mars 2020 à 22 h 03 min

    voilà ma pose/pause de chaque soir Heart Eyes (sauf que moi, c’est dans mon lit ^^)


Affichage des publications 1 - 15 de 27

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close