Physique quantique difficile à séparer de la philosophie



  • Physique quantique difficile à séparer de la philosophie

    5f23fd5431e5c bpthumb norbert mis à jour Il y a 2 mois 1 Membre · 1 Publier
  • 5f23fd5431e5c bpthumb

    norbert

    Membre
    26 juillet 2020 à 21 h 27 min

    Non spécialiste mais intéressé, il semble qu’en physique Q on est rapidement ramené à des notions de philo:

    A] est ce que l’objet existe “tout seul” ou alors que l’objet ne peut exister qu’en tant que “phénomène” (c’est à dire mon observation de cet objet, mais derrière il n’y aurait rien)

    B] Par ailleurs on est amené aussi à faire la différence entre ce que les choses sont vraiment toutes seules et ce que les gens voient d’elles.
    exemple une fusée qui voyage à une vitesse proche de la lumière, “en réalité” mesure 30 m

    de haut, mais on la voit mesurant 1 km (effet relativiste

    (autre exemple de circonstance: ce que le/la zèbre croit être et comment les autres le/la voit)

    en effet par ce genre de considérations philosophiques, on pourrait expliquer certains phénomènes inexplicables de la physique Q (juste une idée)

    Par exemple, une particule pour elle n’est que dans un seul endroit à la fois, mais “pour nous”

    elle est “partout à la fois”, mais n’est ce pas une illusion d’optique, qui disparait une fois qu’on a interagi avec elle (décohérence) et où en effet la particule n’est plus que dans une seul endroit à la fois.
    pour mieux expliquer cet exemple, supposons un caméraman qui filme un moustique, lequel

    donne l’impression d’être partout dans la pièce à la fois… mais si le moustique a une caméra

    “embarquée” (un selfie avec lui) comme Nicolas Hulot dans Ushuïa, alors il devient fixe !

     

     


Affichage des publications 1 de 1

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close