La vaccination contre la COVID

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    25 octobre 2022 à 11 h 57 min

    <div>En réponse au Dr Willson, commetteur de videos debunking anti-vaxxers and bad science. </div><div>


    </div><div>

    Conférence du Professeur Perronne au Parlement européen de Strasbourg

    </div><div>


    </div>

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    7 novembre 2022 à 12 h 49 min

    <b itemprop=”headline”>La fable criminelle de la « vaccination sans danger » des femmes enceintes

    17/08/2022 (2022-08-17)

    Par Dr Gérard Delépine

    Depuis deux ans et huit mois, le gouvernement et les médias aux ordres nous mentent pour nous inciter à accepter des injections expérimentales abusivement qualifiées de vaccin alors qu’il s’agit de médicaments à ARN dont les essais phase 3 ne seront terminés qu’en 2023.

    L’un des derniers mensonges en vogue concerne les femmes enceintes qu’on trompe en prétendant<sup>[1]</sup>:

    « Une vaste étude canadienne… confirme que les vaccins à ARN messager contre le Covid-19 sont “sans danger” pendant la grossesse… L’étude a été menée sur 200 000 femmes enceintes canadiennes vaccinées ».

    Ce pur mensonge estampillé AFP a été répété partout avec la complicité de France info, Médisite<sup>[2]</sup>, La dépêche<sup>[3]</sup>, Elle<sup>[4]</sup>, 20 minutes Santé<sup>[5]</sup> le quotidien du pharmacien<sup>[6]</sup> et bien d’autres médias.

    Existe-t-il dans ces rédactions des journalistes qui vérifient leurs sources et les données ? Sont-ils paresseux ou volontairement menteurs ? S’ils avaient fait leur travail de journaliste, ils auraient remarqué les faits suivants déjà dénoncés brillamment par Gibertie<sup>[7]</sup>.

    <mark>L’étude<sup>[8]</sup> ne porte que sur 5 625 femmes enceintes vaccinées !</mark>

    Car la lecture de l’article qu’ils citent montre que l’effectif réel des vaccinées est près de 40 fois inférieur à ce qu’ils annoncent !

    <mark>L’étude se limite à de simples contacts par e-mails et/ou téléphoniques !</mark>

    Il ne s’agit en aucun cas d’un article médical. Aucun examen clinique ni biologique n’a été réalisé. Il est heureusement douteux que les gynécologues canadiens suivent leurs patientes et l’évolution de leur grossesse par ces seuls moyens !

    <mark>L’étude ne porte que sur les 7 jours post injection !</mark>

    C’est quand même très court pour affirmer que les grossesses qui durent 9 mois n’ont pas été altérées par les injections et que les futurs nouveau-nés n’en ont pas souffert.

    En 7 jours de suivi, ils ont quand même réussi à avoir chez les vaccinées : 4 qui ont perdu la vue, 7 incapables de marcher, 91 infections respiratoires, 1 paralysie soudaine du visage, et de nombreuses fausses couches.

    <mark>Il ne s’agit pas d’un essai prospectif randomisé.</mark>

    Mais d’une analyse rétrospective de cohorte dont la fiabilité scientifique est faible et la valeur probante très faible d’autant que l’effectif du groupe témoin (non vacciné) n’est que 339, chiffre totalement insuffisant pour estimer les risques et les comparer à des groupes numériquement 10 fois plus importants.

    <mark>Les auteurs sont très liés à l’industrie des vaccins.</mark>

    Il suffit de consulter les liens d’intérêt détaillés à la fin de l’article :

    MS a été chercheur sur des projets financés par GlaxoSmithKline, Merck, Moderna, Pfizer, Sanofi-Pasteur, Seqirus, Symvivo et VBI Vaccines.

    OGV a été chercheur, co-chercheur ou panéliste expert sur des projets financés par GlaxoSmithKline, Merck, Pfizer et Seqirus, en dehors du travail soumis.

    JDK a été enquêteur sur des projets financés par GlaxoSmithKline, Merck, Moderna et Pfizer

    KAT a été enquêteur sur des projets financés par GlaxoSmithKline.

    JEI a été chercheur sur des projets financés par GlaxoSmithKline et Sanofi-Pasteur.

    AJM a été chercheuse sur des projets financés par GlaxoSmithKline, Merck, Pfizer, Sanofi-Pasteur et Seqirus, , et a reçu des honoraires pour sa participation à des conseils consultatifs d’Astra-Zeneca, GlaxoSmithKline, Medicago, Merck, Moderna, Pfizer, Sanofi-Pasteur, Seqirus, et pour les présentations d’Astra-Zeneca et Moderna.

    GDS a été enquêteur sur un projet financé par Pfizer.

    <mark>L’étude a été financée par les organismes d’État qui vivent des campagnes vaccinales et en font la promotion constante.</mark>

    Ce travail a été soutenu par le financement COVID-19 Vaccine Readiness des Instituts en santé du Canada et de l’Agence de la santé publique du Canada CANVAS (numéro de subvention CVV-450980) et par le financement de l’Agence de la santé publique du Canada, par le biais du Document de référence sur la surveillance des vaccins Group et le groupe de travail sur l’immunité COVID-19.

    <mark>La publication par le Lancet d’un tel torchon rappelle le précédent Lancetgate</mark><sup>[9]</sup><sup>[10]</sup><sup>[11]</sup><sup>[12]</sup>

    Jamais un tel article bidon n’aurait passé l’examen par un comité de lecture à l’époque où le Lancet était indépendant et que son impartialité faisait sa réputation. Le Docteur Richard Horton rédacteur en chef du Lancet a d’ailleurs prévenu ses lecteurs :

    « Une grande partie de la littérature scientifique, sans doute la moitié, pourrait être tout simplement fausse. Affligée d’études avec des échantillons réduits, flagrants, avec l’obsession de suivre les tendances d’importance douteuse à la mode, la science a pris le mauvais tournant vers les ténèbres. les grandes compagnies pharmaceutiques falsifient ou truquent les tests sur la santé, la sécurité et l’efficacité de leurs divers médicaments, en prenant des échantillons trop petits pour être statistiquement significatifs, ou bien, pour les essais, embauchent des laboratoires ou des scientifiques ayant des conflits d’intérêts flagrants, ils doivent plaire à la compagnie pharmaceutique pour obtenir d’autres subventions ».

    L’agence France presse, et les médias qui ont diffusé sans modération ce mensonge se sont comportés non pas comme des organes d’information, mais comme des propagandistes sans état d’âme d’un pseudo-vaccin expérimental dont les premiers résultats avérés en population réelle sont très inquiétants.

    <hr>

    1. [1] D’après Franceinfo ![]
    2. [2] https://www.medisite.fr/coronavirus-covid-19-les-vaccins-a-arn-messager-sans-danger-pour-les-femmes-enceintes.5648211.806703.html[]
    3. [3] https://www.ladepeche.fr/2022/08/12/vaccination-covid-19-les-vaccins-sont-sans-danger-pour-la-grossesse-dapres-une-etude-canadienne-10485217.php[]
    4. [4] https://www.ladepeche.fr/2022/08/12/vaccination-covid-19-les-vaccins-sont-sans-danger-pour-la-grossesse-dapres-une-etude-canadienne-10485217.php[]
    5. [5] https://www.20minutes.fr/sante/3336759-20220812-covid-19-vaccins-arn-messager-danger-pendant-grossesse-selon-etude-canadienne[]
    6. [6] https://www.lequotidiendupharmacien.fr/medicament-parapharmacie/recherche/grossesse-et-vaccins-arnm-une-nouvelle-etude-confirme-labsence-de-risques[]
    7. [7] https://www.profession-gendarme.com/dangerosite-de-la-vaccination-pour-les-femmes-enceintes-les-journalistes-sont-de-gros-menteurs/comment-page-1/[]
    8. [8] Manish Sadarangani, et al
      for the Canadian Immunization Research Network Safety of COVID-19
      vaccines in pregnancy: a Canadian National Vaccine Safety (CANVAS)
      network cohort study
      https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(22)00426-1/fulltext[]
    9. [9] https://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/the-lancet-gate-saga-dune-etude-corrompue-1216931[]
    10. [10] https://www.lefigaro.fr/demain/sante/hydroxychloroquine-3-des-auteurs-de-l-etude-du-lancet-se-retractent-20200604[]
    11. [11] https://tribune-diplomatique-internationale.com/la-corruption-de-la-science-le-scandale-de-letude-sur-lhydroxychloroquine-qui-etait-derriere-tout-cela-lintention-danthony-fauci-de-bloquer-lhcq-au-nom/[]
    12. [12] https://www.causeur.fr/the-lancet-revues-universitaires-177545/[]
  • 62b09e43bb2c1 bpthumb

    olbius

    Organisateur
    15 novembre 2022 à 15 h 02 min

    La dernière mise à jour de cet article date de décembre dernier mais je pense que c’est le “meilleur” papier que j’ai lu sur le sujet depuis le début du bousin :

    À lire si vous ne savez pas quoi penser des vaccins COVID19

  • 62c1fa6704a76 bpthumb

    cinematographe

    Membre
    16 novembre 2022 à 6 h 22 min

    Pourquoi le paracétamol, le rivotril, puis les injections de substances géniques expérimentales ont-ils été préférés aux traitements qui soignaient ?

    https://www.francesoir.fr/entretiens/la-fin-d-un-mythe-si-c-est-un-virus-pas-d-antibiotique-interview-du-dr-claude-escarguel

  • 62c1fa6704a76 bpthumb

    cinematographe

    Membre
    22 novembre 2022 à 21 h 05 min

  • 62c1fa6704a76 bpthumb

    cinematographe

    Membre
    26 novembre 2022 à 14 h 24 min

    La démonstration par A+B que les pseudo vaccins Covid 19 c’est du grand n’importe quoi !

    Quand la raison rejoint l’intuition…

    😂

    https://www.youtube.com/watch?v=iWVKueq5XMU

  • 638e3e9ee1c71 bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    26 novembre 2022 à 15 h 14 min

    Autrefois, j’étais très malade à chaque fois que j’étais enrhumée. J’avais de gros soucis respiratoires, et ce depuis enfant (et non, je n’ai pas toujours et je n’ai pas toujours eu des soucis de poids…). Cela me procurait une grande souffrance. A chaque fois. Le rhume était le pire truc que je pouvais attraper, les grippes n’étant d’ailleurs rien pour moi, car je préférais m’évanouir avec 40 de fièvre plutôt que d’avoir autant de mal à respirer et être privée de sommeil. Pourtant, j’ai une capacité respiratoire bien plus importante que la normale (j’ai aussi fait des tests pour cela). Ce qui est très étrange. Peut-être pour compenser quelque chose qui cloche ? J’ai chopé un rhume récemment, la seule différence étant à présent que je suis vaccinée contre la covid. Et bien j’ai été enrhumée mais cela n’a rien à voir avec tout ce que j’ai pu vivre avant. Ce n’était vraiment RIEN ! Je n’en revenais pas. Y a-t’il un rapport avec ces vaccins ? Avec mon esprit ? Je n’en sais rien. Mais pourvu que ça dure. Et je vais me refaire vacciner la semaine prochaine. Il faudrait vraiment avoir perdu la raison pour ne pas le faire, vu ma situation. Les autres… C’est leur problème. Et s’ils ignorent par exemple que le sens olfactif est lié à la mémoire et que nos sens sont liés à nos capacités cognitives et que la covid peut alterner ces capacités et faire perdre jusqu’à 10 points de QI voire plus, et que c’est plutôt courant… Et bien tant pis pour eux. Chacun fait ses propres choix.

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    29 novembre 2022 à 12 h 47 min

    @Wilczyce

    Je me suis aussi fait cette remarque, autour de moi et personnellement le rhume de cette automne semble très discret niveau symptômes. Un peu le nez qui coule, un peu la gorge qui gêne, qlqs glaires le matin au réveil…

    Mais dans mon entourage personne n’est vacciné.

    Peut-on imaginer, selon la version pasteurienne, que ayant quasiment tous été en contact avec une souche ou une autre du sarscov2 durant 2ans1/2 de manière continue à toutes les saisons notre “système immunitaire” ait été suffisamment activé pour faire face sans difficulté au coriza 2022.

    Ou selon une version plus naturaliste, que collectivement nous soyont passés à autre chose en terme d’expression des nevroses societales. Dans ce cas il faut s’attendre à voir émerger d’autres pathologies qui correspondront mieux aux nouveaux paradigmes psychologiques qui se sont mis en place à l’occasion des mesures et impacts des réponses sanitaires sans précédent qui ont été prisent durant cette crise.

    À chacun son modèle pour lire le réel.

  • 638e3e9ee1c71 bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    29 novembre 2022 à 13 h 09 min

    @matty : oui, à chacun son modèle pour lire le réel. Moi je me fie surtout aux statistiques, même si je m’en méfie aussi. Et aux faits. Après, pour démêler tout cela…

    Pourquoi mon entourage n’a pas vu de changements par rapport à d’habitude, lui ? Et franchement, je ne crois pas à l’effet placebo parce que je m’attendais à souffrir autant que d’habitude. Mais je me dis qu’étant moins anxieuse qu’autrefois, cela a pu aussi diminuer les effets du rhume. Je n’ai d’ailleurs plus d’eczéma non plus. Mais peu importe, du moment que je ne souffre à présent plus de ces maudits rhumes. Et je reste de toute façon une personne “vulnérable”, et j’ai vu les dégâts chez une de mes amies, une personne “vulnérable” qui n’était pas vaccinée et qui a un covid long. Je ne voudrais pas finir dans le même état. Se sortir d’un burn out ce n’est déjà pas facile et c’est très long, mais d’un covid long… On ne sait même pas comment le cerveau peut se réparer après cela.

    Et c’est marrant comme les gens ignorent que la covid peut faire perdre dans les 10 points de QI, de tous les effets que cela peut avoir sur le cerveau et le reste de l’organisme, sachant qu’on n’a pas encore tout vu et tout compris… Donc, vu tous les dégâts que cela peut faire au cerveau (entre autres) et aussi tout que le stress peut générer, et des dérives des gouvernements tout autant que des citoyens, il est évident qu’on va de toute façon vers plus de névroses… Et qu’il y aura toujours des personnes pour en profiter. Et pas qu’au niveau gouvernemental et/ou hiérarchique.
    Tout peut devenir prétexte et être utilisé à mauvais escient…

    Les excès peuvent toujours être dangereux, d’une façon ou d’une autre, dans un sens ou un autre :

    https://www.tf1info.fr/international/chine-un-incendie-dans-le-xinjiang-attise-la-colere-contre-le-zero-covid-19-du-gouvernement-chinois-2239874.html

    Et si on en apprend tous les jours, il faut quand même rester prudent sur ces nouvelles infos, même si elles peuvent attirer l’intérêt et/ou attiser les craintes :
    https://www.lindependant.fr/2022/11/02/covid-apres-le-cerveau-et-les-poumons-le-virus-peut-sattaquer-a-un-autre-organe-des-scientifiques-donnent-lalerte-10778287.php

    Car/et/mais 🤣, comme dirait Christophe Caupenne , ancien négociateur en chef du Raid :

    “La rationalisation scientifique, qui sert à justifier une opinion ou une position en lui prêtant force de loi, prouvée et approuvée, fonctionne de la même façon qu’en mettant un avant une figure d’autorité : “c’est la science qui le dit”. Pourtant, une loi scientifique ne tient que jusqu’à ce qu’une autre la contredise. L’histoire est pleine de ces contradictions et revirements de lois que nous pensions universelles.”

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    29 novembre 2022 à 14 h 47 min

    J’aimerais connaître ces fameuses études sur les conséquences encore émergentes de ce qui est assuré par certains comme étant du covid long ou de ces conséquences inattendues sur tel ou tel organe, tel ou tel fonction. Et ne me parlez pas de concensus scientifique sur ces sujets, ça frise l’escroquerie en bande organisée.

Page 80 of 81