Les Liens Qui Nous Unissent

  • Les Liens Qui Nous Unissent

    Publié par Membre Inconnu le 16 novembre 2020 à 21 h 35 min

    Je ne savais pas comment nommer cette discussion, je vais essayer de préciser ma pensée. D’après vous, quelle est la différence fondamentale entre amitié et amour? Les liens qui nous unissent entre nous sont ils interchengable, peut on également influencer l’autre indirectement et ou directement à faire évoluer la relation?

    Est ce que finalement tout ça, l amour et tout le shmilblik, c pas dans la tête, et est ce que vous voyez une différence entre l’amour et un fort lien affectif qui unit deux personnes peu importe le sexe ? Genre on peut se retrouver des années après et que tout revienne à la surface, les bons moments comme lesmauvais , mais tte la charge affective qui peut encore évoluer… Bref, questions non exhaustives et évidemment ce n est pas un interrogatoire.

     

    Je suis curieuse d avoir vos avis, pensées, réflexions dessus.

    Membre Inconnu a répondu il y a 3 années, 8 mois 7 Membres · 13 Réponses
  • 13 Réponses
  • Membre Inconnu

    Membre
    16 novembre 2020 à 21 h 45 min

    Je n’ai malheureusement pas le temps présentement de développer plus: la différence, je pense, est dans la relation elle-même. Quand on vient d’avoir un coup de foudre, on peut passer la journée à penser à la personne. Par contre, si l’on faisait ça avec un ami, on se demanderait justement si l’on en est pas amoureux. Je vois une différence fondamentale entre les deux; par contre je suis d’avis qu’un amour qui n’est pas passé premièrement par une forte amitié repose sur la passion uniquement, et est donc de source instable et fluctue. En amitié, on soutient l’autre, on l’aime aussi, mais on peut prendre des chemins différents. Quand on est vraiment amoureux, on veut être avec la personne – si on prend des chemins différents (déménager dans un autre pays par exemple; je reste douteux des relations à distance), la force du lien qui unit serait à remettre en question. My little 2 cents en 2 min!

    Juste ma perception de la chose,

    Agnodice

  • Membre Inconnu

    Membre
    16 novembre 2020 à 21 h 48 min

    Première petite touche du coup… Souvent, j’ai l’impression qu’on a en nous un fort pouvoir de contrôle aussi lié à l’imagination. Alors, contrairement à la majorité des gens ( on s en fout, HP ou pas je suis pas sure que ce soit directement le problème), je n’ai pas besoin de lien permanent. Si les gens sont là pour construire quelque chose sur le moment T, ça me va, du moment que l’hypothétique est la, c’est à dire, que je sens qu’on aurait pu/pouvons construire quelque chose de beau et d’authentique.. Comme si le fait de savoir était équivalent au fait de le vivre…

  • Membre Inconnu

    Membre
    16 novembre 2020 à 21 h 50 min

    @verof je ne suis pas 100% sûr de comprendre ce que tu veux dire. Cela m’intéresse; daignerais-tu expliquer? (juste pour moi)

    Mais en passant, à propos du pouvoir de l’imagination, je pense que je vois un peu ce que tu veux dire; tout à fait d’accord.

    je suis d’accord; mais c’est intéressant; j’ai toujours cru de mon côté que l’amour était de même nature que l’amitié – simplement plus fort.

  • Membre Inconnu

    Membre
    16 novembre 2020 à 21 h 54 min

    *Désolé; je voulais dire de nature différente de l’amitié, et beaucoup plus fort.

  • Membre Inconnu

    Membre
    16 novembre 2020 à 22 h 43 min

    En fait je veux dire que, pour moi en tout cas, j’ai l’impression que tout se joue sur l’imagination. Comme si je pouvais faire varier a la guise les intensités d un lien ou non, ce qui est partiellement illusoire sûrement à certains moments… Mais comme g aussi conscience de cette illusion alors c un peu une impression de toute-puissance.

    Tu dis que pour toi l’amitié et l’amour sont de nature différentes, et ensuite tu parles d intensite ..est ce que du coup tu penses que c est une question de nature ou de degrés ?

    Plus jeune, ma meilleure amie et moi étions fusionnelles, et a plusieurs reprises on a pensé que c’était de l’amour. Concrètement quand tu aimes tellement la personne et que ce que vous partagez et avez construit c tellement fort, quelle importance a le physique ? Est ce que la barrière a ne pas franchir n’est pas juste conventionnelle, est ce que tout ça ne sont pas que des cases ?

    Quand on est tout petit, dans les 3 ans, fait-on réellement la différence entre les deux ? On entend bien des petites dire qu’elles sont amoureuses de leur copine et des garçons idem…. Tout est flou pour moi, car quand on creuse en profondeur, on a du mal à démêler je trouve ce qui revient à la société et ce qui est physique, biologique, innée

  • Membre Inconnu

    Membre
    16 novembre 2020 à 22 h 46 min

    justement, je suis plutôt d’accord avec la première partie de ton message, mais ça voudrait dire que ce n’est qu une question de temps finalement ? Ca ne peut pas tenir qu’à ça… fin AMHA. Je ressens, de mon côté, qu’il y a des différences entre certaines amies, tout aussi proches, mais pourtant avec certaines y avait quelque chose en plus. Je ne suis même pas sûre que ça ait directement trait aux orientations sexuelles… ça m’énerve de devoir catégoriser mais en même temps ce n’est pas pour la catégorisation elle meme, c un problème de forme qui influe un peu sur le fond, non?

  • max

    Modérateur
    17 novembre 2020 à 0 h 31 min

    @verof

    Je me pose aussi beaucoup la question de savoir ce qui différencie l’amour de l’amitié, de la tendresse… Est-ce que l’amour n’est qu’une notion culturelle ? Peut-on ressentir de l’amour pour plusieurs personnes ? Est-ce que l’amour est conditionné par l’attrait physique ou est-ce l’inverse ?

  • Membre Inconnu

    Membre
    17 novembre 2020 à 4 h 50 min

    Le mot ‘amour’ est un mot que je déteste dans le sens où il veut tout et rien dire. On y met tout et n’importe quoi derrière : ex :

    Pour provoquer et faire réagir : si je dis “j’aime mon patron” ouhlala j’ai intérêt à préciser pour ne pas avoir de problème ! Ben oui, je peux l’aimer pour sa compréhension envers ses employés, pour ses idées, pour son respect etc… mais pour autant ce n’est pas pcq je dis que je l’aime que je le veux dans mon lit. 😉

    PS : C’était juste un exemple car je n’ai pas de patron 😁

    [tiens ça me fait penser à un msg envoyé à Byaku où j’écrivais “mais oui on t’aime Byaku” et où Verof, tu m’as aboyé de dessus (et je me suis sentie agressée) en disant “d’où tu l’aimes toi?” avec ton légendaire tact qui te caractérisait 😉. Ben oui, c’est pas pcq j’écris ça que je veux Byaku dans mon lit ! 🤮 lol j’ai un peu exagéré le smiley 🤣🤣🤣]

    Pour moi il y a plusieurs sortes d’amour. Pour faire simple, tu n’aimes pas ta grand-mère, ton amant, le chocolat ni ta meilleure amie confidente de la même manière… à chaque fois, ce sont des amours différents. Puis s’ajoute à cela l’intensité qui est encore un autre facteur.

    Je vous partage un doc proposé lors d’une expo sur l’amour au Palais de la découverte, je le trouve très intéressant et éclairant :

  • Membre Inconnu

    Membre
    17 novembre 2020 à 4 h 58 min

    @max

    À ta question “peut-on ressentir de l’amour pour plusieurs personnes ?”

    Je suppose que tu parles d’amour au sein du couple car en tant que parent il paraît évident que tu peux aimer plusieurs personnes, si tu as 3 enfants tu vas tous les aimer à peu près de la même manière, à quelques nuances près…

    Et pour ce qui est de cet amour dit ‘eros’, oui je me pose la question. Pourquoi pour tous les autres amours nous pourrions aimer, presque à l’infini… en tout cas sans limites (en terme de quantité) et pourquoi pas dans la relation amoureuse ? Est-ce notre société qui nous impose cet amour unique ? ….

  • Membre Inconnu

    Membre
    17 novembre 2020 à 5 h 28 min

    PS : Sujet intéressant @verof. Merci de l’avoir lancé 😉

Page 1 sur 2

Connectez-vous pour répondre.