Zèbre, moi ? Ça fait 7 ans que ça n’est pas possible !



  • Zèbre, moi ? Ça fait 7 ans que ça n’est pas possible !

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    2 avril 2019 à 22 h 29 min

    Coucou ! Alors, on est curieux.euse ? Bon ok, j’ai un peu fait exprès de mettre un titre attrape-curieux.euse !

    Tu veux en savoir un peu plus sur moi ? Soit ! Mais je te préviens (permets moi de te tutoyer), ça risque d’être long, je suis comme un verre d’eau renversé, je m’éparpille facilement !

    Bon, je suis né en Février 2000. Aujourd’hui, ça me fait 19 ans. Cela fait maintenant un petit bout de temps (environ un mois), que je me tâte à m’inscrire sur ce site. Pourquoi ? Eh bien, j’ai été diagnostiqué surdoué quand j’étais en sixième ! J’ai passé le WISC-V le 15 Novembre 2011 ! Je m’en souviens très bien. C’était même pas drôle. Enfin un peu au début, mais quand j’ai compris qu’on allait juste faire des petits jeux, bah… Ouais en fait c’était pas si mal 😀

    Du coup, je ne sais pas trop ce que je fais là. Bien que j’ai été diagnostiqué (On dirait une maladie quand on entend ça…), j’ai du mal à le croire. Je ne connais pas le score que j’ai eu, j’avais demandé à ma mère de brûler les résultats. Tout ce que je sais, c’est que c’est un nombre comme ça : 1X7. Peut être 137,147,157 ! Qui sait ?

    Quoiqu’il en soit, j’ai du mal à y croire. Pourquoi ? Bah, tout ce que je sais, c’est que inconsciemment je refuse que ça soit vrai. (Mais du coup, si je dis quelque chose qui est censé être inconscient, ça devient conscient non ? Bref, quoiqu’il en soit, j’ai du mal à l’accepter, peut-être juste à comprendre…) Avec les années, j’ai pensé que c’était juste des sornettes, je ne pouvais pas être surdoué, je pensais normalement, que bah, j’étais juste normal…. Et puis, j’ai été en université, et je me suis battu avec les profs (Pas physiquement bien entendu !) parce que ces méchants ne voulaient pas comprendre que les travaux de groupe quand il n’y en a qu’un qui travaille, ça n’est pas juste ! Après avoir craqué, j’ai été voir mon Service de Santé Universitaire, qui, comme par hasard, m’a demandé, alors que nous discutions si dans mon passé j’avais déjà été confronté à ce genre de problèmes relationnels.

    J’ai rapidement tilté qu’on allait me balancer de nouveau en pleine phase ce qui pour moi n’était qu’un mythe, et j’ai fini par me poser la question : Et pourquoi pas ?

    Finalement, cela fait 2 mois que c’est passé, mais je n’y crois toujours pas. D’ailleurs, j’ai constaté quelque chose d’ironique : Bien que je ne crois toujours pas à ce diagnostic, je me sentais en quelque sorte plus surdoué avant qu’aujourd’hui, alors que maintenant je suis un peu plus prêt à accepter l’idée. Ah… La bêtise humaine !

    Tu veux savoir pourquoi je dis ça ? Hein, tu es curieux.euse ! Héhé, bah je ne te le dirai pas 😛

    Bon ok, je vais être gentil 🙂
    Quand j’étais petit, j’ai eu le droit à la formule Victimisation Premium, avec harcèlement moral et physique, Option Équipe pédagogique impuissante : Bref, le kit du bon débutant. (Vous remarquerez peut-être que quand je parle des épisodes douloureux pour moi, je suis très cynique… Je déteste remarquer ce que je fais plus ou moins consciemment… Ça m’enlève l’effet que cela crée !)

    Quand j’étais petit, j’étais vraiment très sensible. Une simple phrase, d’apparence inoffensive pour tout le monde, était pour moi un danger, parfois une menace de mort, parce que j’avais peur et que je me sentais fragile. Depuis, j’ai perdu cette sensibilité, et pas que le mauvais côté. À force de voir des adultes ne pas me prendre au sérieux, j’ai appris à mieux parler et à faire de mes mots des armes, quitte à faire un peu de sophistique. J’ai appris à jouer un rôle, ce que je fais en permanence, quand ça ne va pas, je m’enferme ou au contraire je “surjoue” en quelque sorte, quand ça ne va pas, je sens que ce que je fais et ce que je dis ne tient pas de moi, mais de celui que les autres voient.

    À force de prendre des coups, j’ai aussi su me renforcer, mais aujourd’hui, je dois me concentrer si je veux être moi-même, sans paraître mais être.

    Je ne suis plus aussi sensible qu’avant, ou du moins, pas de manière aussi systématique. Mais en perdant ça, je constate que j’ai aussi perdu de l’indulgence. L’exemple parfait qui me vient en tête est l’enseignement. J’adore aider les autres étudiants, faire un cours, expliquer, j’arrive, je ne sais trop comment, à savoir où les autres étudiants ne comprennent pas, comme si j’étais dans leur raisonnement, parce que je sais comment eux raisonnent, et moi, je devance ça

    Mais dès que je suis fatigué, au lieu d’expliquer, je prends une certaine agressivité dès que je dois me répéter. Mon comportement me désole, je me sens névrosé.

    Je vais parler d’encore une chose, promis, c’est bientôt fini !

    Je me pose souvent, un peu trop souvent des questions existentielles. Je ne sais pas toujours où est ma place. Je m’enferme dans mon travail quand je ne vais pas bien, sans seul espoir d’aide extérieure, sauf celle du temps qui passe inlassablement. Je deviens un véritable bourreau de travail, jusqu’au moment où j’explose et je fais un burn-out. (Dans mon cas, il s’agit de crises de larmes durant des heures et de fatigue extrême, de besoin d’isolement, des jours sans rien manger) Dans ces moments là, je me sens perdu, parce que je pense à la personne avec qui je passe le plus de temps, c’est-à-dire moi, et je me rends compte que je ne connais rien de cette personne.

    En fait, je pense que si je viens ici, c’est pour des réponses. Peut-être pour me sentir un peu moins seul. J’espère juste ne pas tomber dans des pièges machiavéliques de manipulateurs ou de pervers, qui sait !

    J’en oubliais l’essentiel, pardi ! Je suis étudiant en informatique, plus précisément je me spécialise dans la Cyberdéfense ! J’aime bien l’informatique, c’est si logique, si… logique, y’a pas d’autre mot ^^’ !

    Bon, hé bien merci à toi d’avoir tout lu ! Je trouve que tu as été courageux.euse d’avoir tout lu ! Et si tu as juste été lire le dernier paragraphe, et bah c’est pas juste, comme punition je t’impose de lire ce texte deux fois entièrement ! Voilà, ça t’apprendra 😛 !

  • 5c929c8797e03 bpthumb

    kathleen-sheridan

    Membre
    2 avril 2019 à 22 h 48 min

    Ici, tu n’es pas seul. On te comprend. On vit plus ou moins les mêmes choses que toi. Tu te plairais bien sur le chat discord. Voici comment on s’y connecte :

    https://rencontre-surdoue.com/groupes/conference-en-ligne/forum/topic/acces-au-chat-discord/

  • 22e1da0ac1f7015e4ffa55950414c21a?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    m-hv

    Membre
    13 avril 2019 à 9 h 46 min

    Bonjour @econacle, les mots sont différents; cependant je me retrouve assez facilement dans ton récit.

    Tu as un grand avantage, c’est ton age, avoir une idée aussi précise de soi-même a ton age et un atout qui j’espère te permettra de vivre tes années futures avec plus de sérénité.

     

    En revanche, je serai ravi de discuter d’avantage de tes pertes de patience, de ton regard sur les autres et ta volonté initiale d’aider les autres meme si cela engendre chez toi des sautes d’humeur.

     


Affichage des publications 1 - 3 de 3

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close