Politique environnementale



  • Politique environnementale

    5f3e7e69d5f09 bpthumb Alfa mis à jour Il y a 1 semaine, 5 jours 2 Membres · 9 Messages
  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    24 août 2020 à 1 h 27 min

    Bien cherché “Environnement”, et “Nature” dans les différents sujets de discussion, mais pas trouvé. Donc je poste ça dans le volet politique. D’ailleurs pas tout-à-fait illogique du coup !

    La politique environnementale, gros sujet, surtout de nos jours je pense ! ( enfin depuis des dizaines d’années aussi )

    Voilà un peu mon propos concernant cette question : ( mais il y en a des centaines )

    On aurait, cette année, reculé de 3 semaines la date “d’exploitation de la planète en une année” “””grâce””” au coronavirus : moins d’avions, moins de bagnoles, moins de conso en général, plus d’autres choses ( en moins toujours ).

    Loin de ne pas être conscient des conséquences économiques à ce sujet, je pense que ça reste une bonne chose, car quelle sera la température de la planète dans 50, ou pire, dans 100 ans ?

    Si y’en a qui n’en ont rien à battre du futur, c’est leur problème, mais ça devient aussi le problème des autres en certaines circonstances… C’est un peu ça le problème, forcément…

    Mais, donc, il est pas question de couper des têtes, l’hydre politique en a toujours de nouvelles qui repoussent…

    Non, forcément, cette “révolution” doit venir du peuple. Et est faisable sans violence je pense.

    Alors à mon petit niveau, voilà ce que je propose :

    C’est un #

    Le # de 1 jour de confinement par semaine. Au niveau mondial.

    Tout le monde serait au courant, pas d’excuse de devoir faire des courses ce jour-là.

    Si 3 mois de confinement presque mondial nous a permis de gagner 3 semaines, c’est déjà ça, alors pourquoi ne pas nous servir d’un inconvénient pour en faire un avantage ?

    Si vous avec Face de bouc, ou autre, partagez ce #

    Et qu’il vienne de moi ou pas, je m’en tape !

    #unjourparsemaine #onedayaweek

    Je reste ouvert à la discussion à ce sujet.

    Bien à vous

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    31 août 2020 à 1 h 39 min

    Je sais pas si la photo est bien à la verticale, pas sûr du tout, ( je le vois pas là )

    en tout cas l’idée c’est de récupérer vos déchets pour en faire des créations “artistiques”, largement possible que ce qu’il y a sur cette photo soit très moche, ou pas abouti, etc.

    Idée qui existe depuis longtemps, peut-être même depuis la nuit des temps ( forcément, récup un os de poule pour t’en faire un pendentif, etc )

    Alors pour sûr, le meilleur déchet est celui qui n’est pas produit. En attendant, l’hiver dernier je me suis retrouvé avec masse de monde à la maison, puis avec plein de déchets. Me suis juste dit non, pas possible de jeter tout ça, puis j’ai pris le pli dans la vie de tous les jours pour les conserver et les recycler dans des créations.

    Et en fonction des divers emballages, etc, ça fait de la matière artistique gratos, et en plus du recyclage 😉

    Ok, on utilise aussi soit de la colle soit de la ficelle, ou du scotch balaise, voire des agrafes. Le top ce serait de la ficelle récup sur des tiges d’ortie séchées par exemple, pour en faire du recyclage sans rien y ajouter en conso… Je sais pas.

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    31 août 2020 à 1 h 46 min

    “Hello @Alfa

    Je te propose un truc encore plus écolo :

    Tu inverses le truc, tu ne bouffes que des orties ( après t’en fais ce que tu veux des tiges, je veux pas savoir )

    Du coup t’achètes rien et tu n’as plus d’emballages à recycler !

    Et si tu veux te faire un truc artistique… heu non, n’en fais pas en fait Rofl

    Non, sérieux c’est pas faux, l’ortie c’est vraiment la bombe nutritionnelle quoi.

    Bizzz

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    31 août 2020 à 1 h 53 min

    Ah, cette idée de #unjourparsemaine en début de discussion,

    c’est pas justement ce dont parle Aurélien Barrau dans cette vidéo ?

    Proposer des choses nouvelles qui pourraient ( un peu au moins ) changer la donne ?

    Mais sans déconner, regardez bien, elle est bonne cette idée. Quelqu’un l’a relayée au moins ? Sinon sérieux, on est chez les zèbres ou chez les… ?

    Matez aussi son Thinkerview, ça fait du bien.

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    1 septembre 2020 à 7 h 02 min

    “This opportunity comes once in a lifetime”

    Cette parole d’Eminem, elle est pas purement actuelle ?

    Je sais pas si Aurélien Barrau aime le rap ou pas,

    mais pour sûr, il ne renierait pas cette phrase !

    C’est l’opportunité de quelques dizaines d’années ( vraiment au pire )

    de changer les choses.

    Des milliards d’années d’évolution des espèces et de la nature,

    bousillées en à peine 200 ou 300 ans depuis aujourd’hui…

    Et on est pas vraiment partis pour vraiment changer les choses !

    Je veux dire, c’est bien, PLEIN de gens font des choses super sur cette planète,

    mais ceux qui font des choses néfastes sont soit plus nombreux, soit leur impact est plus fort. Pas besoin d’être des millions pour créer de la merde à 100% sur cette planète.

    On se réveille les gros ?

    Contactez-moi en MP et on en parle.

    Ou mieux, ne me contactez pas mais agissez !

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    1 septembre 2020 à 7 h 21 min

    Sinon,

    et je m’arrête là pour ce soir, ( plus pour ce matin d’ailleurs )

    Quelqu’un se rappelle de cette histoire dans “la pratique de la méditation” de Taisen Deshimaru ?

    Le mec qui a tué un chat par erreur, qui s’en veut à fond, qui en vient à voir des chats partout, qui n’en peut plus, il en devient fou, demande à un maître zen de le tuer, et quand le maître zen élève son sabre au-dessus de sa tête, lui demande si il pense toujours aux chats ?

    Sur le point de mourir, le mec répond : Là ? Oh non ! Je ne pense plus aux chats !

    Alors si l’obsession est partie, pas besoin de mourir dit le maître !

    Et voilà, Aurélien Barrau ne dit pas autre chose !

    Tant que l’humanité n’aura pas assez peur pour abandonner sa folie, elle continuera dans sa folie !

    Quand les gens s’endorment, en général, ils ne pensent pas à autre chose qu’à leur santé, leurs thunes, leur couple, leur enfant, et c’est normal ! Mais la dimension politique, elle est où dans tout ça ?

    On occupe les gens avec tout un tas de problème, et le reste passe à la trappe, alors que c’est l’avenir de l’humanité !

    Donc soit la plupart des gens sont trop occupés par des problèmes perso, soit la merde mondiale ne leur est pas encore revenue à la gueule, et dans les deux cas, ça pousse pas à grand chose de positif d’un point de vue global !

    Bise à tous

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    13 septembre 2020 à 17 h 29 min

    Hello @olbius

    Je vois que tu postes des trucs intelligents, et désolé de ne pas toujours y répondre, mais que penses-tu de ça :

    Si dans 50 ans et que les gens se disent, en écoutant “the End” des “Doors” par exemple, et qu’ils se disent que c’est leur réalité, parce que bordel et pénuries de partout, tu crois pas que ça pourrait arriver ?

    Aurélien Barrau les gro, c’est un visionnaire, un prophète, et un astro-physicien.

    J’aurais presque envie de mettre ce dernier qualificatif de sa personne pourtant vraiment essentiel vraiment en dernier, car aujourd’hui c’est quand même bien plus ce qui se trouve sur Terre que dans l’espace qui est en jeu pour préserver notre survie.

    Après olbius, tu dis quoi sur l’argument avancé par Aurélien :

    La terre existe depuis des milliards d’années, et en 2 ou 3 centaines d’années, on a complètement changé la donne de tout ça, et pas en bien.

    Donc : ???

    Pour une fois j’aimerais bien que tu me répondes directement en public ( ou en MP, comme tu sens, ou pas )

    Bien à toi

    ps : parce que je vois bien ton propos, faut arrêter de flipper, etc. Mais l’époque veut juste qu’on soit pas tous des No-Flipper le dauphin quoi.

    Au pire tu me dis, non, Aurélien Barrau ne dit que de la merde ( ou en partie ), et c’est réglé, c’est no souci pour moi.

    Bise à toi

    Juste un souvenir de jeunesse, pas une prophétie 😉 :

    Bise mec

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    13 septembre 2020 à 18 h 31 min

    Grosso modo, mon propos c’est que (en vrac) :

    – Oui, on a modifié notre environnement comme jamais auparavant. Avec beaucoup de dégâts, donc pas mal sont irréversibles. Mais aussi énormément d’avancées pour l’être humain, après des siècles, voire des millénaires, assez stables : espérance de vie, et plus encore de vie dans de bonnes conditions, sortie de l’extrême pauvreté pour une large partie de la population mondiale, recul des discriminations, du racisme, du sexisme, avancée de la condition des enfants, etc. (la liste tend vers l’infini). Evidemment, il est plus confortable d’idéaliser le passé et/ou l’ailleurs. “C’était mieux avant”, depuis toujours.

    – Aurélien Barrau est astrophysicien, oui. Et, précisément, il voit le monde avec des yeux d’astrophysiciens. C’est un peu comme si tu demandes à un spécialiste de la sécurité routière quelle serait la meilleure solution pour supprimer totalement les accidents de la route : il pourrait te dire qu’il faut supprimer les routes, ou les voitures, ou les deux. Si tu lui dis “OK mais donc si on veut les limites fortement”, il pourrait te répondre qu’il faut baisser la vitesse au maximum, multiplier les obligations aux constructeurs, aux conducteurs, les contrôles, les sanctions, etc. Ce qui, sous un angle, est vrai, évidemment. Mais il y a ce qui se voit et ce qui ne se voit pas. Par exemple, ici, sa “solution” fonctionne en théorie. Mais dans le monde réel, il faut tenir compte d’une multitude de paramètres qui sortent de son champ de vision (le conducteur qui, “perdu pour perdu”, va rouler avec des faux papiers et ne plus faire du tout entretenir son véhicule, ou encore celui qui va se retrouver au chômage à cause de ces mesures et qui va mourir suite à un suicide ou en traversant une voie ferrée pour son rendre à son nouveau travail).

    – Penser que l’on va continuer dans la même voie (voire pire) relève du sophisme de la pente glissante.

    – En matière de politique environnementale, aucun système politique n’a réellement fait mieux qu’un autre au XXème siècle. Entre les montagnes dynamitées pour réorienter les cours des fleuves et les usines qui fabriquent des boulons que personne n’utilise, les pays communistes ont leurs casseroles, et elles sont nombreuses elles aussi. Evidemment, suite à l’effondrement de l’URSS, et devant la difficulté de continuer de nier les atrocités commises au nom du communisme (je parle de l’humain, évidemment, mais aussi d’environnement : l’URSS, tout comme la Chine, ont largement massacré leur espace vital), beaucoup de militants d’extrême gauche se sont réfugié dans l’écologie pour faire leur beurre. C’est d’ailleurs la raison du départ d’un des deux co-fondateurs de Greenpeace, à l’époque. Il y a d’ailleurs de nombreuses croyances solidement ancrées, par exemple celle selon laquelle le public prendra forcément mieux soin des biens communs que le privé (voir pour commencer la tragédie des biens communs).

    Le propos au sujet de la pauvreté qui augmente partout est une fumisterie. En fait de pauvreté qui augmente, il s’agit, et c’est loin d’être toujours le cas, du taux de pauvreté qui augmente. Or, le taux de pauvreté est en réalité un “taux d’inégalité” (voir son mode de calcul, basé sur le revenu médian). Au final, les Etats ancrent dans la tête des gens (il ne s’agit pas d’un complot, hein) que la pauvreté augmente et que, partant, c’est la faute des ultra-riches. Renforçant au passage un des absurdités fondamentales : voir l’économie comme un gâteau (quelqu’un qui prend un peu plus de gâteau fait que quelqu’un d’autre en aura mécaniquement un peu moins), alors que l’économie est un “organisme vivant”, un écosystème, non statique, toujours en mouvement. Et ce genre d’erreurs se trouve évidemment bien plus dans des pays largement sous-cultivés en matière d’économie, de marketing, de psychologie du consommateur, etc. Ce qui est le cas de la France, de la Belgique, et de pas mal d’autres.

    – Penser qu’une solution à un problème aussi complexe passe par un centralisme, un dirigisme, encore plus fort, est un non-sens. On n’obtient pas le consentement des gens par la force, et je ne pense pas qu’on pourra répondre à des tels enjeux sans un minimum de consentement (je parle de consentement réel, éclairé, c’est-à-dire d’une compréhension minimale des enjeux par une bonne partie de la population). C’est un sujet de long terme. Et la politique, c’est passer l’essentiel de son temps à être élu puis à être réélu. L’explosion des dépenses publiques et de l’endettement est en partie lié à cela (avec ce que cela a produit de sur-consommation, au passage). On ne construit pas du long terme sur un sol aussi friable.

    – Au plus on est dans l’urgence, dans les messages de propagande répétés jusqu’à la nausée (“mangez 5 fruits et légumes par jour”, “je sauve des vies, je reste chez moi”, …”, au plus on va produire de la pensée complotiste (du genre “à qui profite le crime”, ou encore “pourquoi ces messages en boucle alors que quand je regarde par la fenêtre Jean-Claude va chercher son rosé comme tous les matins, il n’y a visiblement rien de bien méchant qui se passe, la vérité est donc ailleurs”, etc.).

    – Plus un discours est catastrophiste, plus il suscite le rejet d’une partie de la population : “si tout est perdu, alors faisons la fête une bonne grosse dernière fois avant la fin” (je parle d’un mécanisme largement inconscient). Il ne s’agit pas de mentir, mais il s’agit de ne pas asséner un discours subjectif comme une vérité objective, tout en proposant des pistes positives, constructives, et non négatives, destructives. Faire croire que si tu fonces vers un mur la meilleure, voire la seule, solution est de sauter sur le frein est non seulement faux mais là encore contreproductif : freiner de la sorte n’a jamais produit d’émotion, de sensation positive, alors que dévier sa trajectoire…

    – Dire qu’on n’a plus le temps de penser parce qu’il y a urgence (ce n’est pas le cas d’Aurélien Barrau, mais c’est un discours fréquent chez les collapsologues) est le terreau des abominations. L’enfer est pavé de bonnes intentions, si tant est que les intentions soient bonnes, ce qui est loin d’être acquis.

    – Dire que les choses n’évoluent que grâce à l’Etat et/ou des actions collectives et/ou la force c’est alimenter la croyance selon laquelle les individus sont statiques, que les sociétés, les civilisations, sont statiques. En réalité, tout interagit avec tout, tout change en permanence, tout s’adapte (ou ne s’adapte pas), etc. Avant le Front Populaire, Michelin avait proposé les congés payés. Logique, il voulait attirer – et fidéliser – un maximum d’ouvriers de qualité. Le Front Populaire n’a pas inventé ex nihilo les congés payés, le concept a pu naître en raison d’une multitudes de paramètres qui ont convergé et rendu cela possible (je ne dis pas qu’il y a déterminisme, attention, en fait je dis même l’inverse 😉 ). La croyance tient dans l’idée que les congés payés ne seraient pas nés sans le Front Populaire : en fait, on n’en sait rien (même si déjà, dans le cas présent, factuellement, c’est faux, mais peu importe). Réécrire l’histoire avec les yeux du présent est quelque chose de catastrophique : l’Historien doit toujours commencer par se projeter dans le contexte étudié (et c’est extrêmement délicat, bien entendu). Ce genre de croyances en un Etat protecteur, accompagné d’une diabolisation de la réussite individuelle, est sans doute plus fort en France que dans d’autres pays en raison de notre passé monarchiste (coucou le Roi Soleil), mais aussi chrétien, ou plus exactement catholique (gagner de l’argent, c’est mal, pas pour les protestants heureusement), dont nous ne sommes sans doute pratiquement pas sortis. Sans oublier le rôle des Lumières, qui a ancré l’idée (largement fausse) qu’un accès au savoir garantit des décisions éclairées (donc au final, si tu as accès au savoir et que ta décision est moisie, c’est que t’es méchant, tu as la bave aux lèvres). Comme si il y avait toujours une Vérité, unique, et un chemin à suivre pour l’atteindre.

    – La prospective est un art difficile. Les Aurélien Barrau du passé, lorsque tu les lis à la lumière de ce qui s’est réellement passé par la suite, en général tu passes un bon moment de rigolade (évidemment, dans le tas il y a des trucs qui se sont avérés, tout comme Madame Irma va tomber juste de temps en temps, et qu’une horloge donne l’heure juste deux fois par jour). Pour prendre un exemple relativement récent, Paul Krugman, prix Nobel d’économie 2008… Je te laisse regarder la capture d’écran 😉

    Au final, justement parce que le monde est bien plus complexe et dynamique que ce que les prophètes envisagent, il faut rester humble face au passé, mais aussi face au présent et au futur. La pensée statique est

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    13 septembre 2020 à 18 h 56 min

    Ouais mais non @olbius

    Quand tu dis :

    “Aurélien Barrau est astrophysicien, oui. Et, précisément, il voit
    le monde avec des yeux d’astrophysiciens. C’est un peu comme si tu
    demandes à un spécialiste de la sécurité routière quelle serait la
    meilleure solution pour supprimer totalement les accidents de la route”

    Je comprends bien ce que tu dis, je suis d’accord, mais juste non quoi :

    Tu peux pas refuser le droit à un astrophysicien à avoir un avis éclairé sur une question climatique et environnementale, tout comme tu peux pas refuser le droit à un antiquaire de peindre des tableaux, par exemple.

    Si le mec a 2 casquettes, c’est déjà un problème dans ton argumentation ? C’est pour ça que je me suis déjà arrêté là, et que je t’avoue, j’ai un emploi du temps aussi, donc si les argus de base foirent, ça m’encourage pas à lire le reste et à te répondre à ce sujet, mais je vais voir si j’ai le temps aujourd’hui cependant. Je ne dis pas du tout que tes autres argus ne valent pas le coup, je vais voir ( enfin selon moi, forcément ) mais déjà te répondre à ça prend du temps.

    Bise sincère à toi


Affichage des publications 1 - 9 de 9

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close