Loi religieuse dans les écoles

  • Loi religieuse dans les écoles

    Publié par lincredule le 30 juin 2024 à 23 h 59 min

    Il y a un peu plus d’une semaine, le gouverneur de l’état de Louisiane aurait promulgué une loi afin de placarder le texte des dix commandements dans les écoles, d’autres états semblent vouloir suivre la démarche.

    Quel est votre avis la dessus, sachant que nous avons tendance en France a reproduire ce qui se passe aux Etats-Unis sachant également les liens historiques de cet état avec la France ?

    Transmission de valeurs au plus jeune… retour de l’obscurantisme… manœuvre politique, a vos avis…🙂

    Membre Inconnu a répondu il y a 2 semaines, 2 jours 6 Membres · 16 Réponses
  • 16 Réponses
  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    1 juillet 2024 à 11 h 32 min

    @lincredule

    Bah on est aux zouessa “In God we trust” et sa litanie de pentecotistes crearionistites complètement azimutés.

    Entre nous, ils n’ont rien à envier aux barbus genocidaires. La chose qui les distingue c’est la constitution des états unis qui les empêche encore d’aller jusqu’au bout de leur croyances haineuses.

    Pour l’instant. Mais un 2ème mandat Trump et on pourra appeler ce grand pays Gilead…

    En ce qui concerne la France, il faudra un peu plus de temps. Même avec Marion Maréchal dans un grand ministère de la Famille sacrée et patriote, il faudra d’abord passer la lourde population de laïcards français par la chambre à gaz…

  • matty

    Membre
    1 juillet 2024 à 21 h 39 min

    Pauvre Amérique du nord. Je comprends pourquoi d’autres nations peuvent se sentir légitimement menacées.

    La planète se crispe, elle est prise de convulsions, de spasmes. Quelle meilleur période pour un saut arrière vers un passé si glorieux qu’il a conduit a ce présent.

    Ah désespérance… Planète hominidé quant tu éternues il y a 50 millions de morts.

    Combien y a-t-il de cons en trop ?

    Beaucoup trop !

  • Membre Inconnu

    Membre
    1 juillet 2024 à 22 h 20 min

    Bonjour Lincredule,

    Merci pour ce sujet.

    Je doute très fortement que ce projet d’affichage soit transposable en France et je trouve cela fort dommage, (pour une fois ET dans une relative mesure). Voici pourquoi :

    1) Le Décalogue est bel et bien le fondement juridique de notre code pénal.


    Quand on se penche sur le fond, sur ce qui est retranscrit dans le Décalogue, on ne peut que constater que nous l’appliquons déjà;

    ou plutôt : que nous l’appliquons encore.

    Il s’agit toujours de la base juridique de moult communautés. Sans doute parce que ces principes relèvent d’un certain bon sens (rationalité) dans le but (de tenter) d’assurer une certaine cohabitation entre les hommes, pour permettre à minima la survie collective de l’ensemble.

    Pour le dire de façon plus triviale : le droit existe afin que nous évitions de “tou’l’temp’nou’fout’sur’la’gueeeule” #NTM

    Exemples :

    Tu ne commettras pas de vol ==> Articles 311-1 à 311-16 du Code pénal

    Tu ne commettras pas de meurtre ==> Article 221-1 du Code pénal

    Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain ==> délit de diffamation, Articles R621-1 à R621-2 du Code pénal

    *

    Bon, en réalité, le but du Décalogue est bien plus haut, bien plus élevé, bien plus exigeant que cela. Puisqu’il vise en quelque sorte l’optimum (coucou Pareto ! et non !) pour le genre humain : l’harmonie absolue.

    Mais comme pour le marxisme, nous pouvons le dire : excellente idée mais mauvaise race.

    A mes yeux, c’est précisément parce que Dieu a visé trop haut avec nous et Moïse comme transcripteur, qu’il a ensuite dû envoyer Jésus se faire latter la tronche en mode: ” Bon, désolé mon fils, mais il faut que tu te donnes en sacrifice pour les sauver tous. Ils n’y arriverons jamais, ils sont beaucoup trop cons. Et au passage, pense à leur dire “Ne vous inquiétez pas, ca va bien se passer, on a pensé à tout à votre place, essayez juste de faire de votre mieux et de ne pas tout faire péter” (#échec.cuisant)

    *

    Où en étais-je ? A oui, voilà:

    Puis, il me semble que nous avons, par la suite, tenté de gommer, d’oublier l’origine de notre juridiction : il s’agit alors d’un choix dans notre rapport à l’Histoire. C’est un choix quant à la façon de la narrer, de la transmettre, de la (re)(dé)(re)construire façon Jenga Propaganda. Pour autant, à mes yeux, s’instruire sur les origines judéo-chrétiennes de notre civilisation n’implique plus pour autant que l’on devienne un croyant et qu’on évoque Saint Antoine de Padoue pour retrouver ses clés. Alors même que ca ne mange pas de pain. Pour ne pas dire que ca fonctionne tout court.

    2) Bonne idée pour redynamiser le dialogue inter-religieux, notamment pour les trois monothéismes.

    L’actualité et Michel Fugain nous le rabâchent continuellement sur les ondes: entre les musulmans, les juifs et les cathos “C’est un beau roman, c’est une belle histoire”. C’est comme dans toutes les familles : quand on ne se voit pas on se manque et quand on se voit enfin on se dispute. Et puis ca finit toujours par un pot commun autour des cercueils, parce que la mort, y a pas à dire : ca rassemble ! Rien de mieux que deux, trois (millions) de cadavres pour enfin relativiser sur nos “problèmes” et remettre de l’ordre dans nos vies. Hein ?

    Les juifs ? Ils ne jurent que par l’ancien testament.

    Les cathos ? Ils se basent sur l’ancien et le nouveau.

    Les musulmans ? Bon ok j’avoue je ne connais pas le Coran MAIS Je suis bien certaine que ces principes existent dans les sourates, car ils reconnaissent l’existence de Moïse, de Jésus, et même de la Sainte Vierge Marie (rien que pour cela, ne méritent-ils pas une bise de plus que nos amis les protestants ? Non ? Franchement ?! #prostestants.are.little.bastards.de.mon.coeur)

    EN GROS : s’il y a bien UNE CHOSE sur laquelle TOUT LE MONDE PEUT SE METTRE D’ACCORD : c’est le Décalogue !!!

    C’est la porte d’entrée de discussions aimables.

    C’est la porte d’entrée de l’empathie.

    C’est la porte d’entrée de l’acceptation de l’altérité, car celle-ci n’est révélée qu’au second plan, après avoir pointé du doigt toutes nos similitudes. (Chaque chose en son temps…)

    Ainsi, à mes yeux, l’enjeu n’est pas tant l’affichage du Décalogue dans les écoles, que l’instruction qui l’entoure. Les directions d’établissements, les enseignants, le personnel d’administration, s’en serveront-ils avant tout dans un objectif prosélyte (qui est le point de friction des monothéismes #Mon.dieu.est.le.seul.véritable.Dieu #Toi.tu.pues) ou dans un objectif pédagogique, historique, philosophique, sociologique : “Voici un Savoir qui a résisté au temps, Voici ce que nous ont transmis tous nos ancêtres : Voici l’exigence morale que tous les hommes devraient s’imposer (à eux-mêmes!), s’ils aspirent à vivre véritablement ENSEMBLE”.

    Ce n’est jamais que la version millénaire de :

    “To change the world, change yourself !”

    3) Pour autant, quelques petits ajustements et explications seront tout de même nécessaires !

    Reconnaissons-le, va tout de même falloir bosser un peu le programme pour que le message passe dans toutes les petites oreilles contemporaines. Quelques “réajustements” seront nécessaires.

    Exemples :

    “Tu n’auras pas d’autres dieux que moi”.

    Je suis d’accord que, dans toutes ces religions, les croyants doivent affirmer leur fidélité à UN DIEU selon sa nomination culturelle.

    Mais ici, nous pourrions l’axer – de façon quelque peu laïque – sur sa base étymologique.
    ==> deiwos ==> lumineux

    Cela renvoie à notre désir profond d’y voir clair sur notre existence. On peut également évoquer le mythe de la caverne de Platon.

    De même, nous pourrions rappeler que notre état de conscience (de soi) implique de facto une quête spirituelle (qui suis-je ? et pourquoi moi ?) quête qui ensuite peut se décliner de multiples façons…mais qu’il peut être vain de tenter de compenser dans un matérialisme à outrance par exemple. En somme, vivre, c’est marcher dans le noir et tenter de trouver la lumière.

    “Tu ne feras aucune idole, aucune image de ce qui est là-haut dans les cieux, ou en bas sur la terre, ou dans les eaux par-dessous la terre”.

    En gros: le fini (l’homme) ne peut prétendre cerner l’infini. Il nous faut reconnaître que cela nous dépasse. Il serait intéressant d’axer cette discussion à la façon d’un cours de logique pure (Philo L1). D’un point de vue dimensionnel. Même pas la peine d’embrayer sur les représentations artistiques et culturelles.

    “Tu ne te prosterneras pas devant ces images, pour leur rendre un culte. Car moi, le Seigneur ton Dieu, je suis un Dieu jaloux : chez ceux qui me haïssent, je punis la faute des pères sur les fils, jusqu’à la troisième et la quatrième génération ; mais ceux qui m’aiment et observent mes commandements, je leur garde ma fidélité jusqu’à la millième génération”.

    Ici c’est un peu plus difficile.
    En ce qui concerne la partie sur les idoles : nous pourrions démontrer que, tout aussi “contemporains et soi-disant rationnels que nous sommes”, nous transposons notre idolatrie sur divers objets, qu’il y a une quête spirituelle qui, lorsque nous ne la comprenons pas, tente de se transférer à d’autres objets/sujets.

    Exemples :

    – Tu dis que tu ne crois pas en Dieu, mais à côté de cela, tu es en extases devant un poster de Taylor Swift ou Pierce Brosnan ou Lénine ou tu es le fidèle de quelque idéologue du web ou politicien ou que sais-je.

    – Tu ne vis que pour gagner de l’argent. (Symbolisme du veau d’or). L’accumulation de l’argent est un but en lui-même et non un moyen en vue d’une fin.

    – Tu t’oublies dans des drogues. Ta drogue est ton refuge, ton lieu d’apaisement.

    etc…

    En ce qui concerne le Dieu jaloux : là j’avoue…..je vais pousser l’interprétation.

    Cette sorte de malédiction transgénérationnelle, il faudrait le comprendre au sens (moderne) sociologique ou psychologique du terme. Aujourd’hui, on parlerait par exemple “d’éducation”, de “traumatismes”, “d’abus”. Il existe même aujourd’hui des “thérapies transgénérationnelles” pour “se libérer du passé”.

    Je le vois comme cela : à chaque fois que l’Homme s’éloigne de la quête métaphysique qui existe en lui, de son besoin de comprendre le pourquoi et le comment de la Vie, de sa Vie/de sa conscience alors…d’une façon ou d’une autre, il se violente, il se nie lui-même (en niant le mystère qui vit en lui) et créer son propre malheur. De la des dérives, du mal-être, de l’évitement, de multiples souffrances. Et reproduction faisant….nous transmettons nos blessures, nos malheurs, nos attentes et nos exigences, nos incompréhensions à notre progéniture…Car on ne peut donner ce que l’on ne possède pas. Et, parce que nous n’avons pas su nous comprendre nous-même, parce que nous n’avons pas cherché à développer notre sagesse, parce que nous n’en avons pas fait une exigence personnelle, parce que nous n’en n’avons pas fait le combat premier de notre existence, alors nous sommes condamnés. Et nous condamnons tout ce que nous créerons.

    A l’inverse, oser questionner ce qui nous dépasse, poser clairement nos doutes, questionner notre commencement, pourquoi et comment nous voulons vivre et quelle morale nous voulons nous choisir….permettrait d’atteindre une sorte d’émerveillement, de disposition à voir et reproduire le bien, le bon et le beau.

    *

    Enfin, un dernier commandement pour la route :

    “Honore ton père et ta mère, afin d’avoir longue vie sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu”

    Est-ce que ce n’est pas cela, devenir adulte ? Pardonner à ses parents ?

    Ou bien, ne pourrait on pas dire que nous devons éprouver de la gratitude envers nos aïeuls, ne serait-ce que parce qu’ils ont été les corps/les canaux par lesquels nous sommes venus à la Vie ?

    Est-ce qu’on ne vit pas mieux, lorsque l’on est en paix avec soi-même, avec son histoire familiale et personnelle ? Lorsque, libéré, on peut enfin regarder….droit devant ?

  • lincredule

    Membre
    2 juillet 2024 à 6 h 52 min

    “Les juifs ? Ils ne jurent que par l’ancien testament.

    Les cathos ? Ils se basent sur l’ancien et le nouveau.

    Les musulmans ? Bon ok j’avoue je ne connais pas le Coran MAIS Je suis bien certaine que ces principes existent dans les sourates, car ils reconnaissent l’existence de Moïse, de Jésus, et même de la Sainte Vierge Marie (rien que pour cela, ne méritent-ils pas une bise de plus que nos amis les protestants ? Non ? Franchement ?! #prostestants.are.little.bastards.de.mon.coeur)”

    Bah tu rates un truc vraiment , il y a dans le coran plus de principes de coexistence entre les hommes que dans la bible ( sauf l’Ancien testament je le reconnais), une porte d’entrée de l’empathie ? Bien plus que cela ! chaque verset est une incitation à la bienveillance, au respect et à l’amour de soi et de son prochain.

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    2 juillet 2024 à 10 h 47 min

    Comme toute fiction collective, la religion est une source d’émerveillement jusqu’à ce qu’elle s’impose brutalement dans le réel à l’exclusion de toute autre.

    Ça marche aussi avec le communisme qui fonctionne exactement pareil :

    Un clergé : le parti

    Un dogme indépassable: le marxisme-leninisme

    Un ordre sur-humain : l’homme nouveau, le futur heureux du communisme réel : à chacun selon ses besoins.

    Il y en a d’autres

    Un clergé : les économistes dits “orthodoxe”

    Un dogme indépassable : la croissance infinie

    Un ordre sur humain : la main invisible du marché

    Etc…

    Je ne doute pas qu’une bonne âme déclinera ce principe autour de mes positions politiques^^

  • lincredule

    Membre
    2 juillet 2024 à 13 h 29 min

    C’est ce qui s’appelle se perdre dans le film, à partir du moment ou une doctrine n’aboutit pas à court terme aux attentes du monde, avec toujours un lapin dans le chapeau afin de nous forcer à procrastiner, c’est le stade terminal de la tumeur.

  • matty

    Membre
    3 juillet 2024 à 9 h 39 min

    Avec un sermon avant les cours et le benedicite à la cantine on serait au top non ?

    Il se dit couramment que nos racines sont judéo-chrétiennes, moi j’avais compris que notre civilisation était Gréco-romaine ?

    Sûrement que certains préféreraient le lever des couleurs dans la cours et le retour des châtiments corporels.

    Et vous quelle serait votre plébiscite ?

  • xav34

    Membre
    3 juillet 2024 à 13 h 27 min

    Parce que selon toi notre civilisation ne peut pas être judéo-chrétienne Et greco-romaine?

    Tu es un bouffeur de curé illogique et irréfléchi. Tu racontes n’importe quoi.

  • matty

    Membre
    3 juillet 2024 à 14 h 15 min

    <div>@xav34 </div>

    Non en effet je ne vois pas en quoi notre civilisation puisse être Judéo-quelque chose. Où alors Gréco-romano-celto-galo-franco-chretienne

    Oui c’est vrai la religion incarne à merveille la logique, sûrement aussi la philosophie, les débats d’idées et les dernières découvertes.

    Où ai-je la tête ?!

    Je m’régale à me laisser instruire.

  • ex_

    Membre
    3 juillet 2024 à 14 h 47 min

    @matty
    D’abord de regardais tout ça un peu comme un feuilleton TV depuis twitter puis,
    un jour j’ai été obligé de constater que ça existait réellement beaucoup en France.
    Maintenant y en a un peu partout de ces gens qui ne comprennent strictement rien.
    on leur pose une question et la, subitement, ils nous inventent des propos.
    C’est top!

    Encore Merci pour ces grand moments.
    Pourvu qu’ça dure.

Page 1 sur 2

Connectez-vous pour répondre.