Entretien avec François Ruffin – Entre 2 Slides – Travail, progrès et démocratie

  • Entretien avec François Ruffin – Entre 2 Slides – Travail, progrès et démocratie

    Publié par navi le 7 juin 2021 à 14 h 04 min

    Bonjour,

    je suis un groupe de jeunes créateurs de “memes”, NdFlex, qui se moque du monde de l’entreprise et de ses dérives, notamment en start-ups. Ayant moi-même fait les frais de ce monde biaisé au sein de deux start-ups particulièrement gangrénées par des dérives ou des problématiques graves de respect des personnes et du travail, ce groupe me permet de rire tout en échangeant avec d’autres personnes concernées par ces sujets.

    Depuis peu, certains des organisateurs de ce groupe ont lancé l’idée de réaliser des interviews/rencontres avec des personnalités diverses, pour parler du travail aujourd’hui.

    Je vous partage cette vidéo de leur second entretien, réalisé avec le journaliste et député François Ruffin.

     

    Qu’en pensez-vous ? Qui se retrouve ici dans ces propos, qui au contraire a des soucis avec le propos et le fond du discours ?

    Très intéressé de débattre, les sujets évoqués dans cette vidéo me parlent particulièrement, et animent ma volonté de m’engager politiquement, pour le coup.

    Usager supprimé a répondu il y a 1 année, 7 mois 6 Membres · 12 Réponses
  • 12 Réponses
  • 62103001ea254 bpthumb

    bartorn

    Membre
    7 juin 2021 à 20 h 56 min

    Il vieillit, il se répète, se répète, se répète…

  • 62103001ea254 bpthumb

    bartorn

    Membre
    7 juin 2021 à 23 h 26 min

    La valeur travail… ouais, ça dépend quel type de société on envisage. Je suis pas contre un revenu “universel” et faire ce dont j’ai envie . Plus de 20 ans que je bosse, j’ai fait une dizaine de boulots différents, une trentaine de boîtes… mon boulot actuel me déplaît pas mais je peux pas dire que ça me fasse plaiz de me lever tout les matins. J’aurai envie de dire que le boulot ne convient pas à tout le monde et qu’on devrait avoir le choix de mener sa barque comme on l’entend.

    Et les gens qui veulent bosser à 18 ans, ils doivent pas être légion. C’est quoi le constat pour moi comme pour bon nombre de mes connaissances? Arrivés à 40 balais, c’est qu’on se fait voler notre vie à bosser comme des ânes. Y en a qui sont d’accord avec le constat? Et les jeunes ils entendent pas leurs parents qu’en ont ras le bol peut-être. 40% de la population qui estime leur travail NOCIF. Combien qui en ont seulement plein le cul? Mon estimation est à 80% (ouais, je sais c’est très subjectif)

    Oui, y a la trouille du chômage pour la majorité, normal qd on prend des crédits pour tout et n’importe quoi, qu’on habite en ville, qu’on veut se la jouer American way of life, des distractions à plus savoir quoi en faire, de la conso sauvage…

    L’histoire des micro combats est une affaire de responsabilité individuelle vis à vis de la société, et plus globalement du monde : une remise en question de ses propres choix avant tout de consommation. Est-ce que qd je me laisse aller à un achat compulsif, je participe au bien être global? Qd j’achète une merde à mon gamin, est-ce ce que je réfléchis 30 secondes (suis-je conscient que c’est pour me faire plaisir? Que je ne veux pas culpabiliser que lui soit moins bien loti que les autres -pure illusion-, que je suis pas foutu de lui expliquer le parcours d’un produit manufacturé à travers le monde et tout ce que cela peut engendrer en termes économiques, écologiques, sociaux…)? Nous nous créons nos besoins, nous nous asservissons nous mêmes et avons le culot de nous plaindre? Bah, gerboss. Que chacun prenne donc ses responsabilités, apprenne un peu la frustration matérielle avant de dire c’est la faute d’un tel, politiciens, actionnaires, patrons. Non. Il est là le micro combats. Et Ruffin il est mignon, mais permet encore aux gens de se déresponsabiliser en le portant, comme il dit. C’est pas moi qui ai défoncé la porte, c’est Rufin, moi, j’ai pas le niveau… Mais Rufin est pas mieux ni pire que les autres, ils font tous le même taf.

    Vive l’anarchie!

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    8 juin 2021 à 1 h 32 min

    @bartonen

    En matière d’Insurrection comme dans d’autres domaines, n’avons nous pas un devoir de résultat et pas seulement de moyens?

    Sans attquer personne, force est de constater que ruffin ne fait rien. La dernière fois c’était en mars 2019, au Rond Point du Cannet, on lui avait demandé de destituer macroln article 68, comme le député Franck Marlin. ruffin a demandé 2 autres questions dans l’assemblée, y a répondu et est parti sans répondre sur la destitution de macron..

  • 615dfead926be bpthumb

    navi

    Membre
    8 juin 2021 à 8 h 27 min

    @bartorn

    Merci de rester sur le sujet, j’ai demandé un avis sur le fond, pas sur le personnage.

    Merci de ton retour, je vais tenter d’y apporter mon avis de jeune, justement :

    A 18 ans, je voulais bosser, et j’ai bossé : pour avoir mon propre argent, et une utilité dans un rôle utile à la société ou à certaines personnes. Ceci dit j’ai surtout étudié pour travailler mieux plus tard et dans un sujet qui m’intéressait (l’ingénierie). Je connais ma génération de jeunes, et oui, une légion de ceux-ci aspirent à travailler, car c’est du travail que découle un grand nombre d’éléments (stabilité financière, développement personnel et utilité à autrui étant les points cardinaux pour tous mes amis et moi-même dans cette quête, dans un premier temps du moins).

    Et je ne pense pas qu’autant de personnes (80% tu dis) en aient plein le cul de travailler : c’est très négatif comme vision. Le but (comme dans la vidéo) n’est pas de partir d’un constat défaitiste et de critiquer juste pour critiquer, mais de trouver des vraies solutions.

    Ensuite, d’accord avec toi sur le fait de devoir adapter son train de vie à ses capacités d’endettement, etc. Ca coule de source, mais quel est le rapport ?

    Les gens n’ont pas seulement peur de ne pas avoir d’argent, ils ont peur de ne plus avoir de travail, et donc d’utilité, et donc de perdre le sens de leur vie… C’est réducteur, et il faudrait par exemple apprendre aux gens à se reconvertir et leur donner les outils pour cela, mais on ne peut pas nier ce fait : le travail est une composante essentielle de nos sociétés, c’est à la fois un pilier de production et un pilier mental pour ceux qui l’exercent… bien évidemment dans le respect d’autrui.

    Et je ne parle pas que des ouvriers de Whirlpool qui se font tej’ au bout d’années de dur labeur; Je parle aussi de jeunes, comme moi, qui ne se retrouvent pas dans les valeurs des entreprises qui veulent bien les embaucher, et se retrouvent à se poser la question : “comment puis-je être utile à la société et à moi-même, aujourd’hui? Quel travail, quel rôle, quelle action…?”

    @norbert

    Je me méfie toujours des gens qui critiquent sur la base d’une anecdote.

    D’ailleurs en ce sens tu es bien gonflé de dire qu’il ne fait rien : il propose des solutions et explique comment les mettre en place : c’est bien plus que toi ou moi, et bien plus qu’une majorité de politiques. Donc je ne reçois ni ne valide ton constat, c’est ridicule, et encore une fois : je demandais à parler des idées, pas du PERSONNAGE!!!

    Franchement, certains sur ce forum feraient mieux de s’abstenir, parfois. Et merci à la modération de veiller à ce que les sujets restent dans les clous, je sais que c’est un peu compliqué mais là honnêtement la demande est claire : parlons des idées, le personnage je me fiche de savoir si vous l’adorez ou le haïssez, assumez qu’il aie des choses à dire.

    Cordialement.

    PS : As-tu seulement regardé la vidéo ?

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    8 juin 2021 à 9 h 26 min

    @navI

    Je connais ma génération de jeunes, et oui, une légion de ceux-ci aspirent à travailler,

    Et je ne pense pas qu’autant de personnes (80% tu [Barton]] dis, en aient plein le c.. de travailler”

    Si je puis, vous avez tous les 2 raison, les gens (à mon avis) veulent se réaliser, mais “en même temps”, pour la plupart, à part les cadres, les néolibéraux ne leur proposent pas des emplois leur permettant de se réaliser. Oui pour travailler non pour l’esclavage. Dans le concret cela ne signifie pas ne rien faire, mais d’exiger des conditions de travail décentes, et de travailler.

    C’est d’ailleurs ce que tu dis:

    Le travail est une composante essentielle de nos sociétés, c’est à la fois un pilier de production et un pilier mental pour ceux qui l’exercent… bien évidemment dans le respect d’autrui.

    ————-

    “Je me méfie toujours des gens qui critiquent sur la base d’une anecdote.”

    et tu as parfaitement raison (mais je connaissais Ruffin, de Nuit Debout Marseille)

    c’est bien plus que toi ou moi,

    disons qu’il passe plus sur BFMTV mais regarde à 40 s du début (et le nombre de vues)

    http://m.facebook.com/Vecu.lemedia/videos/909674342888394/

    je demandais à parler des idées, pas du PERSONNAGE

    OK, autant pour moi, qui le demande souvent. Du point de vue pratico-pratique, je lis Fakir, il est très investi dans les luttes locales et pour cela, je l’en remercie. Mais en ce qui concerne le système électoral sur lequel il s’appuie: l’image de LFI (Obomo et “Ensemble” ex du NPA) est celle du “parti des migrants” , qui eux même ont une image de “casseurs de droit sociaux” (c’est pour cela qu’il faut faire un développement durable de l’Afrique, au moins cesser de tuer leur chefs d’Etat): par conséquent le petit blanc, pour défendre 200 ans d’acquis sociaux, va voter plutôt pour Marine Le PEN. Donc je ne pense pas que LFI puisse être élue, sauf dans des quartiers d’ex-migrants, mais auquel cas il faudra faire un pacte avec les barbus., ce qui la rapprochera des positions LREM. Mais tu as raison, François sait tout cela, et essaye de faire de bonnes choses quand même, mais “just do it” comme disent les américains.

    “parlons des idées, le personnage je me fiche de savoir si vous l’adorez ou le haïssez, assumez qu’il aie des choses à dire”

    Ok, perso je l’adorais, rencontré sur le vieux port de marseille, à Nuit Debout 2016. Au niveau des idées, bravo pour son soutien aux luttes locales, mais je n’ai pas lu dans Fakir des propos ni sur la démocratie citoyenne

    https://rencontre-surdoue.com/groupes/politique/forum/topic/etablir-une-veritable-democratie-est-possible/

    ni sur le Référendum d’Initiative Citoyenne:

    https://rencontre-surdoue.com/groupes/politique/forum/topic/le-referendum-dinitiative-citoyenne/

    Je te promets que s’il en parle, et s’il le fait quelque part, malgré quelques différences, je m’engagerai en politique légale avec lui.

    PS @matty tout le problème que nous avons tous (moi le premier) est de passer du dire au faire. On est bien dans le virtuel, mais c’est dans la matière que cela se passe… je m’applique à moi-même, et y vais. Bises

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    8 juin 2021 à 10 h 19 min

    Bonjour @navl,

    Je suis à peu près d’accord avec son discours. J’ai également constaté que certaines personnes ont oublié qu’ils avaient eu le droit à des minima sociaux (béquilles) et c’est ce qui leur a permis d’être là où ils sont aujourd’hui. Je vois ce manque de reconnaissance dans ma propre famille, c’est vraiment triste. Il y a une réelle volonté de de nous opposer les uns les autres, diviser pour mieux régner (c’est un peu ce qu’il dénonce).

    Il oppose cela à l’assistanat des plus aisés, il n’a pas tord, on parle souvent des privilégiés quand il s’ agit de toucher le rsa et de payer 50 euro de loyer grâce aux apl, pourtant malgré ces aides, la personne mange des pâtes en fin de mois car difficile pour elles te tenir avec un revenu aussi bas. J’ai déjà vu des gens se retrouver au plus bas et qui n’ont d’autres choix que de faire appel aux assistances sociales afin d’avoir accès aux épiceries solidaires. Ils finissent par rebondir grâce à la solidarité, je ne vois pas où sont les privilèges…

    Pour ma part, mes parents touchaient les apl et les allocations familiales, et clairement je ne me suis pas sentie privilégiée, pourtant les deux travaillaient bcp.

    Globalement, il propose un débat social et de donner le pouvoir de décisions aux salariés, ce qui est plutôt logique. Après je ne peux pas juger de la sincérité du discours…

    Pour les personnes qui trouvent la vidéo trop longue, je vous conseille de la mettre à la vitesse 1.5, vitesse 2 c’est trop rapide.

  • 615dfead926be bpthumb

    navi

    Membre
    8 juin 2021 à 11 h 31 min

    @norbert Merci pour ta réponse plus élaborée 🙂

    disons qu’il passe plus sur BFMTV mais regarde à 40 s du début (et le nombre de vues)

    http://m.facebook.com/Vecu.lemedia/videos/909674342888394/

    Pas sûr d’être tombé sur la bonne vidéo, tu n’as pas un lien permanent/youtube ?<div>

    Je ne comprends pas le lien que tu fais entre “parti des migrants” et “casseurs de droits sociaux”… Genre pas du tout.

    Un pacte avec les barbus ? C’est qui les barbus ? 🙂

    LFI ne peut pas être élue : ben ça c’est à voir, personnellement je me fiche de savoir qu’ils peuvent être élus ou non au niveau de mon choix, surtout vu ce qu’il y a en face à gauche, éparpillé façon puzzle… LFI représente mes idées et ma façon de lutter, donc pour ma part je leur porterai mon vote s’il n’y a pas mieux, et tant pis pour leur leader plus ou moins charismatique, encore une fois, je vote des idées, pas des personnes. J’ai conscience que beaucoup de gens votent différemment, et c’est bien dommage.

    Je ne sais pas s’il a réellement évoqué ces sujets, mais son discours s’oriente clairement dans le sens d’une participation citoyenne à la politique : que cela soit à travers de ses luttes effectives ou de ses propos théoriques.

    @pony-zebre Bonjour à toi !

    En effet, ce discours opposant le peuple et ses acquis est martelé, notamment par la droite, et n’a ni sens ni raison d’exister, hormis pour tordre la réalité. Pratique…

    J’apprécie justement dans ce discours (pas seulement porté par Ruffin, un certain nombre de politiques, sociologues, économistes… partagent un grand nombre de ces constats et propositions) l’ouverture, qui tranche avec ce qu’on peut parfois entendre sur la LFI entre autres : la volonté est de proposer quelque chose de différent, il n’y a rien d’extrême dans cela. Raison pour laquelle je suis scandalisé de voir LFI classé au même rang que le RN : c’est une idiotie sans nom que de prétendre que les deux se valent, il n’y a pas plus opposé en fonctionnement, en idées et en ouverture d’esprit.

    </div>

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    10 juin 2021 à 16 h 27 min

    Je ne comprends pas le lien que tu fais entre “parti des migrants” et “casseurs de droits sociaux”… Genre pas du tout.

    j’explique à 40 seconde du début de la première vidéo (on voit des gens marcher, et ensuite un journaliste américain dit “Nous continuons avec Norberte,”…)

    http://m.facebook.com/Vecu.lemedia/videos/909674342888394/

    Donc les migrants de leur point de vue ne sont pas là bien sûr pour casser les droits sociaux. Mais tu sais que dans la vie, on n’est pas que ce qu’on veut être, on est aussi des choses différente, à l’insu de son plein grès, c’est le cas pour les migrants (hélas).

    En Suède par exemple, entre 1950 et 1990 à peu près, il y a eu comme partout une forte demande de métiers manuels, mais pour des raisons de froid, il n’y avait pas de migrant. Donc du coup le salaire du maçon est passé de (l’équivalent de) 1000 euros/mois à 5000 euros par mois,….

    (quitte à se répartir le travail sur 2 maçons, ça vous faisait quand meme 2500 euros par mois à travailler à mi temps…)…

    Et comme par miracle il est apparu d’un seul coup des maçons au sein de la population suédoise, des gens qui étaient auparavant qualifiés de fainéants par leurs anciens, quand ils en voulaient pas y aller pour 1000 euros. Acré vin diou! bande de ptits salopards. travailler c’est bien, payé au vrai prix c’est mieux!

    Mais en France non, la loi libérale du marché ne bénéficie jamais au salarié. Dès qu’un boulot est en pénurie, on va chercher des esclaves afin de maintenir le salaire au plus bas. C’est pour cela que nous GJ voulons en premier un développement durable de l’Afrique, pour que les africains PUISSENT et non pas doivent rester en Afrique (dans de bonnes conditions). Pour ne pas que des employeurs sans scrupule se servent d’eux pour tirer les salaires (et les droits sociaux) vers le bas (ou les empêcher de monter, ce qui revient au même)

    “donc pour ma part je leur porterai mon vote s’il n’y a pas mieux, “

    Est ce que tu penses que

    A] voter

    B] voter pour ses idées

    est la meilleure façon de les mettre en place ?

    Avec ce système, il faut parfois voter le contraire pour que ses idées passent…
    Non le mieux seraient que les décisions soient prises directement par “les gens” comme dit Mélenchon: la démocratie directe, même si ça peut sembler illusoire de demander son avis sur le photovoltaïque à un anaphabète-ivrogne-ignare (c’est ainsi qu’on décrivait les GJ au début), les GJ savent comment organiser cela.

    Pour Rufin je suis prêt à lui “pardonner” de n’avoir pas voulu destituer macron au Cannet des maures, en mars 2019, ( selon l’article 68 de la constitution, pour violation d’autres entre 0 et 47 de la constitution, je lui demande juste un truc: de mettre en pratique, la démocratie participative ou le RIC, dans le réel, dans la matière, où il veut et quand il veut.

    C’est possible car les GJ l’onf fait, de janvier à octobre 2019 sur le rond Point du Cannet des Maures. Ruffin le sait puisqu’il y est venu (notamment en mars, quand il a refusé de destituer macron article 68: il suffit de 48 députés, pour lancer la procédure, seul le député Marlin est d’accord)

    http://video-streaming.orange.fr/actu-politique/francis-lalanne-reclame-la-destitution-d-emmanuel-macron-CNT000001wD7FS.html

  • 62b09e43bb2c1 bpthumb

    olbius

    Organisateur
    10 juin 2021 à 17 h 09 min

    pour des raisons de froid, il n’y avait pas de migrant

    c’est bien connu, la migration se fait toujours des pays froids vers les pays chauds

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    11 juin 2021 à 14 h 46 min

    @navI :

    Quand j’ai commencé à travailler dans mon administration actuelle, je me suis rendue compte que les gens ne connaissaient même pas leurs droits. Je m’empressais donc de les leur faire connaître.

    Quand j’ai voulu changer de région, j’ai été convoquée par le directeur régional de mon établissement qui m’a dit “partez maintenant, faites une croix sur votre carrière”. Je suis quand même partie…

    Plus tard, tandis que dans mon nouvel établissement je voyais que les droits étaient aussi bafoués, je suis allée directement négocier moi-même avec l’administration, puisque les gens étaient dans une situation difficile mais ne se bougeaient pas et que les syndicats ne se bougeaient pas non plus.

    Quelques années plus tard, quand j’ai voulu changer de nouveau de région, on m’a encore mis des bâtons dans les roues, parce que le directeur appréciait un peu trop mon travail. Mais je suis quand même partie, en négociant.

    Dernièrement, j’ai été victime de harcèlement moral, et c’est comme ça que j’ai appris que j’étais un haut potentiel (moi qui n’avais jamais été intéressée pour aller voir un psy parce que j’estimais qu’il ne me servirait à rien, au final, c’était sympa et marrant… Même s’il m’a dit que je n’avais pas besoin de voir de psy… Oui oui, j’étais au courant…). On a été plusieurs à le subir, mais personne n’a bougé le cul, et moi qui me suis bougée le cul, j’ai eu des ennuis. Enfin, sauf que du coup, ils ont examiné de près mes indicateurs de performance et ils se sont rendus compte que j’étais anormalement rapide en plus d’être douée dans mon boulot (cela fait 20 ans, quand même, il serait temps de s’en rendre compte ou plutôt de le reconnaître au lieu de me faire des coups tordus…). Et maintenant, on veut encore m’emprisonner. Sauf que moi j’ai plutôt envie de me barrer (et là j’ai envie de crier “JE NE SUIS PAS UN NUMERO !” comme dans la série “Le prisonnier”. Mais en fait, si si, j’en suis un… Un drôle de numéro, mais quand même un numéro).

    Donc, je vais juste essayer de me calmer, une fois de plus, mais franchement… Où qu’on aille, ce sera toujours la même chose, tant que le genre humain ne changera pas. Et il ne changera pas… En ce qui me concerne, j’en ai ma claque du triangle bourreau/victime/sauveur et qu’on essaye de profiter de moi parce que j’ai l’air jeune et docile. Mais je ne le suis pas !

    Avec les réductions d’effectifs et le fait qu’on essaye de nous priver de nos droits (notamment à aller voir la médecine du travail, le droit à la parole…), le fait qu’on essaye de nous manipuler et nous cacher des informations notamment sur nos droits (mais pas de soucis, je sais où les trouver et les utiliser) et le fait que les gens qui subissent tout cela ne se bougent pas ou ne réussissent pas à se défendre, et bien… Cela ne va pas s’arranger.

    Donc, je pense qu’il faudrait plus de formations au niveau de l’éducation des jeunes concernant l’anti-manipulation et les droits, parce que comment les gens peuvent se défendre s’ils ne connaissent même pas leurs droits et s’ils ne se rendent même pas compte qu’ils se font manipuler ?

    Et on essaye d’écraser les personnes qui se battent, si elles n’ont pas un syndicat derrière elles.

    Personnellement, je m’en suis sortie parce que j’ai beau avoir l’air d’une gamine sans défense, j’ai appris à me battre, physiquement et psychologiquement… Et bon, aussi parce que mes capacités de travail intéressent. Mais plus question de faire plus que ma part, maintenant. C’est terminé.

    J’admire les gens qui continuent à avoir le courage de se battre pour les autres, dans cette société si individualiste et insécuritaire. Mais personnellement, je n’en ai plus envie.

    Voilà donc mon état d’esprit du moment et pourquoi je me suis inscrite sur ce site. Pour changer d’air, et respirer des gaz non toxiques. Merci donc pour cette bouffé d’oxygène que vous me donner et qui me fait reprendre des forces.

    Et bon courage à tous ceux qui se battent contre les injustices sociales… Parce qu’il y a de quoi faire…

Page 1 sur 2