Etre ou ne pas être éveillé spirituellement ?



  • Etre ou ne pas être éveillé spirituellement ?

    5d9c58430463a bpthumb Momosse mis à jour Il y a 2 mois, 3 semaines 12 Membres · 54 Messages
  • 5ed5a671570cb bpthumb

    NEBA

    Membre
    19 juin 2020 à 5 h 00 min

    Voila ! Ça fait à peine trois semaines que je traîne ici et je me suis montré authentique au point de parler d’éveil spirituel malgré la peur que je ressens face aux rejets de certains. Quelques heures après, je vois déjà qu’il y a des interprétations et une image plutôt négatives jusqu’à partager l’interprétation d’être inférieur face à ses gens qui se prennent pas pour de la m… à vos yeux en ressentant une mission de vie en eux…

    A travers ce texte, je souhaite vous exprimer ce que c’est pour moi être éveillé spirituellement. Vu qu’il s’agit de mon point de vue, j’annonce clairement que je suis conscient qu’il ne plaira pas à ses gens pensant être éveillé alors qu’ils ne reconnaissent pas ouvertement ce qui vit en eux et pourquoi. Se détournant de ce que procure comme compréhension cette expérience sans chercher à se maîtriser.

    Etre éveillé fait suite à une expérience de vie (ou plusieurs) ou vous avez ressenti la sensation de faire partie d’un tout ou finalement chaque être qui se trouve sur cette planète est un petit bout de ce tout. Vous ressentez un lien d’empathie intense avec les autres et en découle l’interprétation que faire du mal à l’autre c’est vous faire du mal en retour favorisant donc la bienveillance. Vous ne vous sentez pas supérieur à eux. Vous pensez plutôt qu’entre vous et les autres espèces (humains compris), il n’y a plus d’échelle de valeur et que la différence se trouve simplement sur le nom, la forme et le fonctionnement favorisant donc l’humilité.

    Vous ne regardez plus la forme des choses mais leur fond et vous avez la sensation d’une clairvoyance.

    Dans cet état vous vous sentez serein, apaisé avec un sentiment d’amour pour tout (même vous) qu’aucune autre expérience de vie sera capable d’égaler tellement elle est parfaite car inconditionnel. Vous êtes dans une forme de plénitude mais vous ne vivez pas pleinement car vous n’avez plus peur même de la mort. Ça reste l’endroit idéal de votre psyché pour faire le plein d’énergie et analyser une situation sans interprétation, en vous basant sur des faits, constatant des suites logiques avec objectivité.

    Quand vous retourner dans votre identité physique connecté à votre corps et ses émotions, vous faites la part entre ce que vous êtes fondamentalement et cette part qui brouille votre boussole au point de dévier du chemin que vous voulez pour votre vie.

    Vous commencez à prendre du recul sur vos émotions en voyant ce qui vit derrière. Vous voyez vos pensées, vos expériences de vie. Vous faites des liens et tout devient de plus en plus fluide. Vous arrivez à dissiper vos émotions plus rapidement. La tristesse peut s’échapper en quelques larmes là où il vous fallait des mois pour vous remettre d’une situation torturée dans vos jugements auparavant. L’ensemble de vos émotions sont maîtrisables en prenant l’instant de lire en vous et pleinement conscient de l’impact sur vos aptitudes de raisonnement, d’action ainsi que sur les autres.

    Vous voyez la souffrance des autres et vous pouvez la définir en écoutant ce qu’ils ont dans leurs pensées qu’ils vous partagent à travers leurs expressions sur eux et les autres. J’en profite pour dire qu’il faut en finir avec cette interprétation que c’est un viol de l’esprit. Si vous ne voulez pas que l’on sache ce qui vit en vous, il suffit de ne pas l’exprimer. A partir de là, si on est conscient et objectif on sait qu’on ne se base plus que sur notre savoir et une interprétation tant que vous ne reconnaissez pas les faits. 😉

    Vous êtes conscient de ce qui vous donne de l’énergie et de ce qui vous prend votre énergie.

    Vous fuyez naturellement des comportements cherchant le conflit direct ou indirect préférant la communication car vous savez que la souffrance génère la souffrance et que vous souhaitez offrir un apaisement global puisque tout fait un pour vous.

    Vous ne prenez donc aucun plaisir à générer du conflit, à jouer avec les sentiments des autres ou avec leurs souffrances.

    Vous évitez le rejet et la dépendance conscients de ce qu’ils sont et ne cherchez la bienveillance qu’à travers l’acceptation qui n’implique pas de continuer à chercher le soulagement de la souffrance pour favoriser l’épanouissement de chacun.

    Vous essayez d’aider en vous montrant parfois dans vos propos déterminé ou joueur mais jamais dans une volonté de blesser ou faire souffrir, simplement conscient d’un comportement qui a un impact sur l’ensemble avec toujours en vous cette volonté d’éveiller les consciences pour favoriser la responsabilisation et donner à chacun les moyens de comprendre comment changer ce monde.

    Etre éveillé n’est pas une sinécure, à chaque défaillance de votre être qui vous plonge dans cette part de vous ou vous êtes dans l’envie de vous protéger afin de survivre vous en êtes conscient et vous n’êtes plus en capacité de rejeter la faute sur les autres car vous savez. Vous savez que vous pouvez choisir et vous avez simplement cédé à la peur et votre instinct de survie alors que votre vie n’était pas réellement en cause. Vous ne vous flagellez plus mais vous êtes conscient de la difficulté d’atteindre cette état de maîtrise et vous ressentez du coup encore plus d’empathie et de bienveillance pour les autres qui n’arrivent pas à atteindre cette état d’esprit. Vous savez qu’il faut beaucoup de courage pour y arriver et que cela demande de se regarder en face et voir ses souffrances les plus profondes sans vouloir les rejeter sur autrui pour s’en soulager.

    Les masques tombent et vous voyez clairement en vous et les autres. Vous ne cherchez plus à paraître et voulait simplement être. Vous ne voulez plus vivre simplement pour vous mais pour apporter quelque chose à cet ensemble en favorisant le bien-être et l’épanouissement.

    Etre éveillé spirituellement n’est pas une fin en soi car vous apprenez et vous comprenez à chaque nouvelle expérience. C’est plutôt devenir responsable et ne plus fuir ses responsabilités en reconnaissant nos difficultés sans porter de jugements.

    La source de cette expérience est-elle une entité supérieure à nos simples êtres ou le mental de l’humain qui évolue au point de dépasser ses instincts primaires ? Si j’avais la réponse je la donnerais mais j’ai encore les pieds sur terre et l’honnêteté de vous dire que je ne sais pas.

    Je reconnais les faits. Il m’arrive d’avoir beaucoup d’imagination pour combler ce vide qui n’est finalement que la peur de l’inconnu et je fais face à cette dernière en vous disant que je ne sais pas. Je ne me vois pas comme un prophète ou un élu et j’ai par chance beaucoup de difficultés avec la DEPENDANCE m‘offrant du coup la volonté que chacun soit libre de gérer sa vie par lui-même et de faire ses choix comme il l’entend sans attendre après moi.

    Conscient que je ne sais pas, j’ai choisi d’y voir simplement un schéma de pensée qui vous permet :

    – D’être empathique en vous offrant compréhension plutôt que jugements afin de vous sécuriser vous et cet ensemble.

    – D’être bienveillant en sachant que celui qui voit le monde ou ce qu’il est avec souffrance en fait partie qu’ils le veuillent ou non.

    – De maîtriser plus facilement vos émotions et vos jugements favorisant l’arrêt de vos schémas de fonctionnement que vous savez non bénéfique pour votre évolution ou celle de l’humanité.

    – De vous sécuriser en connaissant la nature humaine et les raisons qui poussent certains à devenir égoïste, dépendant ou dans le rejet.

    – De faire preuve de résilience tout en prenant soin de vous en fuyant par moment pour retrouver de l’énergie afin de mieux revenir dans la vie et la recherche de l’épanouissement de cet ensemble. (#Mathieu Ricard et son Ashram ;-))

    – De ressentir l’amour inconditionnel qui n’est finalement que ressentir cet amour pour tout en regardant au-delà de l’expression de la souffrance à travers des choix afin de ne ressentir que la compassion sans tomber dans la déresponsabilisation.

    – De vous libérer de la consommation constatant ce qui vit en vous à chaque instant de vos envies ou besoins en comprenant la réalité des faits. Fini la voiture ou le costume qui vous donne un sentiment de valeur devant le gars en jogging. Cela n’est qu’apparence et vous le savez. Ce que vous choisissez vous le faites car cela a du sens pour vous et cet ensemble au-delà des apparences.

    Vous ne cherchez pas la perfection et n’êtes pas en exigences avec vous ou les autres mais vous souhaitez favoriser la bienveillance à la souffrance. Pensant que si l’enfer existe, il est ici et qu’il est là création d’une humanité qui ne voit pas les schémas qu’elle répète à l’infini malgré les siècles, les apparences et les moyens.

    Au début c’est une gymnastique fastidieuse pour l’esprit mais comme toute chose à apprendre, il suffit de s’entraîner et il devient facile de changer d’un état de penser à un autre sans faire croire qu’on est passé dans le papier peint (Comprendra qui doit comprendre)

    Pourquoi je fais le choix de rester dans cet état empathique, de bienveillance avec ce sentiment d’amour inconditionnel ?

    Par simple égoïsme ^^. Etre dans cet état vous donne une énergie de dingue ou votre épanouissement est optimal et ne dépend de pas grand-chose. Loin de moi de jouer les altruistes car je suis conscient qu’en donnant, je reçois et que cela ne demande donc rien en retour. Faire croire qu’on est altruiste me semble être une belle image que l’on veut se donner donc un besoin de paraître. Encore ce pu… de jugements binaires… (C’était purée le mot, qui a pensé put… ?) 😉

    Si je ne donne pas, c’est que ma pile (qui dure encore plus longtemps) n’est pas rechargé et que j’ai besoin de repos pour offrir ce que j’ai en moi sans compter.

    Voilà ce que c’est être éveillé spirituellement à mes yeux.

    Ça fait encore peur ? Vous avez encore des jugements négatifs ? Si oui, prenez juste deux minutes pour comprendre ou offrez moi vos jugements et interprétations. 😉

    De mon côté je me sens pleinement moi et je m’aime comme je vous aime ^^ (On se détend, ça n’a pas besoin de réciprocité ;-))

  • 5f22f30465dcc bpthumb

    Hanae

    Membre
    19 juin 2020 à 9 h 00 min

    Je ne pensais pas être spécialement spirituelle avant d’être interpellé par certaines discussions et retours éveillés. Ce n’est d’ailleurs pas quelque chose que j’évoque avec mon entourage qui ne comprendrait pas. C’est vrai que la question de la mort et comment on se projette vis à vie d’elle est pertinente. Ça pourrait faire l’objet d’un nouveau post.

    Je trouve que tu t’exprimes bien et ça vient du fond du cœur. Je comprends tout ce que tu tentes d’éclaircir aux yeux des autres. Je respecte ton point de vue et me retrouve dans beaucoup de points.

    Pas tous car j’ai encore du chemin à parcourir pour ressentir cette plénitude que tu évoques plus haut dans la mesure où je n’arrive pas à bien canaliser mes émotions et quand je suis triste, je ne peux pas chasser ma peine aussi aisément.

    Comment certains pourraient-ils comprendre ce qui est inaccessible pour eux ? C’est comme demander à une personne rationnelle dénuée d’intelligence émotionnelle de faire preuve d’empathie. Ou comme demander à une personne dénuée d’intelligence affective d’exprimer ses émotions. Tout s’apprend mais c’est un cheminement long, il faut avoir une ouverture d’esprit suffisamment large pour accueillir ces changements intérieurs.

    Voilà pour commencer, je relirai ton message. Il y a plein de choses à en tirer.

  • 5edb60375dec8 bpthumb

    Yugen

    Membre
    19 juin 2020 à 9 h 39 min

    @neba

    Je pense que quand quelqu’un se présente à toi en te disant grosso-modo qu’il a accès à une réalité qui t’est invisible, mais n’est pas en mesure de le démontrer, alors il est légitime de douter. Je ne remets pas en question ta sincérité. Tes mots me semblent venir du cœur. Mais ton discours ressemble à ceux des adeptes de n’importe quelle croyance : tous sont persuadés d’avoir accès à une réalité du monde que les autres ne voient pas.

    Tu évoques des faits, mais il me semble qu’il serait plus juste de parler d’observations, d’impressions, ou de sensations, non ? Un fait est démontrable. Le reste peut-être largement biaisé par tout un tas de biais de perception, d’analyse, de raisonnement… ou être tout à fait juste, c’est possible également.

    J’ai pleinement conscience de n’être en mesure de percevoir qu’une fraction de la réalité, qui plus est déformée à travers le prisme de mes sens et l’interprétation limitée que mes neurones peuvent en tirer. Je ne rejette donc aucune possibilité, par principe. Mais te demandes-tu parfois si ce que tu penses percevoir ne serait pas simplement le fruit de tes sens qui te joueraient des tours ? Je te pose cette question car tu me sembles être du genre à savoir bien choisir tes mots, et rien dans ton discours ne semble trahir le moindre doute…

    Quand je lis tes mots, je vois quelqu’un qui me parle d’une vérité. Une vérité qu’il ne peut démontrer, mais qui est malgré tout factuelle, sans le moindre doute, parce qu’il le voit, le ressens. Je peux me tromper, mais je crois reconnaître les mécanismes de pensée de n’importe quelle autre croyance : quand les chrétiens parlent de miracles, là aussi ils ne peuvent pas les démontrer, mais puisque eux le voient, ce miracle, alors il est réel.

    En te présentant comme “éveillé”, ne te places-tu pas dans un état de supériorité sensorielle vis-à-vis de ceux que tu considères comme “non-éveillés” ? C’est peut-être aussi ça qui dérange…

  • 5d5ff71276985 bpthumb

    Byaku

    Modérateur
    19 juin 2020 à 11 h 17 min

    Quelques heures après, je vois déjà qu’il y a des interprétations et une image plutôt négatives jusqu’à partager l’interprétation d’être inférieur face à ses gens qui se prennent pas pour de la m… à vos yeux en ressentant une mission de vie en eux…

    @NEBA Je pense pouvoir me sentir concerné à hauteur de 99% par cette remarque :p
    Je ne faisais que rebondir aux propos tenus par ” Mouton lucide ” dans une vidéo que shaina avait partagé … Qu’on soit bien d’accord ! Pas de ma faute si ce mec raconte que les indigos sont des élus etc quand même … Si ?

    J’ai aussi précisé je ne sais même plus ou ni quand, mais je me rappel que je l’avais fait en expliquant que la spiritualité m’intéresse et m’intrigue, et qu’au fond de moi j’y crois un peu même si c’est pour l’instant ( peut être qu’un jour certains phénomènes considérés actuellement comme spirituels seront expliqués scientifiquement … Avant la pluie c’était spirituel ! On croyait que c’était le dieu dla pluie ou que les gens qui tombaient amoureux c’était parce que cupidon leur avait envoyé une ” love flèche ” dans le cul … ) ça entre en conflit avec mon esprit scientifique et crée une dualité très désagréable

    D’après jesus on est la même personne toi et moi ( beaucoup de monde semble fantasmer sur moi et le multi-compte ^^ ). Donc rassures toi, je ne vais pas me clasher moi même tout de même 😀 Nan j’déconne, j’adore me clasher moi même xD je suis mon meilleur ennemi <3

    Redevenons sérieux … En guise de preuve de ma bonne volonté, je te demande si tu m’autorises à participer au sujet en âme et conscience ? ( c’est à dire sans craintes d’éventuelles oppositions d’idées, de contradictions etc … tout ce qui fait un débat quoi )

    J’attends donc ta réponse avant de poursuivre.

  • 5f60f99189a1c bpthumb

    H.H.N.

    Membre
    19 juin 2020 à 11 h 42 min

    Pour moi il y a une différence entre “avoir vécu un éveil spirituel” et “avoir une conscience élevée des choses”. Ça n’a rien à voir, même si c’est trèèèès proche.

    C’est comme comparer la télépathie et le langage, c’est très proche mais ça n’a rien à voir…

    Mais je comprends l’idée, et c’est intéressant d’avoir lancé le sujet. @NEBA

  • 5f60f99189a1c bpthumb

    H.H.N.

    Membre
    19 juin 2020 à 11 h 50 min

    Sinon tu as vraiment très bien abordé le sujet ^^ ça fait plaisir à lire. Tu as souligné les points super important, du coup merci ! @NEBA

  • 5ed5a671570cb bpthumb

    NEBA

    Membre
    19 juin 2020 à 11 h 52 min

    @byaku, sens toi libre en te demandant simplement de rester bienveillant dans tes propos. C’est une demande et non un ordre, tu es donc libre de choisir de prendre ma demande en compte ou non.

    Pour ce qui est du retour que j’ai constaté sur l’éveil spirituel ne te sent pas trop visé car c’est plutôt @Framboise qui m’a interpellée dans ses propos. Je me suis dit que la définition avait déjà fait des dégâts pour certains.

    Pour ce qui est de ce monsieur “mouton lucide” il me semble (interprétation basé sur le retour que tu fais de ses propos) rejoindre ces extrêmes pensant avoir gagné quelque chose que les autres n’auraient pas comme certains voit en leur bienveillance animal une supériorité qui les rendraient meilleurs que les autres. Pour moi il s’agit d’ego donc d’apparence. Je pense que nous avons tous cela en nous, que cela est accessible et qu’il suffit de “décaper” son être pour le faire briller à nouveau.

    @hanae, merci, je ne sais pas quoi dire d’autre car tu sembles avoir pleinement compris la raison de mon message et ton retour me donne le sentiment d’avoir atteint mon objectif, à savoir apaiser les jugements et montrer que finalement on peut tous être un peu éveillé spirituellement.

    @Yugen, merci pour ton message, je prends le temps de te répondre en te relisant bien 😉

    @H.H.N. Je suis intéressé par l’écoute de tes propos avec un développement de ta pensée. Actuellement je ne peux que comprendre que tu vois une différence et je suis friand de compréhension.

  • 5f60f99189a1c bpthumb

    H.H.N.

    Membre
    19 juin 2020 à 12 h 08 min

    @NEBA

    Le langage est une science mentale, qui nécessite un apprentissage, et qui est très rattachée à la matière / au temps: quand on parle, c’est une traduction de l’esprit par les mots (qui ne sont jamais justes.) C’est une extension de la réalité, puisque c’est une sorte de racine qui part d’une graine, mais pas la graine en elle-même.

    La télépathie, elle, est instantanée et ne “traduit” rien, c’est une connexion directe à l’essence de la pensée de la personne. C’est pas une traduction (il n’y a pas de “coupure”), c’est comme si tu étais relié-e à l’autre, et qu’il n’y avait pas de temps de traduction. Elle ne déforme pas la réalité.

    Je prenais cet exemple pour différencier la “conscience construite sur des faits” (conscience mentale, construite, extension de la réalité), ce que j’appelais dans mon précédent message le fait d’avoir une “conscience élevée des choses”: en gros, quelqu’un qui contemple le monde aura du recul, certes, mais ça n’est pas pareil que quelqu’un qui est médium.

    Le médium lui, est directement connecté à l’essence des choses. Il n’y a pas de “traduction”. C’est donc bien plus “réel” qu’une extension de la réalité, construite mentalement pour avoir une compréhension approximative des choses, même si ça peut être très logique, intelligent, ça n’aura jamais la profondeur de “la connaissance.”

    Je disais ça parce qu’un éveil spirituel, à mes yeux, c’est une connexion à la réalité, une fois dans sa vie (sans forcément être médium.). Je ne sais pas si je suis claire, désolée…

  • 5eaef6e686f14 bpthumb

    jesus-christ

    Membre
    19 juin 2020 à 12 h 23 min

    Tel le papillon attiré par les fleurs, me voilà.

  • 5d5ff71276985 bpthumb

    Byaku

    Modérateur
    19 juin 2020 à 12 h 51 min

    @neba J’ai bien fait de garder 1% de réserve sur le fait que ça pouvait ne pas m’être adressé … ouffff ! On est jamais trop prudent

    Puisque science et spiritualité ne font souvent pas bon ménage … Je tiens à préciser d’entré que ce qui m’a probablement ouvert les portes de ce qu’on pourrait appeler ” les prémices de la spiritualité ” c’est la science ! Quand j’ai réalisé l’immensité de l’univers et commencé à torturer mon esprit sur la notion d’infinité possible ( qu’on aille dans un sens ou l’autre, le très petit comme le très grand ), j’ai ressenti quelque assez proche de ce que tu décris … le sentiment d’appartenir à un tout, la réalisation de ma quasi inexistence en tant que personne unique dans ce tout … mais cette quasi inexistence faisant parti de ce tout quoi qu’il arrive. J’avais entre 8 et 10 ans quand ces idées ont commencées à émerger en moi … J’y repense toujours de manière régulière depuis. Avant hier encore, allongé dans ma cours à regarder les étoiles, je me disais dans ma tete ” N’oublies jamais que tu n’es rien espèce de petite merde ! Laches de l’ego ! ” xD

    J’ai souvent besoin d’y repenser de toute façon. C’est bien la seule chose qui m’empêche de m’envoler trop loin et de m’enfermer trop dans cet ego, ce nombrilisme acquis qui m’habite inexorablement également, et que notre éducation et cette société de merde ne nous aide pas vraiment à réprimer … Au contraire elle l’entretient autant que possible parce ca fait tourner le business ^^ Pour ma part, j’ai des sautes d’éveils spirituels au mieux de temps en temps ^^ Puis je ressombre inlassablement dans ma petite personne et mes travers 😀

    Bon sinon quelque chose me surprend …

    il n’y a plus d’échelle de valeur et que la différence se trouve simplement sur le nom, la forme et le fonctionnement favorisant donc l’humilité.

    cette phrase qui s’entrechoque avec celle ci :

    Pour ce qui est de ce monsieur “mouton lucide” il me semble (interprétation basé sur le retour que tu fais de ses propos) rejoindre ces extrêmes pensant avoir gagné quelque chose que les autres n’auraient pas

    Je traduit ça comme ça : Je ne vaut pas mieux qu’un autre humain, animal, plante mais … J’ai quand même quelque chose en plus 😛

    J’ai du mal à parler d’humilité et d’échelle de valeur nulle quand on me dit juste après qu’on rejoint les conclusions de mouton lucide xD

    Ou alors, on a beau être éveillé spirituellement, on garde quand même toujours cette petite part pitoyable qui fait de nous des être humain, et qui selon moi ne pourra jamais être totalement abandonnée ? Il subsistera toujours un peu d’ego, un peu de moi JE ? C’est ce que je pense en tout cas ! Si tel est le cas, alors je dois pouvoir me considérer comme éveillé spirituellement 😀 ce qui plait relativement à mon JE personnel

    Je fais une petite pause, parce que je me connais … et c’est l’heure de mon chocolat chaud <3

    i’ll be back !

  • 5ed5a671570cb bpthumb

    NEBA

    Membre
    19 juin 2020 à 13 h 15 min

    @byaku, j’ai le sentiment que tu déformes mes propos si tu penses que je crois “mouton lucide” inférieur à moi ou à toi. Je dis que si cet homme se croit supérieur à toi ou à moi il est dans l’ego. Comprends-tu mon propos? Un être qui fait cela est en souffrance avec son image ou le monde qui l’entoure et à besoin de paraître pour “survivre”. Ça ne le rend pas meilleure que toi ou moi et nous ne sommes pas meilleure que lui car nous voyons clairement en nous. J’aurais tendance à attirer à moi des gens qui pensent comme moi et fuir ses gens qui jugent avec des échelles de valeur. J’ai trop longtemps joué ce jeu et il est fatigant 😉

  • 5d5ff71276985 bpthumb

    Byaku

    Modérateur
    19 juin 2020 à 13 h 55 min

    Bon, pour la 2ème citation en effet je reconnais après relecture l’avoir mal interprétée. Je pensais que tu rejoignais ses idées de ” j’ai un + sur les autres ” … Alors que tu ne faisais que poser ton analyse sur ce personnage. Mes sincères excuses pour ma mauvaise interprétation

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    19 juin 2020 à 15 h 59 min

    Bonjour @Neba,

    Effectivement, ma critique sur la revendication d’un “éveil spirituel” t’était destiné ainsi qu’à @shaina en ce que j’ai interprété en vos propos une volonté de réduire les autres. Raison pour laquelle je me suis permise, en formule, de vous dire “payez vos égos !”.

    Pour autant, si je suis honnête…je dois reconnaitre que moi aussi j’ai souvent l’impression de comprendre des choses que les autres ne comprennent pas. (Tout en sachant que sur d’autres aspects/sujets c’est eux qui comprennent beaucoup et moi si peu ou rien). J’ai moi même déjà – volontairement et consciemment pour le coup – rabaissé des gens sur ce forum.

    De plus, je reconnais que vous dire “vous avez trop d’égo” c’est une façon déguisée de nourrir le mien.

    Dans mon système de pensée :

    – avoir de l’ego c’est mal. Il ne faut pas être narcissique, c’est mal.

    – Il faut être humble = c’est bien.

    – Si je suis humble…je suis donc quelqu’un bien.

    En cherchant à l’être, en pensant que je suis quelqu’un de bien, de plus “blanc”/humble que vous, en réalité j’obtiens le même effet que si j’avais d’office revendiqué mon “éveil” : j’ai bel et bien nourri mon ego. Sauf que ne pouvant pas le faire directement, j’élabore un mécanisme en sous-main dans lequel je suis légitime pour le faire.

    Ainsi donc…je n’avais pas à le faire. Désolée ^^

    Je ne critique pas le fait de

    “sentir une mission de vie en soi”

    (au contraire) mais là revendication d’UNE Vérité. Comme l’a très justement souligné un précédent message dans cette discussion. Cela dit tu t’expliques bien ici. Ailleurs tu écris explicitement que tu ne revendiques pas de vérité absolue. En cela donc l’incompréhension est levée.

    Il suffit de s’entraîner et il devient facile de changer d’un état de penser à un autre sans faire croire qu’on est passé dans le papier peint (Comprendra qui doit comprendre)

    J’ai compris ^^ mais merci pour le rappel…qui n’est pas du luxe me concernant. Même si je crois que je le fais plus par respect de la norme sociale, que par conviction personnelle.

    Pour conclure, quand tu écris :

    Se détournant de ce que procure comme compréhension cette expérience sans chercher à se maîtriser.

    Je te confirme que je fais partie de ces individus qui sont très têtus…

    Ce sentiment de maîtrise, j’y tiens et je ferai donc les choses en temps et en heure selon mon bon vouloir et les pépins que je rencontrerai 😉

    Merci d’avoir expliqué ta vision, qui est belle et intéressante.

  • 5ed5a671570cb bpthumb

    NEBA

    Membre
    19 juin 2020 à 18 h 24 min

    Bonjour @Framboise et je te remercie car je pensais cela de ton intervention sans pouvoir l’affirmer et tu viens de le faire. ^^

    Pour ce qui est de l’ego encore faut-il définir notre psyché clairement. ^^

    J’ai déjà fait le point sur ce qui vivait en moi à l’instant de mon message à @Momosse mais pour démontrer cela je vais t’offrir mon raisonnement.

    Texte de Momosse qui a motivé mon message:

    « J’ai menti sans problème… J’ai trahi des confiances… J’ai méprisé ou agis injustement… J’ai volé une montre en brisant la vitrine d’un magasin ou dérobé des fringues en participant à une manif’ et après que sa devanture ait été détruite… J’ai battu ma femme sous le coup de la colère… J’ai violemment maltraité ma fille (alors âgée de 5 ou 6 ans) par “mal être” et excédé par ce qu’elle était sur mon chemin… J’ai tué de ma main un animal par colère (et un peu “imbibé”)… Je tolère froidement par “pragmatisme” (confinant au cynisme) des attitudes ou des évènements cruels… Ce listing non exhaustif est déjà assez évocateur de mon aptitude assez terriblement remarquable à pouvoir si aisément m’accommoder de beaucoup de ce qui serait moralement condamnable face à n’importe quel tribunal public légaliste.

    Partant de là, je ne sais pas jusqu’où je pourrais aller avant de ressentir des regrets…

    C’est une question que je me suis posé assez souvent mais bien évidemment, c’est encore une de ces interrogations qui resteront toujours en suspend et sans réponse tant que “ma” limite ne sera pas franchie… Mais en me projetant intellectuellement, il m’arrive de concevoir que je n’aurais pas tant de mal à tuer quelqu’un sans en être perturbé en certaines circonstances. Je pense que je trouverais là encore de “bonnes raisons” bien objectives et tout à fait viables propres à me déculpabiliser de ce crime. »

    Ce que j’ai ressenti au départ c’est la peur… Peur de mourir alors que je ne l’ai pas choisi… Peur de souffrir alors que je ne l’ai pas choisi… Peur de ne pas contrôler mes instincts et faire souffrir… (Je te fais la version traduite car ces peurs sont liées à mes propres expériences de vie)

    J’ai ressenti l’amour que j’avais pour Momosse, pour sa fille, sa femme et cet animal mais la peur qu’il aille plus loin m’a éveillé la colère sous la forme d’une détermination à éveiller sa conscience.

    Je pourrais résumer mon intention ainsi : « Eh réveil toi et ouvre les yeux mec ! »

    J’ai donc cherché à comprendre qui il était…

    Ce que Momosse dit de lui sur son profil :

    « J’ai déjà été inscrit sur d’autres sites “dédiés” sans tant de résultat positif eu-égard à ma personnalité un peu “forte” qui s’exprime (semble-t-il) parfois de telle sorte que des (hyper-) sensibilités puissent s’en trouver affectées… Mais je vais tenter de contenir ma franchise pour ne pas me faire bannir trop rapidement de l’endroit.

    J’ai effectivement de grande difficulté à trouver un interlocuteur qui susciterait mon intérêt et qui serait assez détaché (étant sûr de lui) pour ne pas se formaliser dès lors que je le “bousculerais” un peu au cours d’une discussion… Alors que de mon côté, je suis tout prêt à accepter la critique ou à être jugé par autrui. »

    J’ai analysé et j’ai agis en mon âme et conscience en prenant en compte ce que Momosse dit de lui. J’étais prêt à être bousculé en retour.

    Je reconnais le cœur, mon intelligence, « mes tripes » mais pas de noirceur, ni de violence en moi et dans mes propos mais l’utilisation de la colère à l’intensité de la détermination afin de protéger la vie.

    L’émotion de colère au-delà de ce que tu interprètes n’est qu’une simple volonté de protéger. (Le tout c’est de savoir ce que l’on protège et de quoi)

    J’ai fait un choix. Est-il parfait ? Je ne sais pas mais qui peut déterminer la perfection ? Doit-il l’être ? Non car je ne suis pas en exigence et j’ai fait de mon mieux. Est-il raisonné et en bienveillance ? Oui et cela me suffit. Ai-je apprit ? Oui 😉

    J’ai décidé de mettre ma conscience et mes connaissances aux services d’un idéal pour ce monde. Certains se concentre sur la maltraitance animal, sur l’écologie moi c’est cette part de nous que nous ne contrôlons pas tous et qui fout un sacré bazar dans ce monde. 🙂

    Cette part de vous n’est pas à rejeter ou détester, elle est à comprendre pour la maîtriser et ne plus lui laisser faire des choix à votre place. Ce que j’ai fait dans ce moment que tu partages.

    Mon intervention pourrait se résumer à ne pas vouloir voir Momosse dans le magazine détective de ma mère… Je n’attends pas de résultats car c’est lui qui maîtrise ses choix et c’est sa responsabilité mais j’ai la satisfaction d’avoir essayé et la conscience tranquille.

    Je ne pense pas que Momosse soit atteint par ce que j’ai dit et il sait lui-même pourquoi je pense cela mais dans le cas contraire je suis prêt à en discuter avec lui.

    Pour ce qui est de ton évolution personnelle, bonne route à toi 😉

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    19 juin 2020 à 19 h 16 min

    Merci @Neba pour avoir partagé ton raisonnement.

    Je reviendrai PEUT-ÊTRE vers toi pour discuter du perfectionnisme et de la colère…une fois que j’aurai retourné tout ça et si tu y es toujours disposé 😉

    Bonne soirée à toi


Affichage des publications 1 - 15 de 54

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close