L’adulte surdoué à la conquête du bonheur



  • L’adulte surdoué à la conquête du bonheur

    ?s=1&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue Anonyme mis à jour Il y a 2 semaines, 6 jours 6 Membres · 7 Messages
  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    20 août 2017 à 17 h 14 min

    “L’adulte surdoué à la conquête du bonheur – Rompre avec la souffrance” de Monique de Kermadec

    Résumé du livre “L’adulte surdoué à la conquête du bonheur” :

    Depuis des années, Monique de Kermadec est à l’écoute de la solitude et de l’extrême difficulté à s’intégrer des adultes surdoués. Elle explore ici la souffrance particulière de ces personnalités à part et ses conséquences sur la famille, la profession, ou l’amour. Et propose d’y remédier par un travail de reconnaissance de la souffrance, par l’acceptation de son abandon, par le travail de résilience.

    Il est possible de sortir de situations d’échec en créant un lien nouveau avec le monde… à condition de s’en donner les moyens. Mais les outils thérapeutiques à disposition aujourd’hui ne conviennent pas tous aux adultes surdoués. Ce livre en propose une évaluation critique afin de les orienter vers les outils qui leur seront d’une aide efficace.

    Forte de son expérience de thérapeute, Monique de Kermadec apporte ainsi un démenti lumineux à l’idée que souffrir serait une fatalité.

    Monique de Kermadec est également l’auteur de L’adulte surdoué – Apprendre à faire simple quand on est compliqué et Le Petit Surdoué de 6 mois à 6 ans.

    Quel est votre avis sur le livre “L’adulte surdoué à la conquête du bonheur” de Monique de Kermadec ?

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    30 décembre 2017 à 0 h 41 min

    Je viens de lire le livre de Monique de Kermadec, l’adulte surdoué à la conquête du bonheur, un peu moins de 4 ans après avoir lu le livre de Jeanne Siaud Facchin, Trop intelligent pour être heureux, puis d’avoir passé le test quelques mois après.
    Comme Monique de Kermadec le dit dans son livre, réaliser et comprendre sa différence ne suffit pas pour trouver le bonheur et ce livre m’a apporté des réponses et des solutions aux questionnements, aux doutes et aux difficultés auxquels je faisais face dans ma vie d’après test, après avoir transformé ma vie par des choix radicaux. Le livre m’a à la fois donné confiance dans les choix difficiles que j’ai fait et qui sont encore parfois malmenés par mon entourage, qui me fait douter par moment ; et m’a donné des clés pour les étapes suivantes qui se présentaient à moi, notamment le choix de retourner vers les autres et de renouer avec les liens affectifs, grace à un travail sur la résilience, qui vient compléter le travail de retour à ses aspirations profondes et au vrai soi.
    Je conseille vivement ce livre à ceux qui souhaitent trouver les clés d’une vie épanouie mais rencontrent des obstacles sur ce chemin.

  • 5c6b1ccf559db bpthumb

    elha

    Membre
    2 mars 2019 à 10 h 42 min

    J’ai lu le livre de Monique de Kermadec, l’adulte surdoué à la conquête du bonheur il y a moins d’un an. Ce fût un choc, une rencontre avec moi même écrit noir sur blanc.
    Il y a beaucoup de bienveillance dans cet ouvrage autour de cette violante différence.
    Je n’ai toujours pas passé de test, la crainte de tas de choses me freine encore. Mais j’avance.
    Je suis ici pour échanger avec bienveillance sur cette démarche, cette prise de conscience et astuces pour moins subir…heureusement qu’il y a aussi des tas d’autres choses qui me portent, mais tout de même ces grands écarts sont souvent fatiguants.
    Au plaisir de vous lire 🙂

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    2 septembre 2020 à 19 h 39 min

    Bonjour tout le monde,

    J’ai décidé d’ouvrir cette discussion car je suis en train de lire un livre de Monique De Kermadec: “L’adulte surdoué à la conquête du bonheur”. J’ai lu une phrase qui m’a fait fermer le livre pendant quelques jours, de la colère qu’elle a suscité en moi !

    J’aimerais savoir ce que vous en pensez. Je joins le paragraphe du livre: il commence par “C’est ainsi…”

    Ce paragraphe montre à quel point les surdoués sont incompris par les psychanalystes !

    La souffrance que souvent nous ressentons, cette angoisse au contact des autres, n’est pas un choix mais une conséquence des mauvaises expériences (celles que l’on s’est pris de plein fouet dans la tête et qui nous ont fait un mal de chien). Cette souffrance devient notre protection. Bien sûr que je voudrais en guérir ! Désespérément même ! Mais faite comme je le suis (en tant que hpe) est il vraiment possible d’en guérir ? Je veux dire, si j’enlève toutes ces couches de protection, que me reste t’il pour me protéger ? Je me sens comme un Chiwawa avec le cœur d’un Dobermann : si j’aboie contre un gros chien je suis ridicule ! Alors je tremble ! (Trembler en effet ne me protège pas, mais aboyer le fait-il ??)

  • 5e538ff590b75 bpthumb

    Max

    Membre
    2 septembre 2020 à 20 h 10 min

    Bonjour Flora, Dans ce paragraphe, je vois des choses bonnes et d’autres beaucoup moins :

    Je me suis longtemps identifié par ma dépression, c’est sympa de pouvoir se dire que si on ne va pas bien, on n’y peut rien, de toute façon, quand on est en dépression, on n’a pas de motivation, alors ça ou un autre prétexte… Par contre, je n’ai jamais voulu de l’attention de l’autre, bien au contraire ! Si tous les autres avaient pu me foutre la paix quand j’allais mal, j’aurais été bien pépère dans mon spleen. Un signe de ralliement , et puis quoi encore ? j’ai demandé la paix !

    Donc elle a raison sur un point (en ce qui me concerne) quand je suis en dépression, je n’ai pas envie d’en sortir. Par contre, elle continue à croire qu’on se positionne par rapport aux autres, or dans la souffrance, on devient égocentrique au possible, et les autres, ils n’ont qu’à aller faire leur vie.

  • 5f4917ad12044 bpthumb

    angevoyageur

    Membre
    2 septembre 2020 à 20 h 39 min

    @max

    J’ai aussi été beaucoup de la dépression et je l’ai vécu différemment.

    L’auteure parle aussi de “certains adultes”, pas tous. Donc il me semble normal que cela nous parles différemment.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    2 septembre 2020 à 20 h 40 min

    Bonjour Max,

    Merci d’avoir partagé ton expérience. Je suis d’accord que chacun d’entre nous, zèbre ou pas, avons des réactions et des façons d’être différentes. Je suis comme toi en ce qui concerne l’attention des autres, je ne la recherche pas lorsque que je suis dépressive ou déprimée. Je veux qu’on me fiche la paix ! 😊


Affichage des publications 1 - 7 de 7

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close