Comment trouver (plus facilement) un(e) zèbre sur un site de rencontre



  • Comment trouver (plus facilement) un(e) zèbre sur un site de rencontre

  • 5c5af1c6c9b74 bpthumb

    mentou

    Membre
    22 janvier 2019 à 14 h 51 min

    Bonjour à tous ceux qui lisent ce post !

    Comme beaucoup de gens, je cherche mon “âme sœur”.
    J’ai délibérément opté pour les sites de rencontre. Mais qu’est ce qu’on y perd comme temps ! Et combien de “pots” inutiles, même après plusieurs conversations téléphoniques…

    Dans ma petite tête zébrée, je me suis dit à un moment que ça serait plus simple de pouvoir “cibler” les zébrettes et voir en priorité ces profils. En effet, la tentation est grande de se dire qu’on a plus de chance de faire un couple qui se comprend avec un(e) zèbre qu’avec un(e) normopensant(e).

    En supposant que cette assertion se justifie et aussi finisse par se vérifier, dans ces cas là, comment repérer les zèbres pour s’adresser à eux/elles en priorité ?

    Pour l’instant, compte-tenu de la société mercantile dans laquelle nous vivons, pas question d’espérer qu’un gentil mécène nous concocte un site de rencontres spécialement dédié aux surefficients ! Faut quand même pas rêver !
    Et pourtant, le site sur lequel vous lisez ce post en est le contr’exemple, l’exception qui confirme la règle ! Oui mais voilà, il est bien moins connu et fréquenté que les Meetic, DisonsDemain, Elite ou autres Edarling ou OKCupid.

    Moi je vois bien une soluce : faire passer un message général, que tous ceux qui se savent zébrés finiraient par connaître. Et ce message ne serait autre qu’apprendre à distinguer et mettre un(des) signes de reconnaissance.
    Ca existe déjà dans de nombreuses sociétés, qu’elles soient organisées ou non, et pour différentes choses. Des francs-maçons jusqu’aux sados-masos appartenant à je ne sais plus quel club, il n’est guère difficile de trouver ces fameux signes de reconnaissance partout dans la société.

    Pourquoi n’aurions nous pas les nôtres ?
    Et quels pourraient ils être sur les sites de rencontre ?

    Personnellement, j’en vois deux, très simples à mettre en œuvre.

    Le premier part d’une constatation : la plupart des sites propose que l’on donne un titre à l’annonce qu’on y passe.
    Je suggère donc que lorsqu’on est zèbre – et si on veut afficher cette caractéristique – on commence son annonce systématiquement par la lettre Z, suivie de 2 points.
    Je vais citer mon cas à titre d’exemple. Sur l’un des nombreux sites où je suis inscrit, le titre de mon annonce était “Je VOUS cherche, VOUS LA FEMME du reste de ma vie”. Au moment où vous lirez ce post, mon titre sera devenu “Z: Je VOUS cherche, VOUS LA FEMME du reste de ma vie”.
    Je me fiche un peu que certains ne comprennent pas la présence de ce “Z:”. A la limite, si le contact est bon avec une normopensante, et comme il est fatal que le sujet de ma zébritude soit abordé assez tôt (pas question de garder ça secret), l’explication suivra forcément.

    Le second signe vient compléter le premier : comme on a généralement la possibilité de mettre plusieurs photos, il s’agit tout simplement d’en ajouter une sur laquelle on voit un zèbre…
    Dans l’idéal, ce serait qu’on soit pris en photo avec un zèbre, ou en train d’en montrer un… Bref, lever toute ambigüité.

    A noter que ces deux signes ont l’avantage d’être connus dans plusieurs communautés autres que francophones.
    Les anglophones et les hispanophones utilisent également le terme de “zèbre” dans le même sens que nous (mais parfois avec une connotation péjorative, notamment en Amérique du Sud).

    Alors voilà, exprimez-vous, et si vous êtes d’accord avec ce “petit truc”, ben commencez à le faire savoir sur d’autres sites consacrés à la douance, de façon à ce que ça se répande !
    Pour ma part, c’est fait…
    Mais je suis curieux de connaître d’autres avis !

    Zamitiés à vous tous !
    Mentou

  • 5bf69ce780406 bpthumb

    lucius

    Membre
    23 janvier 2019 à 21 h 24 min

    repense ton idée

  • 5c5af1c6c9b74 bpthumb

    mentou

    Membre
    23 janvier 2019 à 22 h 21 min

    euh ouais… facile d’écrire “repense ton idée”.
    Ca sous entend que ça te convient pas.
    Faudrait déjà que tu prennes la peine de dire ce qui te dérange…

  • 377f97bbfd66fab8b4bb565cd0eaa082?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    maud2807

    Membre
    24 janvier 2019 à 4 h 15 min

    Bonjour,

    j’aime beaucoup ton idée.
    Je m’étais également posée la question…tout celà dans le but de gagner du temps et d’économiser mon énergie également..
    Concernant les rencontres…je ne suis pas sûre que le virtuel soit la meilleure solution. Certes ça dégrossit les choses mais le contact bien réel est quand même mieux.
    Cette question est à creuser…

  • 5c5af1c6c9b74 bpthumb

    mentou

    Membre
    24 janvier 2019 à 7 h 32 min

    Le temps n’est pas extensible pour faire “plein de rencontres”. Donc effectivement “dégrossissage” par le biais des sites, et ensuite… ensuite on voit !
    Mentou

  • 5aa6e13705bc9 bpthumb

    hypnos

    Membre
    25 janvier 2019 à 13 h 26 min

    @mentounasc
    Bonjour,
    Pourquoi ne pas simplement marquer dans votre description que vous êtes un “zèbre” et vouloir se compliquer ainsi la vie? (je suis confus, je n’ai pas saisi l’idée du concept et je pense qu’un éclaircissement me serait d’un grand secours)

    (l’intérêt des “signes” utilisés par des sociétés secrètes est justement de maintenir une forme de secret. En l’occurrence, dans le cadre des HP, je ne vois guère où le secret est d’usage?)

  • 5c5af1c6c9b74 bpthumb

    mentou

    Membre
    25 janvier 2019 à 14 h 23 min

    Hypnos : le principe du bigramme “Z:” comme premier signe de reco est simple, et repose sur 2 propriétés des sites de rencontre :

    1) Chaque annonce d’un(e) chercheur est délivrée dans une liste globale où ne figure que le titre de l’annonce. Donc si le dit titre commence par “Z:”, ce sera la première chose qu’on voit. Et là, forcément, on va “cliquer” sur ce titre pour en savoir plus ! Alors qu’on passera plus allègrement sur d’autres titres, sans forcément cliquer.

    2) La plupart des sites imposent une limitation en nombre de caractères à la présentation. Par exemple sur Meetic ou DisonsDemain, cette prés’ est limitée à 2000 caractères.
    Si tu inscris que tu es “zèbre”, il va falloir expliquer ce que c’est pour ceux qui ne savent pas (c’est le cas de la majorité). Donc, pas question de perdre trop de ces précieux caractères à faire un “cours” sur la zébritude…

    Il n’y a pas de notion de secret, je fais d’ailleurs partie de ceux qui disent qu’il faut que les zèbres se dévoilent davantage, afin de faire changer les mentalités (le commun des mortels qui a regardé un reportage TV sur la douance s’imagine la plupart du temps que nous avons un complexe de supériorité, sans savoir ce qu’en réalité nous pouvons éprouver comme difficultés !).

    Espérant avoir répondu…

    Zébroïquement
    Mentou

  • 5c9985cbb4792 bpthumb

    v4l4ll4

    Membre
    5 mars 2019 à 22 h 51 min

    Ce post soulève un point qui m’est cher à savoir le projet de nous donner les moyens de constituer une communauté décentralisée assez connectée pour partager des éléments identitaires qui nous seraient propres et faciliteraient les rapprochements de Z en bypassant les normaux normés. Je soutiens cette initiative tout en invitant à la réflexion pour trouver les moyens de susciter l’identité Z et de la diffuser. D’emblée j’estime que cette identité nécessiterait de purger le vocabulaire Z des termes stigmatisants choisis par des normaux normés ou trahissant leurs points de vue étriqués sur les Z qui s’en affublé trop souvent. Je veux parler de ceux qui se présentent comme “diagnostiqué”, ce qui est le propre d’une maladie à laquelle est assimilée notre efficience rare et notre créativité. “HP”= hôpital psychiatrique pour la plupart des gens et même “haut potentiel” est une adjonction bancale pas très maline qui nous définit comme des êtres hypothétiques au conditionnel qui ne se réalisent pas tant qu’ils restent à l’état de potentiel, qui n’est que la possibilité de faire. Surtout d’où sort le qualificatif de “haut” potentiel ? Où a-t-on vu qu’un potentiel est graduel sur une échelle d’altitude ? Si il y a des haut alors il y aurait des “bas potentiels”, la notion de hauteur surplombant le bas s’entend comme le genre de sentiment de supériorité qui nous aliéne les normaux et serait L’Expression d’un pauvre discernement sur ce que nous sommes par rapport aux normaux, des différents qui ne doivent plus craindre de s’assumer comme anormaux, point de départ de la construction individuelle d’une personnalité rare ayant compris que ceux qui veulent la normalité pour eux choisissent la vacuité et abandonne la capacité de faire des choix, ils sont ceux qui optent pour la sécuriyé ad vitam en abandonnant rien de moins que la possibilité de la liberté. “Zèbre” tourne en dérision celui où celle qui fait bien marrer les normaux si ils ose se dire ainsi devant eux. Se dire quadrupede né avec une cible en guise de robe dans les savanes plates ouvrant grand la vue aux chasseurs beaufs dont le plus demeuré n’a aucun mal à cueillir son trophée qui n’a pu que se carapater de la façon la plus vaine et sans gloire. Surdoué c’est se dire non sans ridicule sur-superieur puisqu’etre doué c’est déjà afficher des qualités nettement supérieure dans un domaine au moins. Tout une langue est à inventer pour instorer nos codes choisis pour leur force d’évocation et leurs sens puissant, sans rien garder de tout ce qui vient des normaux normés qui sont par définition incapable de comprendre et qualifier ce qui est hors normes. Dans l’attente de trouver des substituts qui ne Doivent pas chercher à remplir la même fonction, je garde le Z qui suffit pour qu’on sache sans ambiguïté qui sont les Z, dernier caractère de l’alphabet qui suffit seul à évoquer la suite partant de A. Z c’est dire l’alphabet comme il suffit à ceux qui n’aiment pas répéter ou réciter la où les normaux normés voteront tous les 26 lettres a la chaîne. Z c’est aussi la lettre rare en terme de proportion de mots la comprenant sur la totalité des mots possibles, de l’ordre de 1% au plus qui est bien le niveau où l’on se situe en terme de rareté dans la population qui noie et dispersé nos semblables ayant avec internet la possibilité de fonder une contre-culture pour la première fois dans l’histoire de l’humanité. A part se dire Z, se revendiquer anormal est à la fois juste, transgressif et il met mal à l’aise les normaux qui n’en rieraient pas bien longtemps. C’est de plus un terme explicitement séparateur entre eux et nous qui leur laissont bien volontiers leur unique norme, seule possibilité qu’ils ont quand à nous revient l’anormalité, soit tout ce qui peut exister qui peut être tout sauf normé puisqu’il faut être fermé a la différence, l’inconnu et donc la découverte pour pouvoir se vautrer dans le plaisir des routines et des règles qui choisissent pour soi. “Différents” se situe encore trop prêt de l’avis normal, que j’inclus dans le normalisme, idéologie mono-axiomatique permettant la plus importante économie de pensée de la part de ceux qui passent leur vie sur pilote automatique grâce a la poignée de neurones suffisant à leurs circuits principaux. Atypique est moins fort qu’anormaux et épargne les normaux qualifié de typiques avec trop de légèreté. J’insisterai sur l’importance de prendre conscience et oser dire qu’au lieu d’être des inadaptés, handicapés, déficients tels que nous font les normaux normés, nous sommes avant tout rares et donc a priori précieux pour ce que l’on peut inventer, créer, maîtriser. Notre rareté explique notre solitude et le poids écrasants des jugements ultra majoritaire qui nous sapent une bonne partie de la vie. Improbables, hors normes, nous le sommes bien évidemment puisque l’on est devenu Z par des tests exprimant par la statistique notre rareté et notre écart à la norme. Sans doute y aurait il des Z exceptionnels pour ceux qui parviendraient à un talent inédit unique en puissance et en effet alant jusqu’à repousser les frontières du possible admis. Récap: je garderait les Z, anormaux, rares, improbables. A la poubelle zèbres et leurs bestiaire d’HP, THP, surdoués, handicapés, diagnostiqués. Enfin je rehabiliterait la notion de supériorité en capacités cérébrales dans chacun des sous-tests ayant donné lieu à une mesure significative par l’écart de performance au niveaux moyens et même avancés parmi les normaux normés les moins hagards. Non pas qu’il s’agisse de revendiquer une quelconque supériorité puisque c’est primordial de comprendre les écarts en tant que différence et non comme une hiérarchie. Mais au besoin il n’y a pas a se priver de rappeller que les déficients malades que voient les normaux ne présentent aucune tare ou désavantage en quantité ou qualité sur une fonction ou une capacité identifiée comme objectivement supérieure chez les normaux, ce qui rend les notions stigmatisants impropres et coupables pour leur forte teneur péjorative, à laquelle on peut alors se permettre de rappeler ce qui est pourtant bien claire, à savoir que le Z dispose déjà de façon sûre et établie par comparaison des séries statistiques d’au moins quatre facultés (wisc) supérieurement performantes à ce que peuvent 95% des gens, soit tout les normaux sous-efficients, pourquoi pas déficients, si d’aventure ils tiennent encore a se comparer a ce qui leur est étranger depuis toujours qu’ils ont rejetés tout ce temps alors qu’on était prêt un temps à leur profiter de nos talents qui peuvent être le fruit de l’enrichissement tels qu’un Z le conçoit, qui le transforme dans le sens d’un progrès absolu.

  • 5cf54956657c7 bpthumb

    freddu38

    Membre
    17 mars 2019 à 14 h 32 min

    Merci à Mentou d’avoir lancé le sujet
    et merci à V444 pour ta contribution très développée….mais absolument nécessaire car en effet c’est une singularité (que nous possédons mais qui ne nous défini pas intégralement, nous ne sommes pas que Z), qui doit être rendue visible et non une supériorité ou un handicap….

  • 5c929c8797e03 bpthumb

    kathleen-sheridan

    Membre
    21 mars 2019 à 12 h 00 min

    HP, c’est aussi Hewlett Packard… et papillomavirus humain, une sale bête.

    L’idée d’un signe distinctif me plaît bien. J’adhère totalement à l’idée de Mentou.

    Concernant la vie de tous les jours et pas uniquement les sites de rencontre, pourquoi ne pas arborer également un signe distinctif ? Par exemple, un bracelet coloré. Il en existe déjà pour certains groupes. Choisissons une couleur qui n’est pas encore utilisée et faisons-en notre emblème. Comme cela, il ne sera pas nécessaire d’aller sur des sites de rencontre pour faire la connaissance d’autres surdoués. Ceux qui souhaitent des relations amicales uniquement pourront rencontrer des personnes qui leur ressemblent dans leur quotidien.

    Qu’en pensez-vous ?

  • 5ccc3e0f9cb80 bpthumb

    helico23

    Membre
    24 mars 2019 à 16 h 35 min

    Hello ici 🙂
    1) Comme dit dans l’un des premiers messages il suffirait de dire qu’on est “zèbre” dans la description. Un “zèbre” qui sait qu’il est “zèbre” comprendra le message pas besoin de l’expliquer, c’est déjà un signe en soit. Ce serait même un moyen de tester la curiosité des “normopensants” et une personne curieuse même si non estampillée “zèbre” peut valoir le détour car potentiellement plus ouverte d’esprit. Le Z: pousse aussi à la curiosité, et il est décrété à certains endroits que c’est une caractéristique des hp.
    2) Ma deuxième incompréhension est à propos du fait de ne rechercher que des “zèbres”. Ca part de l’espoir qu’avec un hp les choses seraient plus simples. J’ai eu le même espoir mais à la suite de quelques tentatives j’en reviens en me disant qu’un hp c’est quelqu’un qui a des problèmes d’adaptations à la société à un degré généralement similaire au mien (parfois plus parfois moins) et en plus il a ses propres problèmes (hypersensibilité de la peau ou autres sens, incompréhension émotionnelle, une impression de supériorité qui se dégage constamment dans ses paroles…)
    Sans parler du fait que tu passerais à côtés de tout les zèbres/hp qui ne se savent pas comme tels ou ne veulent pas s’afficher comme tels.

    Pour moi zèbre ou non il est question d’êtres humains avec leur propres personnalités, qualités et défauts, vécu qui les a forgé. Une étiquette ne rendra pas la personne plus compatible. J’imagine que tu cherches quelqu’un qui comprendra ce que tu ressens, ce que tu vis. C’est complexe mais je pense qu’une personne assez ouverte d’esprit, assez stable dans sa propre vie (donc qui n’a pas une myriade de problèmes à résoudre) qui voudra te comprendre/aura de l’empathie et t’appréciera pour ce que tu es “mentounasc” et non “zèbre” est plus proche de ce que tu recherches.
    Sans parler du fait que quelqu’un qui n’a pas les mêmes embêtements socials peut justement t’aider à progresser là où ça coince. En gros je prône une histoire de complémentarité émotionnelle et intellectuelle pour avancer dans la vie et de feeling qui lui vient du vécu et des goûts personnels.
    Je peux comprendre l’envie d’un signe de reconnaissance mais je n’y adhère pas, je souhaite voir chaque personne comme un tout unique. Si je cherche à être entouré de gens reconnus hp/zèbre ou autre via des tests il y a des endroits pour ça. Sans parler du fait qu’être “trop” différent est dangereux dans la société actuelle, personnellement je ne souhaiterais pas l’étaler de trop.

  • 5c5af1c6c9b74 bpthumb

    mentou

    Membre
    26 mars 2019 à 2 h 45 min

    Helico, je te cite :
    “Si je cherche à être entouré de gens reconnus hp/zèbre ou autre via des tests il y a des endroits pour ça.”

    Et bien non, là je crois que tu te gourres complètement !
    Sur le net, il y a bien quelques forums, mais rien de très “direct”, et pour un tchat en temps réel il faut s’armer de patience.
    Quant aux endroits physiques, n’en parlons même pas. En dehors de Paris, Lyon et Marseille qui bénéficient dans certains établissements du bénévolat de quelques HP, cherche voir en province un endroit où fréquenter des HP ! Il faut commencer par monter des rencontres, puis créer un petit cercle qui s’élargira etc etc.
    Mais si t’es un(e) petit(e) nouveau(-velle), tu risques de poireauter !

    Alors certes, tu as raison sur un point : rencontrer un HP n’est pas forcément une garantie de réussite. Je partage tout à fait ce point de vue. Il n’empêche que je ne suis pas le seul à avoir envie d’en rencontrer, et que pour ce faire, le “signe de reconnaissance” est un moyen simple !

    Après, libre à chacun de l’adopter ou non : l’important est juste de le connaître ! Si tu veux garder secrète ta “qualité” de zébrette, c’est ton choix, et tu peux parfaitement ne pas te “marquer”. Mais si demain tu changes d’avis – et par expérience je pense que tu changeras – rien ne t’empêchera de te dévoiler en adoptant le “code de reco”…

  • 5ccc3e0f9cb80 bpthumb

    helico23

    Membre
    26 mars 2019 à 12 h 54 min

    Hum y a t’il vraiment une différence de rapidité entre la réponse sur un site de rencontre (à la base c’est de ça qu’il est question) et un discord?
    Le discord risque même d’être plus animé. À ma connaissance il y a au moins 3 discord pour zèbres, certains plus animés que d’autres et un central pour les aspergers qui lui est extrêmement animé et semble très bien administré. Je parle de ce dernier discord/chat parce que certains hp s’y cachent également.

    Je n’ai aucune idée de ce que mensa a développé dans ce secteur mais il y a aussi les groupes facebook et puis au niveau des rencontres irl certaines de mensa sont ouvertes au public et régulièrement le forum de zèbre et ce site propose des meet-up, tu peux également en initier un.

    En prenant en considération qu’il n’est question que de 2-3% de la population, qu’elle n’est pas forcément au courant de sa douance, que dans ceux au courant certains ne veulent pas l’étaler/rencontrer/la rejète, que d’autres ne connaissent pas les outils (le mot zèbre, les sites, les forums, “c’est quoi un discord?”) et sûrement d’autres facteurs eh bien je trouve que tu as quand même beaucoup de manière de te connecter à un hp, un critère très spécifique rappelons le. Donc je ne pense pas me gourer complètement à dire que je sais où aller pour être entourée de ce style de personne. Sans parler de l’entourage direct qui peut être hp étiquetée ou non et qu’eux même ont peut être des connaissances avec qui ils ont des affinités intellectuelles qui peuvent l’être également.

    Toute cette partie était pour expliquer ta citation. Mais en soit je ne vois toujours pas l’intérêt d’ajouter un autre code de reconnaissance. Je ne sais plus où j’ai lu sur ce site qu’une jeune femme avait écrit “HP-friendly” dans sa description okcupid sans plus d’explication et ça s’était très bien passé, il faut également faire attention aux critères utilisés dans la recherche et puis faire confiance à son instinct, je fais partie de ceux qui pensent qu’on peut reconnaitre ceux qui sont aussi “bizarres” que nous, mon ex parlait de voir truc dans les yeux (leur forme, leur ouverture je ne sais pas).

    En soit ce signe de reconnaissance s’il était diffusé ne toucherait que ceux qui veulent se faire reconnaitre comme “zèbre”, qu’ils le soient ou non. Donc les gens qui connaissent déjà le terme zèbre en fait… Ceux ci fréquentent les endroits que j’ai cités ci-dessus et à la limite quelques personnes de leur entourage mais le nombre reste un peu près le même puisque dans ceux au courant il y aura des réfractaires par exemple ceux qui n’apprécient pas le terme zèbre. Ca ne change pas le fait que tu as plus de chance de tomber sur un hp dans une grande ville vu qu’il y a plus d’habitants. Ca ne change pas non plus le fait qu’il n’y aura pas forcément plus de rencontres en province, les sites de rencontres étant ce qu’ils sont. Mais je te donne l’exemple d’une rencontre belge qui a été organisée récemment et est renouvelée prochainement (30 mars), elle se passe à Hamoir dans l’éco-quartier Permasilva, un cadre très boiseux, donc garde espoir toutes les rencontres ne sont pas dans les grandes villes, c’est juste plus simple d’accès j’imagine.

  • 31dc68bb548103e6f5b26b0da6d5dd36?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    neant

    Membre
    26 mars 2019 à 17 h 33 min

    Alors,j’ai rien suivi au sujet,mais celle qui veut peux me contacter.
    Allez,bisous.

  • 5c5af1c6c9b74 bpthumb

    mentou

    Membre
    27 mars 2019 à 11 h 15 min

    T’es bien gentil vaillequevaille, mais tu pollues le fil de discussion avec un commentaire qui irait dans un autre forum, d’autant que tu n’as rien lu du sujet comme tu le dis toi même.

    Pour Hélico
    J’aime bien tes “certitudes”, j’en souris.
    Alors je vais te lancer un défi.
    Même si tu ne crois pas à l’utilité de vouloir rencontrer un(e) HP, tu peux quand même concevoir que quelqu’un ait cet envie, je suppose.
    Alors suppose que tu sois ce quelqu’un (moi, un H en l’occurrence).
    Que tu habites dans le département des Alpes Maritimes.
    Que tu cherches à rencontrer UNE hp de -disons plus de 50 ans.
    Sauras-tu me trouver sur les 4 sites les plus fréquentés par les plus de 50 ans (DisonsDemain, Affiny, Elite, JeContacte.com) des profils de femme HP ?

    Je pense que si tu essayes de relever le défi, tu t’apercevras que c’est quasiment mission impossible.
    Un signe de reco est donc bel et bien nécessaire.

    Mais pour le reste, je suis d’accord, chacun est libre de l’adopter ou pas !


Affichage des publications 1 - 15 de 23

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close