S’accepter HP et l’amour



  • S’accepter HP et l’amour

  • 5ed910fb204fd bpthumb

    Aidooda

    Membre
    4 juin 2020 à 12 h 16 min

    Bonjour tout le monde,

    Depuis toujours j’ai “rêvé” mes histoires d’amour en essayant de projeter mes attentes fantaisistes sur les personnes que je rencontrais dans la vraie vie. Malgré une petite voix qui me disait “non ce n’est pas le bon, tu perds ton temps” je voulais quand même essayer de faire en sorte que ça marche. Finalement mes histoires n’ont jamais duré plus de quelques mois car selon moi il manquait toujours quelque chose. (Problèmes de communications, ennui…)

    Ayant était récemment reconnue comme HP, je me demande si le petit quelque chose qui manquait ce n’était pas la connaissance et acceptation de moi-même ? Est-ce que, maintenant que j’entreprends toutes les démarches pour accepter ma différence, l’amour sera plus simple et accessible pour moi ?

    Merci d’avance pour vos réponses =)

  • 5d409ea39cc39 bpthumb

    Psychopompe

    Membre
    4 juin 2020 à 12 h 24 min

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    4 juin 2020 à 12 h 39 min

    Difficile de répondre^^ Ce serait te mentir que de te répondre oui ou non^^ Comme un genre de voyante^^

    C’est à toi de donner le ton^^

    J’imagine que si tu t’aimes et t’accepte. Tu tomberas amoureuse d’un homme aimant.

    Si tu apprend à mieux te connaître tu chercheras cet homme là où il serait intéressant de le rencontrer. Par là je veux dire si tu le rencontre dans un lieu où tu fais des choses que tu aimes. Tu as déjà plus de chance qu’il mène une existence comme la tienne.

    Si cet homme te laisse le temps de le découvrir et qu’il te découvre. Avant de griller les étapes et tomber en passion trop vite, pour rien du tout. Car il y a une valse de la dépendance affective inter commune.

    Je ne fais que spéculer mais propres réflexions.

    De mon côté je n’ai pas envie d’avoir un amoureux. Je suis bien solo pour l’instant. Sans pour autant exclure l’idée que. Mais comme tu l’as dit. En écoutant mon instinct. Et il est en mode videur. Personne ne passe^^

  • 5ed910fb204fd bpthumb

    Aidooda

    Membre
    4 juin 2020 à 13 h 04 min

    Merci pour vos réponses.

    @bagayaga je suis aussi d’avis qu’on attire ce qu’on “transpire”.

    Je suis tiraillée par l’envie de prendre du temps pour moi, pour apprendre à me connaître vraiment et l’envie de partager et de vivre l’amour. J’étais en mode videur pendant un bon moment donc je te comprends =)

    De plus, je pense l’image que je me fais de se qu’est l’amour et la notion de couple me fais peur. En effet, je pense ou pensais que le plus important dans un couple est la communication et la compréhension de l’autre. Disons que la communication n’a pour l’instant jamais été mon fort…ahah Du coup, comme beaucoup d’entre nous je pense, j’ai peur de finir seule. Et d’un autre côté, je suis bien seule pour l’instant… Je me demande si cette peur n’est pas due à cette pression sociale qui nous fait penser qu’on a un problème parce qu’on avance dans l’âge et qu’on est toujours seule.

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    4 juin 2020 à 13 h 40 min

    C’est très juste ce que tu soulèves. Il est vrai que de mon côté j’ai déjà eu des enfants. Donc je n’ai aucune crainte de finir seule ,ni la pression sociale. Que je peux retrouver chez certaines de mes amies trentenaires. A qui famille et médecin rabâche que ça commence à faire vieux pour se reproduire…

    De plus ma mère m’a eu à 40 ans alors je trouve cela stupide de mettre la pression aux femmes sur la procréation.

    Là où on devrait plutôt les rassurer sur le fait qu’on puisse trouver un homme et être amoureuse et que si l’envie nous prend d’avoir des enfants, que c’est possible. Même tard.

    Qu’il vaut mieux tard, plutôt qu’avec le premier venu…

    Avant de penser aux enfants, fait déjà trouver quelqu’un pour qui on a du respect et de l’amour. Et qui aurait un regard et un rôle pour un enfant commun qui serait compatible avec soi.

    Et pour se faire il faut déjà être en phase avec soi. Apprendre à se connaître, et déterminer ce que l’on veut ou l’on ne veut pas. ^^

    Je blablate tout ça ben précisant que de mon côté je n’ai rien fait de tout ça^^ Et que j’ai pas eu mes enfants à la régulière avec moi même. Je ne regrette rien. Mais c’est compliqué du coup.

    Alors faut aussi se dire qu’on peut se planter sévère. Mais que ce n’est pas si grave non plus.

    Mes enfants nées de cette grosse contradiction sont top. Et si j’avais trouvé un double de moi comme père, il aurait manqué quelques cordes à leurs arcs^^ J’ai trouvé un bon père, pas forcément un bon amoureux. C’est comme ça. C’est une éventualité aussi de se dire que le perfectionnisme entraîne l’inertie. Et que si on attend trop longtemps que tout soit parfait pour, on ne fait rien. Et je suis tellement heureuse d’avoir mes enfants nées du Chaos. Et de ne pas avoir l’épée de Damoclès de l’horloge biologique dans la nuque^^

    Si tu es mieux solo. C’est ton instinct. Et ne pas le suivre pour te conformer aux normes et stéréotypes de notre société. Risque de faire de toi une mère peut être. Ou une épouse.

    Mais qui sera malheureuse. Et qui suffoquera.

    Ce qui est des fois mon cas.

    Pour d’autres raisons , j’ai agis sans réfléchir. J’ai pas fais mes enfants pour de bonnes raisons. Plutôt même par curiosité, et pour faire plaisir à mon ex. Et ma soeur.

    Et la grossesse et la maternité pour ma fille aînée puisque c’était la première fois a été un moment terrible dans ma vie. Et je vais d’ailleurs devoir régler ça avec elle. Pour la deuxième c’est différent.

    Je ne regrette pas pour autant. Car sans mes défaillances, je n’aurai pas eu d’enfants. C’est certain.

    Quant à l’idée maintenant d’avoir un homme, de vivre avec et de la garder.

    Je suis plus que réfractaire. Je veux être seule. Et me faire apprivoiser. Et rester libre comme l’air. Si un jour quelqu’un arrive à parvenir jusqu’à moi je le laisserai entrer. Mais je ne m’aviserais plus à prendre n’importe qui et d’essayer que ça fonctionne.

    @Quetzal

    On en revient à l’idéal ascétique^^ De Friedrichounet^^

  • 5ed910fb204fd bpthumb

    Aidooda

    Membre
    4 juin 2020 à 14 h 17 min

    @bagayaga qu’importent les raisons qui ont fait que tu as eu tes enfants, le principal c’est qu’aujourd’hui tu ne regrettes pas ta décision et que tu leur apportes ce dont ils ont besoin.

    J’ai envie d’avoir des enfants mais je voudrais les élever dans un environnement bon et sain, ce qui ne dépend pas uniquement de moi.

  • 5ed5a671570cb bpthumb

    NEBA

    Membre
    4 juin 2020 à 14 h 18 min

    Bonjour à tous,

    Mon regard sur l’amour à changé en 5 ans.

    J’ai couru après la volonté de me sentir aimé comme je pouvais aimer pendant des années. Jusqu’au jour ou j’ai rencontré une femme que j’ai aimé si fort que j’ai cherché la force en moi de faire face à mes souffrances pour la laisser libre d’être pleinement ce qu’elle voulait être.

    J’ai compris que j’avais des souffrances et des peurs qui m’empêchaient d’accepter l’autre pleinement. J’ai compris ce que tous nous étions malgré la croyance que nous sommes différents et j’ai ressenti l’amour le plus intense de toute ma vie grandir en moi. Pour vous dire, cette amour était si intense, qu’en regardant cette femme, je vis l’amour que je lui portais à l’équilibre avec celui que je me portais et celui que je portais au reste du monde..

    Depuis j’ai une réflexion que je vous partage. Et si nous n’étions pas programmé pour s’aimer mais pour se sentir aimé depuis notre enfance ? Depuis notre plus jeune age, on a connu des histoires d’amour, de relations à deux. Dessin-animé, séries, films, on nous berce de relation de couple et d’amour à travers l’autre. Nos proches ne voient pas d’autres solutions à notre propre bonheur et juge malheureux si nous ne respectons pas ce schéma. Certains se formatent à ce qui devrait être aux yeux des autres sans même réfléchir par eux même.

    Regardez comme nous sommes dépendant à une drogue que nous ne trouvons pas en nous même. Pourtant nous sommes tous capable d’aimer, alors pourquoi ne pas ressentir pleinement cette amour pour nous?

    A travers cette relation, j’ai découvert ce qu’est l’amour inconditionnel pour ce que je suis, ce que sont les autres et cela change totalement votre façon de regarder cette ensemble.

    Vous ne voulez plus être en couple pour vous sentir aimé ou atteindre des objectifs dictées par un système sans même chercher par vous même ce que voulez vraiment. On a tous peur d’être exclu, mal vu, de finir seul alors on cède et on rentre dans le rang.

    Vous pouvez devenir libre et vous offrir la liberté d’être sans contrepartie.

    Cela vous semble impossible?

    Regardez au fond de vous et acceptez pleinement ce que vous êtes en vous donnant les moyens de vous aimer encore plus sans être dépendant de quelqu’un ou de quelques choses. Comprenez vos peurs, vos erreurs, vos comportements, la raison de vos souffrances et insatisfaction pour découvrir la beauté de ce que vous êtes.

    Depuis que je ressens cette amour pour tout, je ne vois personnes qui arrivent à s’aimer autant malgré les possessions et les apparences.

    Si je fais le choix de partager ma vie ce n’est pas dans la volonté de me sentir aimé ou par peur de me sentir seul, de finir seul, de mourir seul mais par amour de l’autre et l’envie de partager sa vie. Juste parce que j’ai trouvé une personne qui voit ce que je vois et qui est capable de maîtriser son ego pour vivre en empathie, bienveillance et en amour pour elle et le monde qui l’entoure.

    Je ne me sens pas triste ou seul car j’ai trouvé la liberté de discuter, parler, voir et passer du temps avec qui je veux sans la peur de blesser une personne ressentant un besoin d’être aimé au point de vouloir briser les ailes d’un être pour le garder près de lui et ressentir l’amour dont elle manquait cruellement.

    Je ne m’attends pas à ce que vous compreniez car cela semble fou pour la plupart d’imaginer ressentir l’amour inconditionnel.

    A ceux qui me pense fou ou malheureux, je dis : “Vous jugez sans chercher à comprendre”

    A ceux qui pense que l’amour inconditionnel n’existe pas, je dis : “Continuez de chercher et vous trouverez”

    A ceux qui pense que c’est pouvoir aimer et vivre avec tout le monde, je dis : “Dormez avec un magnifique tigre adulte qui ne contrôle pas ses instincts et on en reparle.” 😉

    J’ai l’habitude de certaines phrases dans l’incompréhension alors gagnons du temps ^^

    En espérant ouvrir votre mental à d’autres réflexions que celles que vous entendez depuis votre enfance.

  • 9424ac16dbf753ef31742ce8cc8d961f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Abeille77

    Membre
    5 juin 2020 à 14 h 33 min

    Bonjour,

    … Alors je n’ai bien evidemment pas la réponse… Je comprends bien ce que tu veux dire, je le ressens également parfois… Mais en amitié… Côté coeur j’ai la chance d’avoir trouver l’homme de ma vie il y a 20 ans!

    J’ai quelques très bons amis… Mais qui se compte sur les doigts d’une seule main… Sans tous les doigts :)… Et j’ai pris conscience de mon haut potentiel il y a moins de 6 mois… Ça m’aide à comprendre pas mal de chose, l’incompréhension, parfois l’isolement ou la déception… Mais comme toi, j’espère qu’en m’acceptant avec mon hp, je serais plus chanceuse en amitié également.

  • 5ed910fb204fd bpthumb

    Aidooda

    Membre
    5 juin 2020 à 15 h 47 min

    Bonjour @Abeille77,

    Evidemment cela vaut pour tous types de relation. J’espère que tu vas pouvoir trouver de bons amis sur ce site ! =)

  • 9424ac16dbf753ef31742ce8cc8d961f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Abeille77

    Membre
    5 juin 2020 à 21 h 25 min

    Merci 🙂

  • 5e5c865e51587 bpthumb

    Quetzal

    Membre
    5 juin 2020 à 22 h 56 min

    J’ai eu une période où je regardais beaucoup de documentaires animaliers. Et un jour, je suis tombé sur un où était comparé les comportements sociales humains et les interactions au sein d’une meute de loup.

    Il en ressortait que chez l’être humain il y a aussi une hiérarchie sociale : des alphas, bêtas, oméga, deltas, gammas, et sigmas. Chacun a une place et agit instinctivement comme telle.

    Il y a donc un rapport de force évident qui s’installe, un dominant et un dominé. En amour, c’est très souvent le cas. Il y a toujours plus de sentiments d’un côté que de l’autre.

    Pour une personne HP, le rôle est assez vite trouvé. Oui, on donne et on attend un retour aussi minime qu’il puisse être, on l’attend.

    Et puis comme @Aidooda tu le dis, l’ennui arrive ainsi que les déceptions . Alors on s’évade loin en pensant que l’herbe sera plus verte chez la voisine. Et puis non !

    J’ai fait un bout de chemin seul pour m’endurcir car “les problèmes ne viennent pas seul” (Stomae) et je suis devenu Sigma. Le loup solitaire avec ses règles, qui gère son monde seul, du mieux qu’il peut et qui n’attend rien de personne. Cela ne veut pas dire que je souhaite y rester, juste que je privilegie la qualité relationnelle à la quantité. Je suis prêt à partager vraiment aujourd’hui mais cette fois ci, j’exigerai un retour pour que chacun trouve son compte dans cette relation.

    Et qui de mieux placé qu’une personne émotive pour comprendre un émotif (oui oui je le suis au fond, si vous ne le voyez pas c’est que vous ne creusez pas au bon endroit !)

  • 5ed910fb204fd bpthumb

    Aidooda

    Membre
    6 juin 2020 à 9 h 31 min

    Pour pouvoir vivre une relation saine et complète, je pense que l’on doit passer par cette phase de loup solitaire. Afin de mieux se comprendre mais aussi de déterminer ce qui est acceptable pour nous et surtout ce que l’on veut vraiment. @Quetzal tu sembles avoir passé cette période maintenant il faut y croire !

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    6 juin 2020 à 15 h 06 min

    @Quetzal

    Il me semble que la théorie du mâle alpha (& compagnie) chez les loups a été débunkée depuis. Je n’ai plus tout en tête donc je ne m’avancerai pas plus là dessus, mais l’analogie envers les hommes s’écroulerait donc en même temps que celle sur les loups.
    (Non pas qu’il n’y ait pas de personnes qui soient clairement plus assurées et assertives que d’autres, juste qu’il n’est pas forcément nécessaire d’inventer une hiérarchie sociale et des petites cases en plus pour les gens)

    @Aidooda

    Sur le sujet principal je n’ai malheureusement pas grand chose à dire. J’ai moi aussi connu que des relations courtes jusqu’à mes 25ans, mais c’était principalement dû à un mélange de malchance et de peur de l’engagement. Mon côté HP je l’ai découvert/intégré/accepté pendant que j’étais ado donc je ne pense pas qu’il ait été un facteur limitant.

    En revanche, là où bien se comprendre et s’accepter aide, c’est effectivement au niveau de l’intégration avec et de la compréhension des non HP. Une fois que tu saisis bien ta différence, c’est plus facile d’accepter celles des autres et tu te poses beaucoup moins de questions. Ça facilite donc toutes les interactions et relations, que ce soit d’amitié ou plus.

  • 5e5c865e51587 bpthumb

    Quetzal

    Membre
    6 juin 2020 à 16 h 22 min

    @Corwin

    C’est peut être le cas, ce qui expliquerait mes difficultés à retrouver cette analyse qui était plutôt bien faite. Je pars du principe où il y a du vrai et du faux dans tous. Donc évidemment que cette étude je l’ai prise avec des pincettes.

    En revanche c’est la seule qui m’a permis d’entrevoir la part de l’instinct animal sur le comportement humain. Elle est à croiser avec les profils MBTI et le vécu analysé avec des TCCE pour définir au plus proche du réel une personne. J’ai clairement fais des raccourcis dans mon post précédent. Ils sont justifiés par le fait que je conçois ce sentiment comme un instinct et non comme quelque chose de conscient. Je sais comment je fonctionne mais sur ce point précis, le côté HP s’endort et laisse place au bestial. Au réveil, c’est, jusqu’à l’heure, la déception… Donc voilà pourquoi je priorise ma recherche du côté des personnes différentes, enfin comme moi ^^.

  • 5ed01f51d231c bpthumb

    Sylveriance

    Membre
    6 juin 2020 à 23 h 53 min

    Sujet intéressant qui aura autant de réponses que de façon de voir.

    Depuis que je me sais HP, j’ai découvert d’autres choses sur moi et je me rends compte que le besoin de trouver l’autre n’était pas essentiel pour moi mais venait plus d’une pression sociale implicite. Depuis que j’accepte facilement mes principes (et cela n’a rien à voir avec le côté HP), je ne ressens pas l’obligation de m’engager dans une relation. Je me plais seule et je prends des habitudes de célibataire. Cependant, je ne suis pas fermée même si je sais que cela va déboucher sur d’autres questions en lien avec mes principes.


Affichage des publications 1 - 15 de 17

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close