Pervers narcissique et relation amoureuse



  • Pervers narcissique et relation amoureuse

  • tatum-maximin

    Member
    23 juin 2019 at 0 h 29 min

    Bonjour Lucyliu,

    pourquoi les Aspi, hp, zèbre attirent les PN. C’est parce que vous brillez, vous êtes des personnes dont l’intelligence,la personnalité, la rapidité d’esprit est visible. Personnellement je ne me met pas dans cette catégorie, car n’ayant pas été testé cela serai de l’imposture. Mais ayant eu une mère aspi, je sais que vous êtes des personnes qui aiment partager leurs savoir, questionnement, recherche de vérité. Pleine de vie, toujours en ébullition, souvent débateurs passionnés bref ouverte.

    Une cible parfaitement visible, accessible, pour un prédateur qui a besoin d’être nourri. Les PN sont vides, ils ont besoin d’une personne qui les remplissent. Les Aspi, hp, zèbre sont des cornes d’abondance pour eux.

    Cet ouverture d’esprit, cette flexibilité intellectuelle, la recherche perpétuelle qui entraîne un manque de certitude et de confiance en soi. Qui est la brèche idéale qui permet au PN d’entrer.

    Non seulement vous les remplissez de connaissances, d’informations qui nourrit leurs narcissisme. Mais en plus le manque de confiance en soi, facilite la déstabilisation donc la souffrance. Principale carburant de leurs perversions.

    Pour leurs échapper il faudrait cesser d’être, mais est-ce possible??? Être ou ne pas être, tel est la question.

    Pour les détecter, étant la fille d’un PN, je sais que si vous rencontrez une personne qui vous est agréable tant qu’elle est là. Mais que quand vous pensez à elle en sont absence, un doute une incertitude sur votre ressenti apparaît 🤔 Méfiez vous, et fuyez.

  • Anonymous

    Member
    23 juin 2019 at 17 h 50 min

    C’est EXACTEMENT ça Toumakely ! 100% d’accord avec toi ! En revoyant les 13 années passées avec mon ex, je réalise que je n’ai pas voulu “écouter” tous les signaux que je recevais. Par peur de décevoir, de perdre… je ne sais. Puis j’ai ouvert les yeux, le choc. L’effroi. Tout s’effondre. Ce qu’on avait construit n’était qu’un château de sable balayé par la marée. OK, rien ne dure, la vie est un éternel recommencement, etc… mais quand on s’aperçoit que l’autre nous a leurré même sur notre histoire, sur ce qu’il était, c’est dur à encaisser et à se relever. Depuis, j’écris. J’écris TOUS les signaux que j’ai reçus sans vouloir les écouter. Car dès le début je savais à qui j’avais affaire. J’écris pour ne pas que ça se reproduise. Parce que notre intuition est si forte que si on la suit, je pense vraiment qu’on ne se fait plus avoir. Mais pour cela, il faut être sacrément “armé.e” émotionnellement. Je travaille mon empathie aux humains. Je dois désormais “sélectionner” les gens qui peuvent en bénéficier. C’est affreux de dire des choses pareilles, ok. Je suis devenue si méfiante, que je me demande même parfois si des manipulateurs en quête de proies ne se planqueraient pas sur ce site ! Brrrrrr…..

  • elha

    Member
    23 juin 2019 at 18 h 50 min

    C’est très difficile de se décoller de ce calque, car c’est comme ci tout s’était fait à cause de moi ‘finalement’…13 ans également d’une vie partagée avec un PN…des questions, remises en question, constructions, reconstructions…de la douleur, je me suis presque perdue, épuisée à vouloir tout sauver, alors je me suis sauvée.

    Je ne sais pas non plus si je suis Z (je n’ai pas encore passée le test), mais je trouve des fonctionnements et sensibilités communes aux miennes avec le Z. La rencontre avec le PN en est aussi une. Je suis d’accord avec toumakely ‘Les PN sont vides, ils ont besoin d’une personne qui les remplissent…’ et je me souviens également d’avoir entendu d’une thérapeute qui me suivait à l’époque et qui me livrait que ‘très certainement l’isolement dans lequel j’étais venait du fait qu’il craignait surement de ne pas briller en ma présence’. Tu écris toumakely ‘pourquoi les Aspi, hp, zèbre attirent les PN. C’est parce que vous brillez, vous êtes des personnes dont l’intelligence,la personnalité, la rapidité d’esprit est visible.’…il y a sûrement du vrai

    On s’en sort, aujourd’hui je me sens plus forte même si je me questionne encore ….

    🙂

  • etienne-31000

    Member
    23 juin 2019 at 21 h 00 min

    Y a des pervers, des narcissiques, des manipulateurs, des pervers narcissiques, des pervers manipulateurs, des manipulateurs narcissiques, et des pervers narcissiques manipulateurs …

    … Et pi y a même le PNTTCM !!! 😀 😀 😀

    Ok, j’admets que c’est de suite moins drôle lorsqu’on en rencontre un (ou une) pour de vrai …

  • elha

    Member
    23 juin 2019 at 22 h 01 min

    @ Etienne31, c’est vrai que c’est dur…mais qu’en on est sortie de cette emprise….la vidéo est drôle :-)…car tellement vraie aussi !

  • Anonymous

    Member
    24 juin 2019 at 14 h 34 min

    <div>@etienne31 Merci pour la vidéo, trop drôle et elle me fait du bien. Le rire, ça aide…</div>
    <div>Personnellement, je viens de clore une relation de plusieurs années avec un gars à comportement de pn. Je n’avais pas réalisé que c’en était un, mais quand ça a été une évidence, le choc!!! Je me suis effondrée; ça m’a aussi permis de constater que ma mère avait aussi ce type de comportement, que mon ex-mari, que mon premier petit ami, bref, une forêt de pn.</div>
    <div>Alors tout ce qui remonte le moral, permet de se reconstruire, je prends 😉</div>
    <div></div>
    <div>@lucyliu Tout comme toi, j’ai tendance à me méfier. La peur me noue régulièrement le ventre, mais ça va de mieux en mieux. Bon courage à toi!</div>

  • Anonymous

    Member
    24 juin 2019 at 15 h 29 min

    En complément à la vidéo et au fait que le comportement MPN ne soit “inscrit” dans le DSM… en rajoutant toutefois, que cette absence d’inscription ne signifie pas que ces comportements n’existent pas …ne pas le reconnaître me semble inapproprié.

    Seules les personnes qui ont expérimenté pour l’avoir vécu, peuvent comprendre ce “traumatisme” ; j’en fais partie d’où une extrême sensibilité à l’égard de ce “sujet”…depuis cette expérience, je suis dans l’incapacité de m’ouvrir à toute relation Amoureuse…et cela fait 3 ans, je ne suis pas encore guérie de ma peur…

    Ne pas confondre trouble de la personnalité narcissique et pervers narcissique

    • Pervers narcissique n’est pas décrit dans le DSM-IV, qui n’emploie plus la classification de gravité “Normalité / Perversion / Névrose / Psychose” d’origine essentiellement psychanalytique. Pour autant, les caractéristiques du pervers narcissique sont aujourd’hui universellement reconnues.Pour nous, il s’agit effectivement d’un sujet ayant une personnalité narcissique, satisfaisant une partie importante, ou la totalité des critères du DSM-IV – ce qui en fait alors un trouble -, et satisfaisant aussi d’autres critères, hors DSM-IV, relatifs à un comportement caractéristique à l’égard d’une ou plusieurs autre(s) personne(s), désignée(s) comme victime(s). 
      Ces autres critères sont la manipulation volontaire ou inconsciente, la projection, l’emploi d’injonctions paradoxales, etc. 
      L’ensemble des caractéristiques systématiques ou fréquentes est pleinement décrit dans les ouvrages spécialisés.Il est possible dans de très nombreux cas de satisfaire tous les critères de pervers narcissique, sans satisfaire la totalité des critères du trouble de la personnalité narcissique. 
      Il s’agit alors d’un(e) pervers(e) narcissique dont la perversité n’atteint pas le stade du trouble, qui sera donc moins facile à reconnaître, mais dont le comportement pourra être justement d’autant plus destructeur. 

      Si vous recherchez d’avantage d’informations, nous vous recommandons le livre de Jean-Claude Bouchoux “Les pervers narcissiques” qui est à la fois très précis et d’une lecture très facile.

    • A l’inverse, les personnes atteintes du trouble de la personnalité narcissique, ou simplement de personnalité narcissique, ne sont pas forcément des pervers narcissiques. 
      Leur comportement répond aux critères de personnalité, mais les critères caractéristiques du pervers narcissique ne sont pas tous satisfaits. Par exemple, la concentration sur une ou plusieurs victime(s) désignée(s) n’a pas lieu, ce qui n’empêche pas les critères de comportement à autrui d’être satisfaits en général. 
      Autrement dit, les critères du pervers narcissique peuvent ne pas être satisfaits alors que ceux du trouble de la personnalité narcissique le sont.
  • etienne-31000

    Member
    24 juin 2019 at 17 h 02 min

    Il peux y avoir des narcissiques très très très très gentils et fort altruistes généreux et honnêtes … n’est il pas ?

  • Anonymous

    Member
    25 juin 2019 at 22 h 08 min

    @etienne31 : “Il peux y avoir des narcissiques très très très très gentils et fort altruistes généreux et honnêtes … n’est il pas ?”

    “J’imagine que  oui et comme dans toute caractéristique présente dans la “personnalité” ; les critères d’évaluation et de “mesure” incontournables sont toujours les mêmes : le niveau & le degré de nuisance et en premier lieu : l’intention, l’intention…

    Puisque nous sommes passés du comportement manipulateur pervers et/ou narcissique, au profil “narcissique”, voici un extrait d’un article, lequel a le mérite de mettre quelques points sur les i dans ce sujet, qui peut paraître confus…

    “Le narcissisme devient pathologique quand il enferme l’individu dans l’amour de lui-même en effaçant les autres, autrement dit quand il devient une sorte de passion pour soi-même qui aveugle.

    C’est ce qu’illustre le mythe de Narcisse, que son reflet dans un cours d’eau fascine au point de désirer s’étreindre et se noyer. Des relations affectives de qualité nécessitent un échange où chacun s’offre à l’autre ; un narcissisme sain y contribue.

    Mais lorsque l’obsession pour soi-même prend le pas sur l’échange, l’individu vit dans un système clos au service de lui-même. Les autres s’effacent et ne deviennent que des figurants destinés à renforcer son égo – des instruments au service de son règne. Car le narcissique s’éprouve comme grandiose.

    A un degré extrême, cette instrumentalisation d’autrui n’est pas qu’une conséquence de la priorité narcissique mais elle devient un but en soi, une jubilation.

    La possibilité de se jouer des autres et de les diriger à son gré renforce le sentiment grandiose de soi-même : c’est là qu’on parle de pervers narcissique.”  Jean-Paul Mialet est psychiatre, ancien Chef de Clinique à l’Hôpital Sainte-Anne et Directeur d’enseignement à l’Université Paris V.

    Le reste de l’article, je pense qu’il a sa place sur le fil dédié.

  • Anonymous

    Member
    1 juillet 2019 at 12 h 58 min

    Les manipulateurs en tous genres, nous montrent encore et encore que nous ne nous occupons pas assez de nous-même. On s’oublie dans l’autre. Ils nous sentent/voient de très loin et nous les sentons de très loin aussi. Tant qu’on aura pas fait le deuil de ne pas avoir été aimé pour ce que l’on est, ils seront toujours là to trigger us over and over.

    Quand le travail est fait, daily, on ne souffre plus, on les voit et on passe son chemin over and over.


Viewing 21 - 30 of 45 posts

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant