Nous, zébres, parfois trop idéalistes…



  • Nous, zébres, parfois trop idéalistes…

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    31 août 2019 à 11 h 01 min

    En amour, il faut savoir lâcher prise, accepter l’autre, lui faire assez confiance pour, peu à peu, se laisser approcher.

    Hélas ou heureusement, notre cerveau, bien prompt à scanner en permanence le visible comme l’implicite, les silences comme les regards, n’est jamais au repos.

    J’ai croisé un drôle de zig mi juin.

    Je ne cherchais pas à faire de rencontre. J’étais bien dans ma petite bulle de zèbrette, au chaud, lovée dans ma solitude….je n’avais aucune attente. Il se disait “sans doute” HP.  Je me disais qu’entre HP, peut-être, serions-nous plus authentiques, plus bienveillants. J’ai accepté de prendre un café….et puis notre histoire “passionnelle” a débuté brutalement.

    Il en faisait des tonnes. C’est trop, trop vite, trop “comme dans un film”… A vouloir rencontrer mes enfants et même à envisager que nous vivions le plus vite possible ensemble!…3 semaines à peine après le début de cette histoire.

    Je suis partie en vacances. Cela allait être pénible, cette séparation, me disait-il mais nous allions nous retrouver et passer du temps ensemble dans sa maison en province, à aller marcher le long de la côte et à faire des projets d’avenir….je trouvais tout cela très prématuré mais j me disais que j’étais trop méfiante.

    48h après, je me suis sentie un peu angoissée. J’étais de l’autre côté de la planète mais je ressentais une sourde alerte…  je me disais qu’il avait voulu rencontrer mes enfants, qu’il s’impliquait, qu’il parlait de moi à ses propres enfants que j’allais les rencontrer bientôt…

    ..et l’angoisse ne passait pas.

    A mon retour, pourtant, je le retrouvais tel que je l’avais laissé. Amoureux et très investi, continuant à faire des projets en commun à me dire combien il était bien, heureux et serein avec moi…A me dire qu’il avait confiance dans notre relation pure et magique…(et moi, je commençais franchement à me demander s’il n’avait pas fait l’Actor’s studio) …

    Mon 6e sens me disait pourtant de tout arrêter, qu’il devait  voir certainement une autre femme en même temps… ce 6e sens, cette analyse des petits détails qui échappe à notre conscience, ne me laissait pas en paix.

    Toujours lui faire confiance, à cet instinct.

    J’ai voulu savoir ce que cet instinct me hurlait depuis plusieurs semaines et j’ai (la vilaine) regardé en coulisse…dans son téléphone. Je n’ai pas été étonnée d’y découvrir les échanges d’un chasseur/prédateur , qui raconte la même chose à toutes ses proies en adaptant légèrement de l’une à l’autre. Il était sur plusieurs sites de rencontres et raclait large…tous âges, toutes personnalités. Un “homme fatal”… je l’ai encore fréquenté quelques jours, pratiqué quelques randonnées puisqu’il semble que cela soit une passion commune… et que j’étais chez lui, en vacances.

    Il a fallu faire bonne figure et continuer à lui sourire le temps de repartir de sa maison de famille et de rentrer chez moi…

    …et de me lover de nouveau dans ma douce, confortable et sereine solitude de zebrette.

    Trop idéaliste je suis, trop idéaliste je demeure. Nous, hypersensibles, intuitifs et zébrés sommes enclins à rester seuls, ne trouvant pas un compagnon digne de nous préserver dans nos rayures…nous attirons les prédateurs, les PN, les manipulateurs et notre instinct ne nous est pas toujours utile….mais laissons-le nous guider, ne lui coupons pas le sifflet.

    Il est là pour nous protéger.

  • 5cfd7e2c62402 bpthumb

    frogzila

    Membre
    31 août 2019 à 12 h 19 min

    …c’est pas ce qui s’appelle “intuition” le truc qui te grattais?
    …tu sais que c’est un truc qu’on est supposé avoir en plus grande quantité, non?
    …alors pourquoi tu te fais pas confiance?
    …tu sais que c’est ta partie non consciente qui s’exprime par là et que cette partie non-consciente c’est ton corps qui parle, ton conscient devrait pas essayer de lutter il est tout seul face au reste du corps, il peut se forcer, il peut s’obliger, c’est possible mais le corps le fait toujours payer si on l’écoute pas, il communique pourtant, tout le temps même, si on l’écoute pas on se trompe sois-même, je suis pas sûr que ce soit tenable sur la longueur, si la corps veut pas c’est souvent qu’il ne peut pas où que cela lui est douloureux, nous sommes des animaux avant tout, on a très peu d’instinct mais on peut avoir beaucoup d’intuition (surtout lorsqu’on est HP, on est censé avoir tout en plus)

    On peut très bien vivre (et bien) en ne se fiant qu’à son intuition, ce que je fais, ça simplifie la vie et me trompe très rarement ce faisant (c’est à dire pas encore)
    :oD

     

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    31 août 2019 à 12 h 23 min

    C’es très juste …. Pour ne pas l’avoir écouté (cette intuition) pendant les quelques années de souffrance avec un PN, j’ai testé l’eczéma, le psoriasis et des douleurs à l’estomac de folie….tout est passé lorsque le PN est sorti de ma vie…

    C’est une nouvelle leçon de vie qui me dit, tout comme toi :

    “Fais confiance à cette petite voix intérieure” …

    Mais ne manquons-nous pas de confiance en nous?  ^^

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    31 août 2019 à 13 h 35 min

    “douce, confortable et sereine solitude” => Pas toujours, malheureusement … et si tu ne vas pas à Lagardère, il ira à toi ! 😀

    …et pourtant, elle est bien confortable, cette couette douillette qui est ma solitude, je t’assure! ^^  J’ai lutté, j’ai pesté, que je voulais rencontrer ” quelqu’un”, j’ai angoissé, j’ai cherché…et puis j’ai fini par me faire à l’idée que je ne voulais pas retomber sur un PN, un malveillant…et ma solitude me berce dans une ville pourtant surpeuplée de célibataires.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    31 août 2019 à 13 h 37 min

    Je suis plus qu’altruiste et empathique…mon surnom a longtemps été “mère Térésa” mais depuis je me soigne… 🙂

  • 5cfd7e2c62402 bpthumb

    frogzila

    Membre
    31 août 2019 à 13 h 50 min

    Si le sujet de la “petite voix” à une quelconque relation avec mes écrits précédents, ça ne saurait être que parce ce que je me suis mal exprimé, elle n’est en rien présente dans ma pensée, en tant que j’ai fait taire toutes les voix dans ma tête il y a bien longtemps en les prenant une à une et leur posant la même question “qui es tu?” la réponse étant la même la mienne l’a été aussi: “alors bienvenu, tu fais partie de moi”
    Il n’y a pas de petite voix, c’est enfantin et cinématographique, on est seul dans sa tête du début à la fin, pôur le meilleur et pour le pire, ça tombe bien, le meilleur il n’y a qu’a le chercher ou se mettre en état de le saisir, ça s’appelle le présent, l’endroit où on construit le futur, à chaque seconde, c’est la seule chose qui puisse avoir une quelconque importance, notre vie en dépend.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    31 août 2019 à 13 h 54 min

    “la petite voix” ne “parle” pas…. c’est une façon ludique de nommer l’intuition.  ^^

     

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    31 août 2019 à 13 h 55 min

    “ça tombe bien, le meilleur il n’y a qu’a le chercher ou se mettre en état de le saisir, ça s’appelle le présent, l’endroit où on construit le futur, à chaque seconde, c’est la seule chose qui puisse avoir une quelconque importance, notre vie en dépend.”

    C’est très beau et très vrai.

  • 5d6b8b7d2b066 bpthumb

    janais

    Membre
    1 septembre 2019 à 11 h 45 min

    bonjour à tous, je suis tte nouvelle et je découvre ce site qui est fort intéressant .

    Pour ma part, je suis restée 5 ans celibataire apres ma séparation.  Me disant que c’était tres bien comme ca et m’en persuadant.

    Ma fille de 15 ans me poussant, je me suis mise sur un site et là j’ai rencontré quelqu’un. Alors ca vient de se terminer,  ca à durer 2 mois. Mais alors quel bonheur!!!! J’avais oublié que c’était bien aussi d’être accompagnée,  touchée ,aimée…..alors certe etant HPE et lui NP je ne m’attendais à l’homme de ma vie, je savais que cela ne durerai pas longtemps DONC jai vécu au jour le jour, profitant de chaque instant magiques, cela m’a rempli!! Et du coup redonne aussi confiance.

    Alors oui c’est triste car c’est déjà fini mais pour une fois je ne suis pas désespéree mais bien au contraire jai vu de quoi j’avais vraiment besoin..

    Voilà ma toute dernière expérience

  • 5d62ab93a61df bpthumb

    fuegodemisojosgmail-com

    Membre
    1 septembre 2019 à 16 h 16 min

    Quelle galère ces PN! Pour l’intuition oui: il y a en effet quelque chose en nous qui nous dit « part en courant! Largue le maintenant !» ou «Cette personne ne me dit rien qui vaille » et « j ai le sentiment qu il ment » et on s écoute jamais. Exémas, crampes et « réactions de petit chat traumatisé ». Sans  forcément la perversité, le partenaire t annonce une mauvaise nouvelle sur le plan sentimental et ta réaction c est « je le savais déjà » blasée..« Je te l avais dit comment ça finirait, pourquoi t as rien écouté? » fatiguée.. On anticipe


Affichage des publications 1 - 10 de 10

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close