Y a-t-il plus de célibataires dans la minorité "surdouée" qu'ailleurs ?



  • Y a-t-il plus de célibataires dans la minorité "surdouée" qu'ailleurs ?

     Anonymous mis à jour il y a 6 mois, 3 semaines 32 Membres · 66 Articles
  • Anonymous

    Member
    25 avril 2019 at 22 h 53 min

    @lyn-g

    Bah, “pervers-narcissique” ne me semble pas être “un concept creux”…ça m’étonne que tu écrives ça ? C’est nécessaire de coller une étiquette qui néanmoins décrit un fonctionnement psychique, ne crois tu pas??  Si tu sous-entends par là que le terme PN est tombé dans le domaine public et utilisé à tort et à travers, là oui, je te suis! Comme sont mal utilisés “hypersensible” et “hyperactif” par exemple…

    Je crois aussi que nous confondons communément perversion et psychopathie, et ce n’est pas la même chose.

    Au plaisir d’échanger avec toi, mais pas que sur ce sujet, car c’est un peu déprimant, et il m’a semblé remarquer que tu as un excellent humour 😉 et j’en aurais bien besoin !

  • magneto

    Member
    25 avril 2019 at 23 h 38 min

    @bruno Lyn-g a oublié de mettre les crochets “”” pour citer jabberwocky.
    De “selon moi” à “consumérisme” c’est pas Lyn-g mais jabberwocky le 2ème paragraphe.

    Lyn-g au contraire est ok avec ce terme du PN.

  • etienne-31000

    Member
    26 avril 2019 at 11 h 26 min

    N’y a t il pas un sujet dédié aux pervers narcissique ?

    Je constate les fléaux de “une psy à la maison” qui raconte n’importe quoi et mélange tout. L’amalgame n’est jamais bon, et est un excellent terreaux pour les préjugés, la xénophobie, le racisme, la paranoïa … etc …

    Le pervers narcissique reste un concept assez large, mais au même titre que la “dépression”, il n’existe pas “un type” de pervers narcissique, mais “des types”. Le PN n’est pas forcément manipulateur. Le PN n’est pas forcément intelligent. Le PN n’est pas forcément un psychopathe non plus. Il y a seulement les cas les plus grave et pathologique qu’il faut retenir dans ces descriptifs. Les fins analystes et observateurs s’interessant au sujet auront décelé des caractéristiques aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Mais comme biologiquement parlant, en grande partie influencé par les hormones, les homme et femme ne fonctionnent pas forcément pareil, on a des cas qui sont plus féminin que masculins. Et la femme aura plus recourt à la manipulation et la subtilité tandis que l’homme se montrera souvent plus brutal et calculateur. Mais les deux font beaucoup de dommages. Et étrangement, aussi bien homme que femme, j’ai constaté que les PN ont tendance à s’entraider mutuellement (inconsciemment ?).

    Simplement attention à la chose suivante : ne pas prendre un cas pour une généralité. Si une personne se comporte une seule fois selon un ou des critères inclus dans le descriptif de “PN”, cela ne fait pas de la personne un PN pour autant. Il ne faut pas oublier que l’humain est humain, et à forcément droit à l’erreur. Justement cette “erreur” que le PN refusera d’admettre. Tandis que les autres, même si un fort égo ou orgueil peut influencer, on est non pas avec des PN, mais avec des humains à forte personnalité, et peut être plus sensibles que ce qu’ils laissent transparaître. Ce qui me fait penser qu’on devrait (je crois que ce n’est pas le cas) considérer et distinguer le (ou la) “PN” incurable de celui (ou celle) qui peut trouver une voie de guérison.

  • rickla

    Member
    26 avril 2019 at 12 h 22 min

    @jabberwocky (homme de peu de foi 😉 )

    Les Pervers et Narcissiques ne sont pas des immatures (dans le sens où ils ne matureront pas).

    Quant aux Pervers-Narcissiques, ça existe et c’est bien plus/pire qu’une personne Perverse et Narcissique.

    Après que beaucoup voient des Pervers et Narcissique trop hâtivement et des PN abusivement, ça c’est une réalité…

  • jabberwocky

    Member
    26 avril 2019 at 12 h 42 min

    @magneto

    Tu parles de sociopathes, de psychopathes, de pervers, etc. Pourquoi utiliser dès lors le terme de “pervers narcissique” ? D’autant que ces pathologies ont fait l’objet d’études très poussées et que ces dernières permettent de comprendre le fonctionnement  – plutôt que la logique – des personnalités concernées. Ce n’est pas du tout le cas des “pervers narcissiques” ou du moins très rarement. Ce qui me dérange par ailleurs, c’est que la majorité des ouvrages consacrés à ce sujet ne s’attaquent pas à ses causes profondes.

    L’exemple que tu cites (la militante d’extrême gauche) peut s’interpréter de multiples façon sans passer par l’étiquette que tu plaques.
    Tâchons de réfléchir un peu.

    Ta militante est affectée par un phénomène de masse et semble avoir sur elle toute une panoplie de signes d’appartenance. Elle peut souscrire à cette “chapelle” ou à ce courant pour plusieurs raisons, parce qu’elle a des troubles identitaires ou un manque patent d’estime de soi. Elle peut être aussi, effectivement, perverse (- en cherchant à sidérer autrui), borderline, hystérique, etc. Nous sommes d’accord là dessus.

    Mais l’explication de son attitude tout comme sa véhémence peuvent s’interpréter d’un point de vue plus sociale – plus philosophique – et que son fanatisme est motivé en fait par un vide spirituel. Comme beaucoup de personnes incapables d’assumer leur solitude existentielle, elle peut s’être réfugié dans un simulacre religieux, dans une foi bricolée ou versée dans un contenu idéologique ou politique.

    J’évoque souvent (trop diront certains) le phénomène du “bouc émissaire”, mais là encore cette grille de lecture peut s’appliquer. Peut-être que ta militante se sert de ce prétexte pour expurger une angoisse ou des soucis personnels qui n’ont a priori rien à voir avec la cause féministe et auxquels elle ne trouve aucune issue…

    Il y a encore d’autres points de vue possibles.

    Quoi qu’il en soit les pistes que je propose – bonnes ou mauvaises – s’évertuent à trouver une cause et ne se contentent pas de victimiser ou de réduire le problème à quelque chose qui ressemble étrangement à un point de vue moral basique.

    Je ne suis pas souvent d’accord avec @etienne31 , mais ce qu’il dit est très juste à propos des vidéos comme “un psy à la maison”. Il a aussi raison de mettre en garde par la tentation de systématiser ou de généraliser l’emploi de cette expression. Le petit bémol que je serais tenté de lui opposer, c’est que tout ce qu’il décrit par la suite s’applique au cas des pervers en général. Pas besoin de rajouter “narcissiques” après.

    Je crois que ce l’on appel “pervers narcissique”, pour résumer, est une forme mineur de perversion liée à des facteurs sociologiques contemporains comme le sont d’ailleurs les comportements borderline.

  • Anonymous

    Member
    26 avril 2019 at 13 h 35 min

    @magneto

    oui merci à toi. lyn-g m’a écrit pour m’expliquer ça. Bon c’est cool, vous vous êtes tous les deux occupés de ma susceptibilité ! À+ 😊

  • etienne-31000

    Member
    26 avril 2019 at 15 h 31 min

    Comme il est préférable de travailler avec un matériel pour références (textes, définitions, à défaut d’expériences personnelles), je précise un peu concernant l’aspect du “pervers narcissique” qu’il est toujours possible de procéder à une évaluation.
    Par exemple, tiré de cette page :
    https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=pervers-narcissique
    Voici une liste de caractéristiques :

    • Entretient une communication floue.
    • Change fréquemment d’opinion.
    • Raconte des mensonges.
    • Éprouve de la jalousie.
    • Est incapable d’avouer ses torts ou d’assumer la responsabilité de ses actes.
    • Est incapable de reconnaître les besoins ou les sentiments d’autrui.
    • Est continuellement en quête de reconnaissance ou de succès.
    • Présente parfois plusieurs visages, par exemple, le passage d’une profonde tristesse à la colère lorsqu’il est contrarié.
    • N’est pas conscient du mal qu’il provoque. Cependant, l’influence qu’il exerce sur autrui est calculée.

    Par exemple, j’ai une jeune femme sur ce site (je dirais pas qui) qui correspond à tous les critères sauf peut être les 3 et 4 (pas assez discuté avec).
    En bonus, rejette ses propres fautes sur autrui. C’est à dire que si elle a insulté quelqu’un, accusera la personne de l’avoir insultée. J’ai gardé l’échange facebook en mémoire au cas où elle irais colporter des mensonges pour dire que soit disant j’aurais écrit “ceci” ou “cela”.
    C’est important de garder les “traces écrites” pour se protéger de ce genre de personnes toxiques.

    Toujours du site, il y est fait référence à quelques ressenti face à ce genre de personne.
    La victime doit se sentir de la façon suivante :

    • Ressent de la culpabilité.
    • Se sent dévalorisée.
    • Reçoit de nombreuses critiques.
    • Ne se sent plus elle-même.
    • Sent qu’elle doit faire attention à tout ce qu’elle dit et fait pour ne pas contrarier l’autre.

    Surtout le dernier point, avoir l’impression de marcher sur des oeufs, c’est le début de la prison psychologique induite par le coupable.
    Là aussi, je suis très sensible, mais avec forte résilience et autorité sur moi, donc j’ai très exactement ressenti tout ça, toujours avec la même personne mentionné précédemment, mais je suis vite revenu au paradigme harmonieux que je souhaite pour moi et mon entourage.
    Je prend les coups (presque) sans broncher, puis je continue comme si de rien n’étais.
    C’est peut être aussi ce qui l’a faite fuire !!! Arf !!!
    Heureusement, le soir même après les “dernière attaques” et “agressions”, j’ai passé une forte sympathique soirée en compagnie de personnes qui partagent mes valeurs. 😀
    Cela aussi, ça aide. Passer du temps avec des personnes qui redonnent foi en l’humanité.
    Et franchement, savoir pourquoi la personne agit ainsi (souffrance, traumatismes … etc …) permet quand même de mieux passer le cap.

    Le savoir est une délivrance.

  • magneto

    Member
    26 avril 2019 at 15 h 55 min

    @etienne31 à dit : “Je constate les fléaux de “une psy à la maison” qui raconte n’importe quoi et mélange tout. L’amalgame n’est jamais bon, et est un excellent terreaux pour les préjugés, la xénophobie, le racisme, la paranoïa … etc …”

    La réflexion du gros gauchiste dans l’hystérie anti-raciste !!!! Vraiment n’importe quoi !!! Lire de pareil conneries ici sur un site de HP !!! Waoou !!!
    “Généralité, Amalgame, racisme, xénophobie, parano” Tu as tout dit, ca vas mieux tu as fait ta crise d’hystérique de gauche à voir du racisme partout !!! Dans un vidéo sur les PN voir du racisme !!!! WAouuuuu chapeau l’artiste ! T’es un militant antifa ? Tu as des nazis dans ta famille ? Tu en vois partout ? Ca se soigne !!! Quel débile ! Franchement arrête de me parler parce que c’est pas des discussions que j’ai envie d’avoir avec toi, mais bien autre chose. Ca sera mon dernier massage, tu me fais chier depuis quelque jours avec ta haine de “psy à ma maison” pauvre fille, elle fait de mal à personne,  et le fait que tu comprends rien au PN, est une preuve supplémentaire de ton manque d’intélligence en plus d’être un gauchiste hystérique. Vas polluer un autre post… Du balait !

     

  • jabberwocky

    Member
    26 avril 2019 at 16 h 58 min

    Certes, certes @magneto,  glisser “la xénophobie et le racisme” – qui au passage n’ont rien à voir avec la perversion – n’est pas anodin, n’empêche que pour le reste il n’a pas tort.

    Quoi qu’il en soit cette incursion me semble être une forme de stratégie ou de manipulation qui vise à te faire sortir de tes gonds.

    Tu n’es pas obligé de jouer son jeu.

     

    Si la logique manichéenne, si le moralisme niais t’insupporte, je vois mal comment tu peux souscrire à ce qui est relayé par “Une psy à la maison” car pour le coup, son propos est extrêmement condescendant ou très victimaire. Or le manque de sérieux de cette dernière fait du mal, oui. C’est vrai aussi pour les émissions de télé où l’on représente les HP comme des monstres de foire. Tout ceci contribue à entretenir le floue et les idées reçues. Je me suis jamais reconnu là-dedans. C’est en partie à cause de ces stéréotypes que j’ai longtemps hésité avant de passer le Wais.

  • etienne-31000

    Member
    26 avril 2019 at 17 h 05 min

    @magneto => Bravo tu nous montre enfin ton vrai visage !
    Relis la phrase au lieu d’exposer au monde ta propre hystérie, et utilise ton cerveau et ton intelligence pour la comprendre, si seulement tu en es capable. Ce dont je doute à la lecture de tes multiples interventions sans aucune logique ni aucune compréhension de quoi que ce soit.
    “L’amalgame n’est jamais bon, et est un excellent terreaux pour les préjugés, la xénophobie, le racisme, la paranoïa … etc …”
    Quand je parle d’amalgame, c’est au sens large du terme, sans le porter spécifiquement et exclusivement à cette youtubeuse, laquelle se contredit maintes fois de surcroît, et apporte sa propre interprétation pour satisfaire son paradigme en partie erroné.
    Apparemment ton cerveau n’est pas capable ni de s’exprimer clairement, ni de comprendre ce que les autres écrivent, ni de comprendre les anomalies et contradictions dans les vidéos de “un psy à la maison” ou dans tes propos.
    Tu oses malgré tout parler d’intelligence.
    Tu me porte des propos insensés, sans queue ni tête, sans rapport avec ce que j’ai pu écrire.
    Relis toi, relis toi, et relis toi encore une troisième fois.
    Je pense sincèrement que il y a quelque chose qui cloche dans tes raisonnements.
    C’est pas étonnant que les gens te regardent bizarrement … tu dois souvent agresser les gens sans même t’en rendre compte ni t’en souvenir, alors tout le monde à peur de toi maintenant.
    Et ton autoritarisme d’enfant de 3 ans auquel on aura pris son jouet n’y changera pas grand chose.
    Tu es quelqu’un de dangereux. Tu ressembles au descriptif que @lyn-g faisait de son ancien mari. T’es démasqué.  T’es grillé sur ce site. Mon intuition que quelque chose tournait pas rond chez toi était donc vraie. T’es un PN en fait. Tu n’as aucun pouvoir. Tu es faible. Et ton influence nulle avec le public averti.
    Le plus drôle c’est que tu te dévoiles malgré toi dans ta description :
    “Contrairement à des médecins généralistes ou des psys incompétents, incapable de percevoir le fonctionnement mental atypique des HPs, qu’ils criminaliseront de toutes les maladies mentales imaginables”
    Et alors le comble du pathétique, lorsque tu écris :
    “J’aide autour de moi des HPs à comprendre leurs différences grâce à toutes mes connaissances en psycho dans ce domaine”
    Bravo ! Commence par faire ta psychanalyse, puisqu’on devine que tu t’autoproclame HP, savant psychologue sauveur des zèbres et surdoués, mais que tu as oublié de faire le ménage dans ta tête avant de passer par là …


Viewing 41 - 50 of 66 posts

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant