Forum Adulte SurdouĂ© 🩓 ZĂšbre 🩓 Haut Potentiel (HP, HPI, HPE)

1er réseau social / forum pour ZÚbre / Surdoué / HP (Haut Potentiel)

10.000 adultes surdoués participent déjà au forum zÚbre !
Haut Potentiel Émotionnel HPE / Haut Potentiel Intellectuel HPI / THQI / Zùbre / Atypique / Neuroatypique / Hypersensible...

đŸ”” JE M'INSCRIS SUR LE FORUM POUR ADULTE SURDOUÉ đŸ””

Site de Rencontre pour Adulte SurdouĂ© 🩓 ZĂšbre 🩓 Haut Potentiel (HP ‱ HPE ‱ HPI) Forums Forum GĂ©nĂ©ral Selon vous existe-t-il une intelligence du bien et une intelligence du mal ?

  • Selon vous existe-t-il une intelligence du bien et une intelligence du mal ?

  • Oversight

    Membre
    1 novembre 2021 Ă  12 h 16 min

    Je ne sais pas du coup si l’autre discussion a Ă©tĂ© lancĂ©e ou si elle est en cours de modĂ©ration. La question que je me posais, c’est y a t’il une intelligence du mal ou une intelligence du bien ou est- ce que cela dĂ©pend de ce que nous voulons en faire …j’aimerais avoir votre avis, merci.

  • max

    Membre
    1 novembre 2021 Ă  12 h 53 min

    Il faudrait dĂ©jĂ  savoir s’il existe un bien et un mal… Je ne connais personne, mĂȘme pas parmi les plus exĂ©crables, qui se regarde dans le miroir et se fĂ©licite d’ĂȘtre mĂ©chant. Je pense que tout le monde cherche un bien et met son intelligence dans ce but. Seulement le bien de l’un n’est pas forcĂ©ment celui de l’autre

    • Oversight

      Membre
      1 novembre 2021 Ă  13 h 29 min

      si il y a des personnes qui se rĂ©jouissent de faire du mal aux autres de les abuser par exemple que ce soit financier, sexuel etc pas besoin de se regarder dans le miroir quand on se dit qu’on a pas de comptes Ă  rendre ou que l’on est parfait.Une personne qui fait du mal saura l’effet qu’elle a sur une autre personne mais pour elle c’est ok ce sont les autres qui ont un problĂšme.Le mal devient un bien car ça lui permet de servir ses intĂ©rĂȘts sans se soucier de ce qu’elle aura provoquer …au contraire la joie, le bien, la gentillesse lui fera ressentir dĂ©goĂ»t, signe de faiblesse, de niaiseries

      • max

        Membre
        1 novembre 2021 Ă  13 h 37 min

        Oui, tu as raison, certains se rĂ©jouissent d’abuser des autres, c’est que leur bien importe plus que celui des autres. Mais pour eux, ils font leur bien, donc le bien. C’est une question de moralitĂ©, de considĂ©ration de l’autre… Mais clairement, on a tous notre Ă©chelle de valeurs, certains se moquent totalement du mal qu’ils font et prĂ©fĂšrent leur propre bien, d’autres auront le comportement inverse. Les concepts de bien et mal n’ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©s que pour protĂ©ger les seconds des premiers.

      • Oversight

        Membre
        1 novembre 2021 Ă  13 h 47 min

        VoilĂ  c’est ça …donc c’est inhĂ©rent Ă  chacun…Par exemple Ted Bundy a utilisĂ© son intelligence pour tuer et faire du mal.Jai envie d’utiliser la mienne pour crĂ©Ă©, du bonheur, de l’Ă©panouissement pour transmettre de de la douceur, de la gentillesse et de la chaleur humaine, partager mes expĂ©riences et ”transmettre”.Je souhaite Ă©voluer dans ce qui fait de moi un ĂȘtre humain ”douĂ© ” de capacitĂ© de raisonnement, et de travailler sur ma morale sur mes intentions je sais pas je m’explique peur ĂȘtre mal.

      • max

        Membre
        1 novembre 2021 Ă  13 h 53 min

        C’est probablement plus complexe dans des cas pathologiques, mais oui c’est ça, tes intentions sont tout Ă  fait louables, je les partage, mais il s’agit de convictions et d’opinions. Certains, pourtant trĂšs intelligents ne les partagent pas, parce que leur raisonnement ne les a pas amenĂ© au mĂȘme point

      • Oversight

        Membre
        1 novembre 2021 Ă  14 h 09 min

        En fait je me dis je sais c’est simpliste, mais genre les pn ont raisonnĂ© et choisi leur ego au dĂ©triment de leur ” humanitĂ©” alors que la plupart oscille entre humanitĂ© (sens noble) et ego et sans cette humanitĂ© pas de possibilitĂ© de soigner son Ă©go qui a toujours faim mais qui ne sera jamais rassasiĂ©…du coup c’est un autre systĂšme de fonctionnement, il rit quand il blesse, jouit quand il malmene…ce qui nous fait du bien le torture, ce qui nous rend heureux l’empoisonne…mais en mĂȘme temps il est attirĂ© par des personnes pleines de qualitĂ©s ou qui peuvent servir des intĂ©rĂȘts satisfaire des pulsions…il a besoin de ressentir des pulsions pour se penser exister et faire briller son Ă©go…je digresse la j’arrĂȘt, je pars dans tous les sens.

      • Oversight

        Membre
        1 novembre 2021 Ă  14 h 55 min

        Ah c’est tout a ton honneur de vouloir devenir meilleur je trouve ça juste gĂ©nial 🙂 dĂ©solĂ©e jetais partie dans mon truc si tu as des conseils pour que je puisse m’amĂ©liorer je prends 🙂

      • Oversight

        Membre
        1 novembre 2021 Ă  15 h 02 min

        Ah concernant les cas pathologiques malheureusement ça passe crĂšme dans nos sociĂ©tĂ©s dĂ©shumanisĂ©es et c’est presque mĂȘme demandĂ© et encouragĂ©.Quoi de mieux que des personnes qui sont sans Ă©tats d’Ăąmes et vont agir comme des robots…ces personnes pathologiques sont trĂšs apprĂ©ciĂ©es dans certaines entreprises ou multinationales…Le pathologie devient ”un socio-logique ”….

  • bagayaga

    Membre
    1 novembre 2021 Ă  12 h 54 min

    Tu poses la question de la moralitĂ© de l’intelligence.

    Mais la morale est le propre de l’Homme.

    Et la notion de bien et de mal s’incarne avec une grande disparitĂ©, dĂ©jĂ , parmi nous. Humain.

    L’intelligence est un procĂ©dĂ© cognitif.

    Qui n’a donc pas de moralitĂ©.

    La moralitĂ© c’est l’empreinte unique de chacun. Ce qui pour soi est acceptable ou non.

    Que la personne morale soit intelligente ou non,ne change rien, ce sont des procédés distincts.

    Je pense donc que l’intelligence n’a pas de morale.

    La morale c’est l’invention de l’Homme, pour se protĂ©ger des instincts animaux.

    Je pense que rien n’est jamais bien ou mal ,et que cette dichotomie manichĂ©enne est un leurre.

    Je trouve qu’il serait plus juste de qualifier cela en perception du mal et perception du bien. Puisque ce sont des notions relatives au sujet qui observe et juge un comportement.

    C’est une question intĂ©ressante cela dit, Ă  l’heure oĂč l’on pose beaucoup d’Ă©tiquettes contrastĂ©es dans notre sociĂ©tĂ©. Cela devient difficile, de louvoyer entre tout les qualificatifs individualistes et stĂ©rĂ©otypĂ©s qui fleurissent ça et lĂ ^^

  • Oversight

    Membre
    1 novembre 2021 Ă  13 h 19 min

    Merci.Pourquoi alors certaines personnes s’en servent pour mal agir…Le bien, le mal, la morale sont des notions auxquelles je crois…sinon ce serait la cata sur terre quoi que …Tu sais quand tu agis bien et quand tu agis mal, ça dĂ©pend aussi des intentions de chacun.Il est question de discernement.La morale n’a pas Ă©tĂ© inventĂ©e pour nous diffĂ©rence des animaux …car nous y avons accĂšs et nous pouvons nous en servir comme la raison alors que les animaux en sont dĂ©pourvus donc la comparaison ne tient pas.Je crois que c’est comme un outil tu peux t’en servir pour crĂ©er ou buter quelq’un.donc…cest la morale la notion du bien et du mal Ă  chacun a qui va dĂ©finir la façon dont nous allons utiliser notre intelligence, dĂ©solĂ©e de partir dans tous les sens mais je n’ai pas accĂšs au commentaire en meme temps que la rĂ©daction du mien, du coup je me suis perdue…😅

  • bagayaga

    Membre
    1 novembre 2021 Ă  13 h 28 min

    Ben on vient de l’expliquer avec Max^^

    Puisque ce sont des notion relatives.

    Tu fais un biais, en pensant que ta rĂ©fĂ©rence morale est universelle. Ce qui n’est pas le cas.

    Tu as un exemple concret de l’intelligence qui sert pour faire le mal?

    • Oversight

      Membre
      1 novembre 2021 Ă  13 h 33 min

      J’ai le droit de me poser des questions et de ne pas ĂȘtre d’accord vu qu’il y a des choses qui m’Ă©chappent.Mais merci pour vos explications.

      • bagayaga

        Membre
        1 novembre 2021 Ă  13 h 44 min

        Ah ben oui tu as tout les droits d’ĂȘtre en dĂ©saccord. Pas de soucis.

      • Oversight

        Membre
        1 novembre 2021 Ă  14 h 38 min

        Merci 😁

    • glen

      Membre
      1 novembre 2021 Ă  14 h 18 min

      Je pense avoir un exemple concret d’intelligence qui sert Ă  faire le mal. En primaire et au collĂšge, j’avais un ami qui n’avait aucune difficultĂ© (dans ses rĂ©sultats) Ă  l’Ă©cole et qui s’ennuyait clairement tout le temps. Son temps justement, il le passait Ă  trouver des stratagĂšmes pour faire souffrir sa mĂšre. Il savait exactement quoi dire pour lui faire du mal et ça dĂšs le CE2. Il avait de la haine contre sa mĂšre parce qu’il trouvait qu’elle n’avait pas de personnalitĂ© et justifiait le comportement de son pĂšre qui trompait sa mĂšre sans le cacher et qui l’ignorait par le fait que sa mĂšre Ă©tait tout Ă  fait inintĂ©ressante. Sa maman Ă©tait pourtant une crĂšme comme ou en voit peu… Son pĂšre n’Ă©tait jamais lĂ  mais c’Ă©tait un riche homme d’affaire et il admirait son pouvoir.

      Il n’y avait pas que sa mĂšre qui en prenait pour son grade d’ailleurs. Ce garçon s’attirait la sympathie de cibles qu’il choisissaient. Une fois la confiance acquise, il se servait des informations qu’il avait pour casser les liens d’amitiĂ© qui existaient entre cette personne et sa amis et pour les humilier. Parce qu’il les trouvait inintĂ©ressantes elles aussi, soit disant… Pourtant il s’y intĂ©ressait bel et bien visiblement.

      Bref, le bien et le mal existent pour moi de façon claire. Ce sont juste des notions qui diffĂšrent en fonction des communautĂ©s, des cultures, des sociĂ©tĂ©s. Je pense qu’il est possible d’Ă©tablir ce qui est bien Ă  assez grande Ă©chelle mais que ce bien ne sera pas forcĂ©ment si bien pour d’autres Ă©chelles… Maintenant, mĂȘme en prenant ça en considĂ©ration, peu importe les cultures, quelqu’un qui va passer le plus clair de son temps Ă  rĂ©flĂ©chir Ă  comment faire du mal aux autres sera forcĂ©ment une mauvaise personne. Je ne vois pas comment ça pourrait ĂȘtre contestable.

  • Oversight

    Membre
    1 novembre 2021 Ă  14 h 37 min

    Ouais je pensais Ă  ce genres de personnalitĂ©s…du coup pour moi il y a bien ceux qui se servent de leur intelligence pour nuire et ceux bien intentionnĂ©s se serviront de leur intelligence pour faire du bien, les autres restant dans une sorte de neutralitĂ© et dans une notion du bien et du mal nuancĂ©e.Le bien et le mal existent belles et bien avec des consciences plus Ă©veillĂ©es et consciente de leur humanitĂ© qui souhaiteront la cultiver a fin de produire ”du bien ” d’autres avec une conscience du mal (encore un autre dĂ©bat) et une morale pervertie qui agiront de façon Ă  nuire, a faire du mal leur but Ă©tant de servir un ego surdimensionnĂ© ou dĂ©faillant quitte Ă  dĂ©truire l’autre et pourront mĂȘme en jouir, sans culpabilitĂ©, dĂ©molissant toutes Ă©motions humaines saines , faites de bonte, de joie, d’accomplissement, d’Ă©volution positive visant Ă  amĂ©liorer les rapports entre humains et les faire grandir..les autres Ă©tant dans un mode tendancieux et non dĂ©fini…

  • MatMax

    Membre
    1 novembre 2021 Ă  16 h 26 min

    Bonjour, je pense que la réponse à cette question va naturellement arriver sur le spirituel.

    C’est je pense un choix de vie. Certains se comportent comme ils le souhaitent tant que le vent leur est favorable (calcul); d’autres ont un gain de plaisir en faisant souffrir ceux qui les entourent. Et puis il y a ceux qui ont peur d’un chĂątiment divin et dont la biensĂ©ance est dictĂ©e par cette peur et non par une volontĂ© de faire le bien. Personnellement, je suis partisan de la thĂ©orie du miroir. Peut on au bout du chemin supporter ce que l’on a Ă©tĂ©, ce que l’on a fait! J’essaie de faire avec ça. 🖖

    • Oversight

      Membre
      1 novembre 2021 Ă  16 h 44 min

      Bah je dirais que c’est mieux d’avoir peur de faire du mal et donc de travailler sur ses intentions et d’apprĂ©cier faire le bien parce que le bien c’est bien 😁 aprĂšs il y a des personnes croyantes qui sen tapent le coquillard de faire du mal et qui n’ont absolument pas peur d’une quelconque sanction divine.Quand ton parent te dit de faire du bien et d’avoir un bon comportement c’est pour que tu sois, devienne une bonne et belle personne.Tu vas avoir peur de faire des conneries mais si tes parents sont tolĂ©rants, aimants ils sauront t’inculquer le juste milieu que se tromper n’est pas forcĂ©ment mal ou un Ă©chec c’est si ils te disent oh ben c’est pas grave si tu fais du mal du moment que c’est aux autres 😅 pour autant si tu gardes une certaine crainte de faire du mal parcque tu acquiers la notion du bien et du mal et que tu le fais pour ta personne c’est good bon aprĂšs il y aussi le libre arbitre personne n’est forcĂ© hein.Bref je suis ”une digresseuse” professionnelle alors j’arrĂȘte la…😬

  • MatMax

    Membre
    1 novembre 2021 Ă  16 h 42 min

    Il y a aussi le mal nĂ©cessaire, et les chemins de l’enfer sont pavĂ©s de bonnes intentions!

    Le mensonge par exemple est considĂ©rĂ© comme un acte nuisible, mais si un gamin condamnĂ© dans un hĂŽpital te demande s’il va s’en sortir: tu vas pas lui dire (mon pauvre ton compte est bon).

    De la mĂȘme maniĂšre un enfant dans son processus d’apprentissage a besoin d’avoir des Ă©checs et d’expĂ©rimenter par lui mĂȘme. On aurait tendance a vouloir l’assister tout le temps pour que rien ne lui arrive (bonne intention/amour , mais mauvais rĂ©sultat).

    C’est de la maladresse dans les deux cas.

    Mon explication n’est pas trĂšs claire, mais l’idĂ©e c’est qui’il y a aussi une pare de bien est de mal qui est involontaire.

    Il y a Ă©galement ces situations ou l’on doit faire un choix et ou l’issue est forcement mauvaise pour quelqu’un. (l’horreur)đŸ˜±

    (Je pense a un film que j’ai vu il y a peu avec jason tamtam, oĂč il doit choisir de fuir en sauvant une partie de l’équipage et abandonner d’autre dans un sous-marin ou rester et mettre en pĂ©ril tout le monde y compris lui mĂȘme).

    Si on pouvait dĂ©jĂ  faire en sorte d’éviter de faire le mal quand c’est facile…..😐

    • Oversight

      Membre
      1 novembre 2021 Ă  17 h 01 min

      Quand le mal est intentionnel dans le but de nuire avec toutes les consĂ©quences que cela implique et que l’on ressent de la jouissance y a comme un problĂšme non ? Bref le bien et le mal existent chacun sa conception je crois mais si c’est pour faire du mal gratos et volontairement …dĂ©solĂ©e mais …c’est mal 😁

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    12 novembre 2021 Ă  9 h 37 min

    Les grandes notion de bien et de mal sont sans doute difficiles Ă  dĂ©finir, par contre “faire du mal” ou “faire du bien” Ă  l’autre est assez facile Ă  caractĂ©riser.

    Je dirais qu’on peut parler de la diffĂ©rence entre l’empathie et l’altruisme ou la compassion.

    L’empathie si on la prend comme la capacitĂ© intuitive Ă  comprendre ce que ressent l’autre, peut ĂȘtre utilisĂ©e pour faire du mal Ă  autrui, par manipulation par exemple.

    Alors que couplĂ©e Ă  de l’altruisme elle sera mise Ă  profit pour faire du bien.

    AprĂšs j’ai aussi une dĂ©finition du “mal”, et l’expression “l’enfer est pavĂ© de bonnes intentions” m’ Ă©nerve au plus au point. S’il y a bien un fond de vrai, l’enfer me paraĂźt surtout bĂąti de cynisme, de cruautĂ© et d’Ă©goĂŻsme.

    Voili voilou 😁😜

Affichage des réponses 1 - 9 de 9

Publication originale
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant