Forum Adulte SurdouĂ© 🩓 ZĂšbre 🩓 Haut Potentiel (HP, HPI, HPE)

1er réseau social / forum pour ZÚbre / Surdoué / HP (Haut Potentiel)

10.000 adultes surdoués participent déjà au forum zÚbre !
Haut Potentiel Émotionnel HPE / Haut Potentiel Intellectuel HPI / THQI / Zùbre / Atypique / Neuroatypique / Hypersensible...

đŸ”” JE M'INSCRIS SUR LE FORUM POUR ADULTE SURDOUÉ đŸ””

  • PrĂ©sentation

     kitsunebi mis Ă  jour Il y a 4 semaines 6 Membres · 23 Articles
  • ninoch

    Membre
    20 septembre 2021 Ă  19 h 15 min

    Je suis totalement nouvelle ici, je ne sais pas vraiment comment ça marche mais je me prĂ©sente rapidement : je suis HPI testĂ©e Ă  160 de QI. J’ai toujours voulu rencontrer des gens comme moi alors n’hĂ©sitez pas Ă  rĂ©pondre !

  • matty

    Membre
    21 septembre 2021 Ă  10 h 30 min

    Salut,

    Te souhaite bienvenue. Ici c’est une auberge Espagnole on y trouve ce que chacun y apporte, pour le meilleur comme pour le reste.

    160, ça commence Ă  faire un trĂšs trĂšs gros Ă©cart type, 4 en fait, ce qui fait de toi une T(rĂšs)HQI ou T(rĂšs)HP. Si Ă  2 Ă©carts on change de planĂšte, avec toi on change de galaxie. C’est comment niveau sensibilitĂ© ? Pas trop de sortie de route ?

    • ninoch

      Membre
      21 septembre 2021 Ă  14 h 48 min

      Ah oui carrĂ©ment ? Bon je m’en doutais au vu de ce que je vis au quotidien mais je ne pensais pas non plus Ă  ce point lĂ . Est-ce que ça creuse aussi un Ă©cart avec les HPI qui tourne autour de 130/140 de QI ?

      Niveau sensibilitĂ© c’est une tempĂȘte permanente mais on peut apprendre Ă  se gĂ©rer. Parfois c’est impossible de contrĂŽler et puis tout est dĂ©cuplĂ© x1000 comparĂ© aux gens qui m’entourent ! Il se passe pleins de choses avec des Ă©motions normales, ou des vagues de grosses Ă©motions qui restent sur plusieurs jours sans que je sache pourquoi. Je suis trĂšs rĂ©ceptive Ă  mon environnement Ă©galement donc c’est un peu sortie de route quand mĂȘme !

    • matty

      Membre
      22 septembre 2021 Ă  11 h 22 min

      Oui @Ninoch ça creuse sacrĂ©ment l’Ă©cart, en thĂ©orie autant qu’un surdouĂ© “ordinaire” Ă  130 avec les neuro-typiques Ă  100 en fait.

      Penser l’Ă©cart n’est pas chose simple mais c’est indispensable pour Ă©viter les attentes irrĂ©alistes, les souffrances inutiles et rĂ©pĂ©tĂ©es, les contorsions acrobatiques et Ă©puisantes. Oui, nourrir ses intĂ©rioritĂ©s, Ă©tancher ses soifs est encore plus compliquĂ©e Ă  1 pour 1000 qu’Ă  2 pour cent.

  • carl

    Membre
    21 septembre 2021 Ă  16 h 09 min

    question indiscrĂšte: tu te sens plus Ă  l’aise avec les gens communs ou avec les HPIE?

    • ninoch

      Membre
      21 septembre 2021 Ă  17 h 34 min

      Il n’y a pas de question indiscrĂšte pour moi 😉

      Je n’en sais rien ! je ne connais personne qui soit Ă  haut potentiel, et je n’en ai jamais rencontrĂ© en vrai. Par contre je rencontre de plus en plus de personnes hypersensibles et on peut Ă  chaque fois avoir des discussion super longues rythmĂ©es de “ah moi aussi” “mais nooon” ahah donc dans ces moments oui je me sens bien.

    • kitsunebi

      Membre
      21 septembre 2021 Ă  18 h 58 min

      @Ninoch : bienvenue !

      Je me sens aussi plus Ă  l’aise avec des personnes hypersensibles…

      Selon certaines thĂ©ories il est plus compliquĂ© de communiquer avec quelqu’un avec lequel il y a une diffĂ©rence de plus de 20 ou 30 points de QI, mais ce ne sont que des thĂ©ories, et il me semble que dans la rĂ©alitĂ© la communication peut ĂȘtre encore plus compliquĂ©e avec des personnes qui ont un QI “Ă©quivalant” en fonction de qui on est… La communication dĂ©pend de bien des facteurs…

      Tu connais peut-ĂȘtre des HPI sans savoir qu’ils le sont…

    • ninoch

      Membre
      21 septembre 2021 Ă  19 h 26 min

      okay merci !

      oui j’en connais sĂ»rement et comme je ne le dis jamais, j’en ai sĂ»rement rencontrĂ© qui ne voulaient pas le dire aussi !

  • cineaste

    Membre
    21 septembre 2021 Ă  17 h 25 min

    Heureusement qu’il n’y a pas ici une case de prĂ©sentation de profil Ă  cocher pour indiquer plus explicitement son score de qi au Wais …

    Sinon par ailleurs le site de rencontres ordinaires « Tinder » propose dĂ©sormais un label de traçabilitĂ© de la viande, certains profils arborent fiĂšrement une banniĂšre « vaccinĂ© », un tampon officiel collĂ© Ă  leur photographie de portrait…

    BientĂŽt il y aura mĂȘme une possible sĂ©grĂ©gation Ă  venir, entre ceux affichant quatre doses d’injection, et ceux restĂ©s en retrait avec seulement deux ou trois doses sur leur covipass ?

    • ninoch

      Membre
      21 septembre 2021 Ă  22 h 32 min

      Chacun sa maniĂšre de s’exprimer. Le QI ce n’est pas pour moi une maniĂšre de me catĂ©goriser, de me rendre supĂ©rieure aux autres parce que de toute façon, on sait tous que la personne HPI n’est supĂ©rieure Ă  personne. AprĂšs, si un jour tu te fais tester et qu’il s’avĂšre que tu es HPI, tu seras sĂ»rement content et soulagĂ© de pouvoir enfin mettre en terme, un nombre sur ta particularitĂ©, quelque chose de concret, afin de t’exprimer face aux autres et de te faire comprendre. Moi c’est la seule donnĂ©e concrĂšte que je peux donner sur moi et je l’ai toujours fait, et souvent c’est ce qui claque et ce qui permet de mieux inscrire ma particularitĂ© dans mon entourage. Et puis, si tu as lu les messages prĂ©cĂ©dents, tu verras que si je ne l’avais pas prĂ©cisĂ©, la premiĂšre personne qui m’a rĂ©pondu ne m’aurait peut-ĂȘtre jamais dit que l’Ă©cart Ă©tait plus grand que ce que je pensais. Je saisis toutes les infos que je peux, parce que j’en ai besoin et c’est pourquoi je suis ici.

  • kitsunebi

    Membre
    21 septembre 2021 Ă  19 h 36 min

    @cineaste : pourquoi “heureusement” ?

    En ce qui me concerne, le QI n’est qu’un indicateur comme un autre concernant la perception qu’on se fait de notre identitĂ© ou de celles des autres. Comme l’Ăąge, la taille, le poids, si on aime certaines musiques plus que d’autres, ou des genres de films ou je ne sais quoi d’autre relatif Ă  la façon dont on se dĂ©finit ou les informations qu’on pense pouvoir ĂȘtre importantes pour les autres ou qui le sont pour nous. Y compris le fait d’ĂȘtre vaccinĂ© contre la Covid.

    Pour certaines personnes, ces informations sont importantes, pour d’autres pas. Et parfois, on croit que certaines informations sont importantes pour les autres, du moins pour certains, alors on les donne. Et on peut aussi les donner si elles sont importantes pour nous. Ou parce que justement, on s’en fou, alors on donne l’info, puisqu’elle n’a aucune importance pour nous… Bref.

    Personnellement, je n’ai que 131 de QI. DerniĂšre de la classe des HPI, quoi. Et si certains ne m’acceptent pas comme Ă©tant HPI ou encore pense que je suis moins intelligente qu’eux Ă  cause de ce score, c’est leur problĂšme, pas le mien. Au moins ça fait le tri.

    De mon cĂŽtĂ©, je n’ai pas besoin d’un test de QI pour me dire que quelqu’un est HPI ou non, c’est juste un peu trop flagrant chez certains, pour moi. Mais je ne suis pas psy et je ne fais que des projections liĂ©es Ă  mon propre cerveau, intuition, entourage, vĂ©cu…

    Quant au label “vaccinĂ©”, cela ne me dĂ©range pas non plus de l’afficher ou de ne pas l’afficher, mĂȘme si j’ai bien compris que sur ce site, c’est un peu la honte de s’ĂȘtre fait vacciner, pour certains. Je ne suis pas fiĂšre de m’ĂȘtre vaccinĂ©e, et je n’ai pas honte non plus, et c’Ă©tait peut-ĂȘtre une connerie de l’avoir fait… Ou pas. L’avenir me le dira… Ou pas.

    Bref, quoi qu’il en soit, ce qui est bien, pour moi, c’est d’avoir le choix de fournir des indicateurs ou de ne pas les fournir.

    • matty

      Membre
      22 septembre 2021 Ă  11 h 42 min

      Je ne trouve pas que le QI soit un indicateur “comme un autre”. Contrairement aux mensurations, Ă  l’Ăąge, les goĂ»ts, le QI dit notre maniĂšre singuliĂšre de fonctionner neurologiquement et sensiblement ce qui implique, outre une vitesse plus Ă©lever dans nos processus d’acquisition, de comprĂ©hension et de reprĂ©sentation, une façon de percevoir, analyser, objectiver le monde diffĂ©rente de la “normale”. C’est Ă©normĂ©ment plus spĂ©cifique et rĂ©vĂ©lateur que les autres indicateurs que tu as pris en rĂ©fĂ©rence.

    • glen

      Membre
      22 septembre 2021 Ă  22 h 31 min

      Rebonjour @Matty

      Il faut croire qu’on va finir par rĂ©ussir Ă  se connaĂźtre.

      Je pense que le QI peut ĂȘtre un indicateur mais qu’il peut aussi ĂȘtre un perturbateur (et donc cacher des capacitĂ©s et que c’est pour ça qu’il faut un suivi complet si on souhaite dĂ©finir un HP) . C’est Ă  dire que, pour certaines personnes, il va ĂȘtre juste ĂȘtre compliquĂ© d’ĂȘtre assez motivĂ© pour pouvoir avoir un rĂ©sultat reprĂ©sentatif de leur QI dans des conditions de motivation plus “normale”. Si le “plaisir” n’est pas prĂ©sent pendant le test, le rĂ©sultat n’aura rien de reprĂ©sentatif du QI “optimal” disons. Par contre, assurĂ©ment, quelqu’un qui n’a pas besoin d’ĂȘtre dans un Ă©tat particulier pour obtenir un QI Ă©levĂ© sera assurĂ©ment dans un cas trĂšs rĂ©vĂ©lateur.

      Je ne sais cependant toujours pas ce qu’est un HP. Est-ce qu’avoir des capacitĂ©s de circonstance en terme de QI nous exclut forcĂ©ment du HP ? Prrrr…

  • kitsunebi

    Membre
    22 septembre 2021 Ă  14 h 48 min

    Pour moi chaque indicateur peut avoir son importance dans notre relation Ă  l’autre, en fonction de l’importance qu’on lui accorde. Dont le QI.

    Etre HPI implique certes un fonctionnement du cerveau diffĂ©rent, mais il y a d’autres fonctionnements qui ne dĂ©pendent pas du HPI et qui sont Ă  mes yeux aussi importants, comme l’empathie, la personnalitĂ©…

    Je vois d’ailleurs bien que mĂȘme des personnes qui ont sensiblement le mĂȘme niveau de QI n’arrivent pas forcĂ©ment Ă  “bien” communiquer ensemble et peuvent partir dans des analyses bien diffĂ©rentes.

    Pour moi, chacun a un cerveau unique et sa propre façon de fonctionner, et pour moi il faut s’efforcer d’apprendre Ă  mieux connaĂźtre l’autre pour rĂ©ussir Ă  mieux communiquer avec lui… Si communiquer avec cette personne nous intĂ©resse.

    Pour moi, utiliser le QI au niveau du score global pour dire qu’au delĂ  de 20 ou 30 points de diffĂ©rence on a du mal Ă  se comprendre est un peu lĂ©ger.

    Notre niveau de comprĂ©hension de l’autre voire entente avec l’autre serait essentiellement dĂ©finie par un score global de QI ?

    Alors comment cela se fait qu’on puisse se comprendre avec des personnes qui ne peuvent parfois pas se comprendre entre elles, alors qu’elles ont le mĂȘme niveau de QI, elles ?

    • matty

      Membre
      22 septembre 2021 Ă  22 h 56 min

      <div>Ah oui j’avais oubliĂ© l’empathie, dont le degrĂ© est une constante chez nous (sauf Ă  ĂȘtre en protection au quel cas il y a distanciation avec ses Ă©motions comme les HPI par exemple et encore ça dĂ©pendra des circonstances, mais ponctuellement si).
      </div><div>

      En effet le MBTI semble avoir sa pertinence dans les affinités entre surdoués, mais il convient de le regarder dans ce cadre de référence.

      Oui chaque cerveau est unique mais il y a suffisamment de traits commun entre nous pour faire une distinction et que les NP nous aient trouver une appellation pour décrire ces similarités.

      J’ignore si bien communiquer Ă©quivaut a avoir des analyses identiques, mais les surdouĂ©s aiment bien aussi avoir le dernier mot et comme nous sommes impulsifs ça peut effectivement donner des joutes verbales animĂ©es.

      AprĂšs dans le rapport NP/HP oui c’est vrai que la notion d’intĂ©rĂȘt de la communication n’est pas qui me viens en premier. C’est assez vite ennuyeux de savoir Ă  l’avance Ă  peut prĂȘt ce qui va se raconter et que ça va ĂȘtre poussif tout du long et que tu ne vas pas pouvoir dĂ©velopper au 1/100 sans perdre tout le monde et de passer pour quelqu’un de compliquĂ©, de percher, un zarbi doux rĂȘveur, ou le mieux, un prĂ©tentieux.

      Je dis qu’Ă  partir d’un certain Ă©cart il ne s’agit plus d’une difficultĂ© Ă  se comprendre, au moins de la part des surdouĂ©s, mais d’une impossibilitĂ© structurelle Ă  se reprĂ©senter la sphĂšre mental de l’autre.

      Pour finir, rĂ©duire un surdouĂ© Ă  son score de QI est aussi un truc de NP, difficile d’en tenir rigueur chacun fait avec ses outils, notre monde leur est Ă  jamais inaccessible.

      Bon dĂ©solĂ©, j’ai Ă©tĂ© Ă  la fois trĂšs long mais c’est aussi sans nuance et sans dĂ©veloppement de maniĂšre Ă  ce que ça ne ressemble pas Ă  un essai de 1000 pages.

      </div>

  • kitsunebi

    Membre
    22 septembre 2021 Ă  21 h 22 min

    Bonsoir, @faenon

    J’ai fait plusieurs fois ces tests de MBTI. Les premiĂšres fois, cela m’indiquait comme Ă©tant ENFJ, avec un F fort. J’ai refait plusieurs fois ces tests plus tard, dans un Ă©tat moins Ă©motif, on va dire, et je suis ENFP… Avec toujours un F fort (plus de 75% Ă  chaque fois). Sinon, je suis assez extravertie aussi (dans les 60%), mais pour le reste, c’est assez Ă©quilibrĂ©, dans les 50%.

    Se rajoute Ă  cela une hypersensibilitĂ© parfois handicapante…

    “un Ă©cart significatif”… Cet art de dire les choses…
    A mes yeux tu es un philosophe-poĂšte, pas un dingue.
    Par contre, je suis dĂ©solĂ©e pour ce manque d’affinitĂ© mĂȘme avec la plupart des HPI…

    Il m’arrive de ressentir l’envie d’aller vers certaines personnes, mais je ne suis pas trĂšs douĂ©e pour me rapprocher d’elles, et puis ce qu’on ressent n’est pas forcĂ©ment rĂ©ciproque. J’ai de toute façon une tendance naturelle Ă … fuir. Plus les sentiments sont forts, d’ailleurs, et plus cela me fait fuir. Mais on ne peut pas toujours fuir. Et des fois, on n’en est tout simplement pas capable, mĂȘme si notre esprit nous hurle de nous Ă©chapper.

  • kitsunebi

    Membre
    22 septembre 2021 Ă  23 h 39 min

    @matty :

    Vu que je trouve qu’on a tendance Ă  se reconnaitre entre HP mĂȘme sans savoir ce qu’on est, il y a clairement quelque chose de particulier au niveau du cerveau…

    Au niveau des diffĂ©rences, je trouve que c’est difficile de supporter quelqu’un qui n’arrive pas Ă  nous comprendre et Ă  nous suivre… Et si on s’ennuie avec… Argh…

    Et quand d’habitude on fuit les conversations avec les gens et qu’on n’aime pas le tĂ©lĂ©phone, alors qu’avec certaines personnes HP, on s’enthousiasme complĂštement lorsqu’on Ă©change avec elles… Jusqu’Ă  rester des heures au tĂ©lĂ©phone… Bon, euh, il y a un truc…

    Et c’est dur, quand ça s’arrĂȘte, car on a envie que ça continue. Je pense Ă  quelqu’un en particulier, lĂ , avec lequel j’ai terriblement envie d’Ă©changer… Bref.

    Non, bien sĂ»r, bien communiquer n’Ă©quivaut pas Ă  avoir des analyses identiques, mais pour moi cela Ă©quivaut Ă  comprendre le pourquoi de l’analyse de l’autre, mĂȘme si on n’y adhĂšre pas.

  • glen

    Membre
    22 septembre 2021 Ă  19 h 32 min

    Bonjour @faenon

    DĂ©solĂ© pour l’incruste mais je partage ton sentiment quant Ă  l’importance du MBTI quand il bĂ©nĂ©ficie d’une interprĂ©tation solide (que je n’ai pas comme je n’ai pas encore trouvĂ© de spĂ©cialiste). J’ai une thĂ©orie relativement vaseuse tirĂ©e de moi qui porte sur la cinquiĂšme lettre et qui voudrait qu’un -A pourrait trouver l’hamornie qu’il recherche avec un -T.

    Ça pourrait passer aussi pour 2 -A mais ce serait compliquĂ© pour 2 -T. Je suppose que c’est largement plus compliquĂ© que ça, que ça doit dĂ©pendre aussi de la valeur des pourcentages, etc… Il est fort possible aussi que tout ça ne soit qu’un ramassi d’anerie mais tant pis, j’aime bien les Ăąnes. Quoi qu’il arrive on parle bien de relationd humaines quelques tests, mĂȘme appuyĂ©s par la sciences ne sauraient prendre en compte toutes la complexitĂ© des relations entre 2 ĂȘtres.

    Je me base essentiellement sur mes propres observations bien nazes et il me manque une inconnue de taille lĂ -dedans : le statut de la mĂšre de ma fille qui n’a pas souhaitĂ© me parler de ça. Il n’empĂȘche que mon entente ne se passe qu’avec des -A (je suis T) et que mes mĂ©sententes se passent avec des -T quand la relation devient assez poussĂ©e.

    AprĂšs, je suppose qu’il y a des affinitĂ©s plus claires directement entre status mais rien ne m’a permis de le dire par rapport aux diffĂ©rents status que j’ai dans mon entourage.

  • kitsunebi

    Membre
    22 septembre 2021 Ă  21 h 43 min

    @glen : je trouve ta théorie intéressante.

    https://www.16personalities.com/articles/identity-assertive-vs-turbulent

    En ce qui me concerne, 47%
    Assertive (calme)
    /Turbulente 53% (stress), c’est quand mĂȘme assez Ă©quilibrĂ©, lĂ  encore, donc, est-ce que c’est suffisamment significatif ?

  • glen

    Membre
    22 septembre 2021 Ă  22 h 37 min

    @kitsunebi

    Tu me suis dans mon dĂ©lire ? Mais tu es folle ma parole !!! Et pourtant, il me semble que tu es -T et que nous ne pouvons donc nous entendre 😒

    Allez, je m’arrĂȘte lĂ  pour ce dĂ©lire. J’ai dĂ©jĂ  assez polluĂ© le poste comme ça.

    Sinon, bonsoir et bienvenue @Ninoch

  • ninoch

    Membre
    23 septembre 2021 Ă  7 h 56 min

    merci ahah !

  • kitsunebi

    Membre
    23 septembre 2021 Ă  10 h 13 min

    @le_prophete : Et ce, dĂšs la naissance !

    J’ai beau avoir une mĂ©moire de travail de NP (et une culture gĂ©nĂ©rale de NP, aussi…), j’ai une intelligence linguistique, une visualisation de l’espace et une rapiditĂ© de traitement de l’information importantes (en fait mes indicateurs vont de 9 Ă  18 selon les Ă©preuves du wais), alors j’ai parlĂ© tĂŽt, mĂȘme bien avant le reste de ma fratrie et mon premier mot a Ă©tĂ© “PAPA !”, ce qui a complĂštement choquĂ© ma mĂšre, visiblement.

    En tout cas, j’ai essayĂ© de toutes mes forces de comprendre les autres. Encore et encore. Jusqu’Ă  d’ailleurs ce que je puisse faire la “traduction” entre mon pĂšre et ma mĂšre, en leur expliquant Ă  chacun comment fonctionne l’autre.

    Et j’ai fini par rĂ©ussir Ă  intĂ©grer qu’on pouvait dire des choses qu’on ne pense pas ! Un bel exploit !

    Sinon, je me rappelle que dĂšs petite j’apprenais Ă  mon pĂšre Ă  se servir de tous ses appareils Ă©lectriques, car il Ă©tait trop impatient pour y arriver… Et il arrivait que je lui rĂ©pare ses trucs, vu qu’il s’Ă©tait bien Ă©nervĂ© dessus… Aucun contrĂŽle de ses Ă©motions et aucune patience. Et aprĂšs il va hurler sur les autres pour leur dire qu’ils sont idiots et qu’ils font exprĂšs de ne pas comprendre…

    Moi aussi j’avais du mal Ă  canaliser mes Ă©motions et ma pensĂ©e, mais j’avais pas trop le choix si je ne voulais pas me faire insulter, frapper et enfermer.

    En tout cas, HP ou NP, les deux peuvent ĂȘtre maltraitants, s’ils veulent imposer leurs façons de fonctionner, de penser et d’agir aux autres.

    Ah, je viens de recevoir un mail de mon meilleur ami, qui travaille au mĂȘme endroit que moi. Encore un de nos collĂšgues dont l’enfant est HPI et qui a passĂ© aussi le test wais et qui est HPI. Je me suis toujours arrangĂ© drĂŽlement bien avec cet homme et on a toujours eu beaucoup de plaisir Ă  parler ensemble, alors je m’en doutais.

    L’autre jour, j’ai appris d’une de mes copines du boulot que son fils avait aussi passĂ© les tests et qu’il Ă©tait HPI (et je pense qu’elle aussi…).

    De toute façon, j’avais prĂ©venu le psy haut potentiel que le boulot m’a emmenĂ© voir qu’il y avait plein de HPI lĂ  oĂč je bossais, et que c’Ă©tait une des raisons pour lesquelles je n’avais pas envie de partir de lĂ .

    Mais peut-ĂȘtre qu’en fait ce n’est pas le boulot mais la Bretagne, oĂč il y a plein d’HP ? Hi hi hi !

  • kitsunebi

    Membre
    23 septembre 2021 Ă  14 h 03 min

    @faenon :

    En ce qui me concerne, j’ai toujours eu du mal Ă  me taire…

    Et cette virtualité me paraßt bien réelle.

    Je rĂȘvais d’ĂȘtre I ! Cela m’aurait Ă©vitĂ© bien des ennuis… Mais je me suis habituĂ©e Ă  ce que je suis. Je n’ai pas eu le choix… Et les autres non plus, d’ailleurs…

Affichage des réponses 1 - 8 de 8

Publication originale
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant